Histoire sans fin

Accueil Forums Discussions générales Récits Histoire sans fin

  • Ce sujet contient 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 1 mois et 3 semaines.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #67768
    Anonyme
    Inactif


    HISTOIRE SANS FIN (1)

    Il s’est assis sur l’un des fauteuils du salon qu’il a “aménagé” en vue de l’événement. Poussé quelques meubles, baissé les volets, fermé le voilage, tout en laissant passer la lumière intime et tamisée du soleil de juillet…il fait chaud.

    Quelques pulvérisations d’un spray d’huiles essentielles – nairoli, ylalg ylang, géranium – qui enivrent la pièce.

    Elle n’est pas au rendez-vous de 15 heures qu’ils se sont fixés.

    La maison lui a été prêtée pour le week-end, il n’y est jamais venu. Ils ne se connaissent ou plutôt se sont approchés seulement par plusieurs messages puis au téléphone….conversations de plus en plus proches et confiantes. Les règles sont claires, les limites établies.

    Elle arrive à 15h30; entre sans sonner sans frapper, ce qui était convenu entre eux. Traverse un couloir avant de pénétrer dans le temple. Le parfum la saisit comme une bouffée prometteuse d’ivresse et de plaisir.

    L’espace ouvert du salon la réjouit. elle y pénètre facilement, remarque deux tableaux au mur, le parquet, un tapis moelleux, un guéridon avec deux coupes à champagne. Elle enlève ses sandales et le salue d’un léger sourire, celui qu’elle peut, tendue, ravie, inquiète et impatiente. Il lui répond d’un bonjour bref, courtois mais qui marque déjà sa maîtrise.

    Elle va accrocher une veste légère posée sur son bras au cas ou la soirée serait fraîche. Elle a vu un hamac au bord de la piscine.

    Elle parcourt la pièce, en fait le tour trois fois comme pour prendre possession de lieux qui vont être pour un temps son palais de plaisir. Elle se retourne et vient à trois mètres de cet homme qu’elle a choisi pour être le maître d’une cérémonie qu’ils ont imaginé à deux. Elle le regarde avec des yeux un peu narquois, malicieux et rieurs. Il la regarde, contenant le plaisir de la découvrir mais désireux de lui montrer d’entrée l’autorité à laquelle elle a décidé de se soumettre….à leur grand contentement, à elle aussi !

    Après quelques minutes – au coin -, il lui désigne un angle entre deux murs qu’il a libéré pour une première punition qui va rétablir les règles, déjà pour le retard…

    De longues minutes face au mur ou il lui a fait mettre les mains dans le dos, ça lui rappelle l’école, elle sourit. Il est assis sur le canapé et lui dit:

    –  “Pourquoi ce retard ?”

    –  “C’est le week-end, je n’ai pas vu l’heure filer”

    L’insignifiance de la réponse le surprend mais il revient à la question:

    – “Vous m’avez fait attendre….sans prévenir, au mépris de toute convenance et bienséance”

    – “Je n’ai pas pris mon portable”….C’est faux, elle le provoque, son retard est délibéré.

    La réponse donne un tour de sang au meneur et précipite la décision de marquer son courroux…tout va commencer !

    – Relevez votre jupe – ils ont décidé de garder le vouvoiement, au moins au début pour solenniser un peu le début de la rencontre !

    Elle soulève sa jupe longue et légère bleue turquoise et laisse apparaître un slip noir, parfaitement ajusté à sa taille, à ses fesses et qui lui donne une grâce qui le fait frémir et un sourire satisfait. Il lui a demandé de prévoir cinq sous-vêtements dont la qualité influera sur la sévérité des ébats.

    Elle se sent enfin et déjà la cible désirée d’un regard convoitant.

    Il lui dit de venir vers lui; il dégrafe sa jupe, accompagne de ses mains la lente descente jusqu’aux genoux du tissu soyeux puis laisse chuter le vêtement qui tombe à terre autour de ses pieds; elle s’en dégage et s’affiche de face, vêtue d’un chemisier blanc légèrement transparent, laissant entrevoir la pointe de ses seins et un slip noir, ajusté pour l’instant…

    Le signe de la main est sans équivoque, elle va “payer” l’effronterie. Elle se place sur les genoux de ce monsieur un peu glaçant mais tellement joueur, subtil et adroit qu’elle a commencé l’abandon.

    Elle aime cette position qu’elle connait déjà, qui lui permet d’enfin rentrer dans le vif et la fournaise.Un regard furtif lui a permis de voir les mains de son fesseur, larges charnues, rassurantes et…très efficaces, elle va le sentir

    Il prend contact avec elle et parcourt d’un mouvement effleurant ses fesses entourées de tissu. Une première claque s’abat et la secoue; elle se met en condition de fessée et apprécie l’entrée en jeu; puis une autre… un temps puis une autre…il prend ses cheveux et attire son visage; un léger sourire de défi lui plisse encore les yeux. La série reprend mais cette fois par rafales nombreuses et continues en alternant chaque fesse qui commencent à rosir sous l’effet des dizaines de raclées. Il s’interrompt et regarde le joli contraste entre le noir et le rose. Il la caresse pour l’apaiser.

    Il veut ses fesses à sa disposition – c’était convenu – il la déculotte soigneusement, avec lenteur et suave attention; ses deux fesses libérées et offertes apparaissent, le slip à mi-jambes et la fessade reprend; elle se tord, crie, implore, essaie de se relever, il la maîtrise et finit cette première séquence en lui prenant à nouveau les cheveux; son visage, ses yeux n’ont plus les mêmes traits; quelques larmes au milieu du rimel et d’un sourire de contentement.

    L’huile de calendula qu’il étale sur sa peau fiévreuse la soulage un peu. Il fait si chaud, elle sous les coups, lui dans l’effort. Il prend dans sa sacoche un brumisateur et aspergent les fessetoyants d’une vapeur fraîche et confortable.

    A chaque intermède, ils l’ont convenu, elle doit changer de sous-vêtement; elle enfile un shorty en dentelle blanc; ils dégustent une coupe de champagne à la santé de leur corps à coeur.

    Ça, c’était juste pour le retard !

    La suite prévue !!! à suivre…

     

     

    #67775
    Saul
    Participant


    Charmant récit, tout en délicatesse

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #67779
    Christal
    Maître des clés


    Si je peux me permettre, l’huile d’ylang-ylang, ce n’est pas dans l’air de la pièce que la pulvérisation fait le meilleur effet 🙂

    Mais peut-être que c’est dans la suite de votre histoire…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Christal.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Christal.

    Rien n'est acquis, tout est fragile...

    #67782
    Anonyme
    Inactif


    Oui  Cristal, c’est juste. Ylang ylang Néroli et Géranium une combinaison aphrodisiaque en massage et dans l’air du temps pour faire danser les désirs (lol)

    #67791
    Anonyme
    Inactif


    Si je peux me permettre, l’huile d’ylang-ylang, ce n’est pas dans l’air de la pièce que la pulvérisation fait le meilleur effet 🙂 Mais peut-être que c’est dans la suite de votre histoire…

                 Le meilleur effet selon vous serait…? Çà m’intéresserait d”en savoir plus

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com