Fessée de groupe

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Fessée de groupe

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #40516
    Animator
    Participant

    Vous est il arrivée mesdames d’etre fesser en groupe? si oui, comment l’avez vous vécu?

    #40518
    Chess
    Participant

    Bonjour, oui.
    En général mal vécu.
    Exemple du partenaire qui se permet d’inviter quelqu’un d’autre à venir me taper sur les fesses et qui rompt ainsi la petite bulle que j’avais pu créer.
    Exemple du partenaire alcoolisé qui se dit qu’il va tester quelque chose que je lui avais refusé et manque se faire casser le nez devant témoins quand je me rebelle.
    Exemple d’une vraie punition en public, ça fait dix fois plus mal et ça génère de la rancœur.
    Bon en gros le souci fut le consentement lorsque la relation n’était pas bien huilée encore.

    Sinon j’ai quand même eu de bonnes expériences avec l’excitation que cela donne de prendre son pied devant vingt personnes. C’est rare et beau.

    Si c’était à refaire ? Non, plus trop envie en fait.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 month par Chess.

    Chat sauvage à adopter. 🐱

    #40527
    lunapower
    Participant

    Ah bah c’est pas cool ce qui t’es arrivé @chess :O

    Il m’est arrivé plusieurs fois de jouer à plusieurs mais toujours à l’initiative de la demoiselle et après discussion ou dans des circonstances particulières! Mais “imposer” ça, c’est très très limite pour pas dire plus 🙁

    #40534
    Chess
    Participant

    Ce n’est pas grave lunapower, je suis à présent en paix avec le passé. Cela remonte à quelques années. J’étais plus immature dans ma pratique et je ne me représentais pas bien quelle pourrait être la nature de mes relations. Et les personnes en question étaient habituées aux grandes rencontres ostentatoires, ce qui n’est pas mon monde. Il m’a fallu le vivre pour le comprendre. L’intimité que représente une telle relation nécessite d’éviter de pratiquer devant de parfaits inconnus. Comment se mettre dans la bulle de l’éducation ou du coaching si on ne peut pas se parler librement ? Disons que certains font passer leur image avant les besoins de leurs partenaires. D’où l’importance de bien fixer les limites, de les respecter, de savoir dans quel cadre on joue, de ne pas en sortir, et de s’assurer que ses envies soient les mêmes que celles de son ou sa partenaire. Les ratés existent peu importe si on a en face un inconnu ou l’amour de sa vie. Il faut réussir à les dépasser et à en tirer des enseignements. Le mien est le suivant : plus jamais sans mon consentement.

    Chat sauvage à adopter. 🐱

    #40545
    Christal
    Modérateur

    Il a fallu le vivre pour le comprendre…. Plus jamais sans mon consentement.

    Je les trouve terrible ces phrases​. J’ai toujours pris mon temps pour vivre des expériences depuis que je suis en âge de me protéger moi même. Alors bien évidemment, ça ne m’empêchera pas de peut-être revivre un jour des situations qui échapperont à mon contrôle mais l’idée du toujours plus, toujours plus loin et du il faut vivre un maximum de choses tant que l’on peut n’est pas mon crédo.
    J’aime les histoires qui avancent lentement, qui prennent le temps de s’ancrer et qui ont du sens. J’aime que l’on écoute mes besoins et j’aime pouvoir redonner la même écoute. J’ai fondamentalement besoin d’être rassurée. Pas juste pour entendre dire de belles choses, non, mais parce que sans assurance que l’on comprenne mes fragilités et qu’on les respectent alors rien n’est possible.

    Tu dis ce n’est pas grave, Chess. Tu dis que c’est du passé mais forcément ça marque et si chacun prennait un peu plus le temps de discuter et surtout d’écouter l’autre, certaines dérives n’auraient pas lieu.

    Que la relation soit pour quelques heures, jours, années. Il faut à chaque fois parler pour être sûr que les partenaires soient sur la même longueur d’ondes concernant l’envie du moment où à défaut pour émettre le fait le moment venu que là ça va trop loin et que l’on ne veut pas.
    Un partenaire qui ne comprends pas et ne respecte pas ça, n’est pas digne de ce genre de fantasmes selon moi.

    Quant à la question de départ, l’idée d’une fessée de groupe ne fait pas partie de mes envies mais bon, ça dépend aussi de ce qu’on appelle groupe…

    https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

    #40547
    Chess
    Participant

    @christal, je t’ai un peu parlé en privé de certains ratés que j’ai pu vivre. Bien sûr que cela laisse des traces. Disons que j’ai fait confiance à des personnes qui m’enjoignaient de me joindre à de grandes rencontres en m’assurant qu’il n’y avait jamais de problèmes lors de celles-ci, mais croyaient aussi qu’une femme était forcément consentante pour ce qu’on pouvait leur faire, qu’elle était forcément soumise. On ne se comprenait pas. Réaliser cette incompréhension nécessite parfois de se retrouver dans la situation une fois pour le concevoir. Je pense qu’une fois qu’on a connu une certaine catégorie de personnes on apprend aussi à les éviter. Ceux qui montrent une façade qui correspond tout à fait à ce qu’on cherche mais font autre chose en temps normal doivent réveiller l’alarme dans la tête par exemple.

    Je dis que ce n’est pas grave pour moi car j’en ai guéri. Je reste consciente que rien de ce qui s’est passé n’était normal, ou acceptable.

    Chat sauvage à adopter. 🐱

    #40548
    Léonora
    Participant

    Alors oui, cela m’est arrivée. Cela a toujours été un plaisir, même si la première fois ça a été compliqué. Plus par le fait de ma timidité qu’autre chose. Pour moi, ce type de fessée ne rentre pas dans le cadre “discipline” de notre relation. Ce cadre nous est propre. Si il doit y avoir recadrage ou punition, cela attendra que l’on se retrouve seul.
    Nous faisons encore de grandes rencontres, mais j’ai toujours le choix. Je peux participer ou non. Je peux même l’interrompre en plein milieu, si je sens que ça ne passe plus, que je “coince”.
    Maintenant, elles sont plus avec un groupe d’intime, que l’on connait bien et avec qui de toute façon, cela part forcément en cacahuète! 😀 😀

    Moi, joueuse et provocante?! Non, Naturelle! 😀

    #40549
    sabine
    Participant

    J’ai à plusieurs reprises été fessée par plusieurs personnes au cours d’une même soirée. Cela avait été organisé par mon mari sans que j’en aie été avertie au préalable, cela ne m’a pas choqué car le connaissant je savais que cela ne pouvait pas déraper. J’avais la possibilité de stopper ce que je n’ai jamais fait. J’ai à chaque fois pris un très grand plaisir même si au premier abord, il m’est arrivé d’avoir un peu peur. Je ne parle pas bien sur d’une fessée juste lors d’une rencontre entre deux couples mais avec plus de participants. Je précise que la première fois c’était pour fêter mes 30 ans

    #40555
    Amarante
    Participant

    Pour moi, le seul mot important est très simple : CONSENTEMENT. Pour quelque chose d’aussi particulier qu’une fessée en public (moment qui peut être très excitant et réussi), le fesseur ne doit en aucun cas présumer que cela plaira à sa partenaire. Et comme l’idée peut lui plaire à l’avance, mais plus sur le moment (que ce soit par timidité ou du fait de l’ambiance), il est impératif qu’elle soit absolument certaine de pouvoir tout arrêter à n’importe quel moment, sans aucune question ni discussion.

    Quand la confiance est là, la question ne se pose pas, les règles ci-dessus sont juste naturelles, évidentes. Et sans confiance, il ne devrait même pas y avoir de fessée – ni publique, ni même privée.

    #40564
    Laure
    Participant

    Pour moi, le concept de fessée en public n’est pas gérable mentalement. Oui, c’est quelque chose qui m’intéresse au niveau fantasme, ou de la menace “Faut-il que je te fesse ici, devant tout le monde?”. Mais en pratique, je ne pourrais jamais me faire à l’idée, parce que c’est une ouverture trop grande sur cette partie de moi que je ne peux devoiler qu’à la personne qui a cette place particulière dans ma vie.

    Cela dit je comprends que certaines poursuivent ce fantasme, je crois qu’il y a là un rush qui doit être sans vraiment d’equivalent.

    #40566
    ALBERT33
    Participant

    Je comprends ce que dit Sabine mais aussi Laure, cela dépend du ressenti de chacun. A première vue Sabine fait une confiance totale à son mari qui connait ses limites. Pour Laure la fessée est un jeu intime qui se passe uniquement entre elle et son mari ce qui se comprend également.
    Je rejoins tout à fait Amarante, quoi qu’il arrive, une fessée même dite “punitive “ doit avoir le consentement de la “ punie“. Comme vous pouvez le constater, je mets des guillemets aux mots punis et punitive car pour moi la fessée reste un jeu entre adultes consentants donc sans contrainte. S’il y a contrainte non souhaitée par jeu, c’est de la maltraitance

    #40571
    sabine
    Participant

    Je dois préciser que je suis naturiste ce qui fait que mon rapport à la nudité en public est particulier. Lors de cette fessée d’anniversaire en club devant une centaine de spectateurs, j’ai eu je ne dirais pas un orgasme pendant cette fessée mais une excitation que je n’avais jamais rencontrée auparavant. Le sentiment de honte également était plus fort que d’habitude.
    Pour moi la fessée est un mélange subtile de plusieurs ressentis, la douleur, bien évidement recevoir une fessée, c’est quand même douloureux même si c’est une petite fessée. La chaleur, que ce soit celle des fesses mais également celle qui au fur et à mesure s’étend à tout mon corps. La honte car qu’on le veuille ou non se retrouver allongée sur les genoux d’une autre personne, exhiber ses fesses nues, être dans certains cas vue par d’autre personne engendre un sentiment de honte bien compréhensible. L’excitation qui monte au fur et à mesure que la fessée avance. Quand la personne qui me fesse arrive à ce mélange subtil, je ne suis pas loin de l’orgasme
    Je reconnais que quand je suis fessée devant des personnes que je connais ou inconnues, j’y trouve un très grand plaisir. Certains vont dire que je suis exhibitionniste, c’est possible mais ce n’est pas ainsi que je le vois.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.