Fermer la porte à clef

Accueil Forums Discussions générales Récits Fermer la porte à clef

  • Ce sujet contient 8 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par isa, le il y a 4 mois.
9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #49842
    Chess
    Participant


    Je sais que certains ne sont pas à l’aise avec la relation Daddy Dom/little girl aussi je les invite à passer ce récit, mais il a au moins le mérite d’être authentique vu qu’il s’agit d’une mésaventure qui m’est arrivée aujourd’hui. Bonne lecture.

    ***

    J’avais oublié de fermer la porte à clef.

    Je prenais mon temps, déambulant entre les différentes pièces de mon appartement, parlant à mon lapin comme si c’était un bébé, caressant ses longues oreilles. Comme il devait rigoler en entendant ce mièvre monologue.

    Je suis entrée dans le salon, et il était là, assis dans mon fauteuil, un sourire jusqu’aux oreilles, avec un air de méchant de dessin animé. Il m’attendait.
    “Mais qu’est-ce qu’il fait là lui ?!” m’exclamai-je, abasourdie. Son sourire s’affadit immédiatement.
    – Est-ce une façon d’accueillir son Daddy ?
    – Pardon Daddy, implorai-je, me jetant dans ses bras.
    Il me serra contre lui mais je sentais qu’il ne me pardonnait pas si facilement que cela. Je lui fis un bisou sur la joue, espérant l’amadouer.
    – Je n’apprécie vraiment pas ta réaction. J’espérais voir ma petite fille sauter de joie à la vue de son Daddy.
    – Mais je suis super contente Daddy, c’est juste que je ne m’y attendais pas !
    – Pourquoi avais-tu ta porte ouverte ? N’importe qui aurait pu entrer.
    – Oui et c’est ce qu’il s’est passé, marmonai-je dans sa ma barbe.
    – Pardon ?!
    – Non, rien !
    – Tu vas me refaire ton entrée. C’était n’importe quoi ta réplique.
    – Mais Daddy je suis nulle pour jouer la comédie.
    – Tu veux dire que tu n’es pas contente de me voir alors ?
    – Non, c’est juste que je sais que vous êtes là. Ça va être dur de prétendre que vous n’y êtes pas.
    Il soupira. Il savait que si j’étais bloquée sur cette idée, il n’arriverait pas à me la faire dépasser. J’avais parfois tendance à prendre les choses un peu trop au pied de la lettre.

    Son regard bleu glacial me transperça. Je sus à ce moment là que mon sort était scellé. Il était venu sur une envie impérieuse de me voir, mais certainement pas pour prendre le thé.

    ” Fais-moi un thé pour te faire pardonner.”

    Ah peut-être que si, finalement. Je m’exécutai en vitesse, sachant qu’il n’aimait pas que je le fasse attendre. Il s’assit dans le canapé cette fois, afin que je puisse m’installer à ses côtés. J’étais toute chamboulée. A la fois heureuse, gênée, et stressée. Je me demandais ce que j’avais pu oublier que je n’aurais pas oublié en temps normal lors d’une rencontre avec lui. Comment étais-je habillée ? Mes sous-vêtements ? M’étais-je seulement coiffée ? Il était toujours tellement soigné, aujourd’hui avec son polo blanc et son pantalon strict.

    – Je ne suis pas venu seulement pour te faire un câlin, fillette. Je suis venu car je trouve que tu accumules beaucoup trop de bêtises en ce moment. Il va falloir qu’on règle le problème.
    – Et vous vous êtes dit que vous alliez me faire la surprise ?
    – Cela te pose un problème que je sois là ?

    Non, bien évidemment que non. Je n’étais juste pas préparée mentalement à une sévère correction, et je savais qu’elle le serait. Il but quelques gorgées de thé tandis que je me tenais devant lui, les mains dans le dos, attendant les remontrances.

    – Non pas du tout. Mais j’ai une visio dans une heure et…
    -… Et on va régler ça avant. Je serai reparti avant ta visio.

    Voilà qui promettait une fessée rapide et intense. Je grimaçai. Je détestais cela. On n’aurait pas le temps de faire les choses correctement.

    – Tu as des tâches régulières à effectuer chez toi, tu le sais ? Bien. Et tu te permets non seulement de ne pas les faire, mais en plus d’être insolente avec moi.
    – Mais Daddy…
    – Je ne veux rien entendre !
    Sa voix claquait comme un coup de fouet. Il m’attrapa par la jambe de mon pantalon et le descendit jusqu’à mes pieds. Mon boxer suivit. Il n’y aurait pas de warm-up aujourd’hui. J’allais m’en prendre une bonne, une vraie.

    Il m’allongea en travers de ses genoux. Les claques plurent sur mes fesses immédiatement. Fortes. Rapides. Trop. Je n’avais pas eu le temps de réussir à encaisser. Je l’implorais immédiatement, jetant mon bras derrière mon dos. Il m’aggripa le poignet et plaqua mon avant-bras contre ma colonne vertébrale.
    – Pourquoi je te punis, fillette ?
    – AÏE ! Parce que… AÏE! Parce que j’ai été insolente et que je n’ai pas fait mes corvées !
    – Exactement. Et qu’est-ce qu’on fait aux petites filles insolentes ?
    – Mais ! On leur…
    – On leur quoi ?
    – Donne une… Fessée… chuchotai-je, morte de honte.
    – Une bonne fessée cul nu! insista-t-il, avant d’attraper la brosse à cheveux.
    – Nooon, pas la brosse Daddy!
    – Moi c’était la petite fille que je voulais voir tout à l’heure. Au lieu de ça j’ai été accueilli par l’adulte ronchonne. Tu crois que ça me fait plaisir ?

    Non, je savais bien qu’il l’avait mal pris. Mais c’était quand même dans mon salon que je l’avais retrouvé. Comment aurait-il réagi à ma place ?

    Je ne supportais que très peu les coups et je laissais échapper des cris à chacun. Il n’épargna aucune zone de mes fesses puis s’attaqua à mes cuisses. Mon deuxième bras chercha à protéger mes fesses et bientôt mes deux mains furent captives de la sienne, impitoyable. Je suppliai. Pleurai un peu.

    “Va te calmer au coin.”

    Titubant, je me redressai maladroitement et allai au coin. Je n’avais absolument plus envie de jouer ni de lui désobéir. Je mis mes bras derrière mon dos, ma tête appuyée contre l’angle du mur. Il me rejoignit.

    – Viens, viens me faire un câlin fillette.
    – La punition est finie ? demandai-je en reniflant.
    – Non, c’est juste un câlin pour que tu te calmes un peu.

    Je fis la moue, ne sachant trop si j’allais tenter de me rebeller et le bouder. Puis je me dis que foutue pour foutue, autant prendre le câlin. Je le serrai dans mes bras, enfouis ma tête au creux de son épaule. J’aurais voulu que cela dure plus longtemps mais les sanglots sont fourbes. Ils se calment bien souvent avec un câlin.

    Alors la punition reprit. Cette fois-ci, ce fut pour mon accueil qu’il se vengea.
    La fessée fut moins intense, il s’agissait principalement d’un prétexte pour apaiser son ego et sa surprise devant ma réaction inattendue. Je pestais intérieurement de ne pas avoir sauté de joie à sa vue, mais je savais qu’il avait quand même eu de la chance que je ne réagisse pas avec violence en trouvant un homme dans mon salon.

    Il s’interrompit quatre minutes avant ma visioconférence. Me fit un rapide câlin réconfortant. Sécha vaguement mes larmes restantes puis s’enfuit.

    “N’oublie pas de fermer la porte !”

    Je me rhabillai en toute hâte et me connectai à ma visio… Pour réaliser que j’avais oublié ma culotte. Le rouge me monta aux joues. Il n’y avait aucune raison pour que qui que ce soit ne voit autre chose que ma tête et pourtant j’avais l’impression que tout le monde pouvait percevoir l’absence de mon sous-vêtement, le rouge qui ornait mes fesses et mes cuisses, l’humidité entre celles-ci. J’écris ce texte entre deux rendez-vous, ma culotte toujours à mes pieds, mes joues, toutes mes joues, toujours brûlantes de honte et de douleur.

    Il est certain que je ne risque plus d’oublier de fermer ma porte à clef. Quoi que…

    Chat sauvage ayant trouvé une main pour la guider.

    #49853
    lunapower
    Participant


    J’aime beaucoup ton récit @chess tendre et sévère à la fois 🙂

    #49858
    SandrineG🍑
    Participant


    C’est vrai que c’est un univers particulier, que j’avoue ne pas partager. Cependant c’est un joli récit, qui illustre la nature de cette relation. Joli et instructif, donc.
    Merci @chess!

    "Et mes fesses, tu les aimes mes fesses" 😉

    #49872
    jjack
    Participant


    Un fort joli récit, vécu avec chaleur et enthousiasme.

    #49875
    salamboflaubert75
    Participant


    Ce n’est que pas un univers où je me retrouve mais le récit est bien et j’y ressens la complicité et la sincérité et c’est pour moi l’essentiel…
    Merci du partage

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par salamboflaubert75.

    Sal

    #49878
    Chess
    Participant


    Merci pour vos réponses et votre acceptation 🙂
    Ça fait plaisir.

    Chat sauvage ayant trouvé une main pour la guider.

    #50558
    Saku 😋
    Participant


    Très mignon ce récit et pourquoi le passer elle est chouette cette relation
    Et la punition tout aussi méritée 😋
    Sérieux Chess , laisse donc ta porte ouverte
    Moi, j aurai trop voulu voir ta tête quand tu l’as vu dans ton salon

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #50563
    MisterM
    Participant


    Très belle anecdote
    Même ceux qui ne sont pas à l’aise avec ce genre de relation devraient lire ce récit 😉

    #50564
    isa
    Participant


    J’aime beaucoup ton récit 🤗

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com