Deculottage

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 32)
  • Auteur
    Messages
  • #52938
    Cerebro
    Participant


    Le déculottage est l’un des moments qui m’attirent le plus dans la fessée ! Déculotter lentement la punie permet de lui donner le temps de bien se rendre compte de ce qu’il se passe ! L’humiliation est alors totale car elle doit se forcer à ne pas bouger et accepte ainsi son sort ! Je mettrai la punie debout devant moi et je lui baisserai lentement sa culotte le long de ses cuisses en l’arrêtant aux genoux !

    "Le désir est l'essence même de l'homme." L'Ethique (1677), Livre III de Baruch Spinoza

    #52939
    Anonyme
    Inactif


    Superbe histoire on si croirais et c’est tellement vrai 😃

    #52979
    Cerebro
    Participant


    Superbe histoire on si croirais et c’est tellement vrai

    😃

     

    Merci 🙂

    "Le désir est l'essence même de l'homme." L'Ethique (1677), Livre III de Baruch Spinoza

    #53024
    Anonyme
    Inactif


    “Baisse ton pantalon”, dit-il.
    Pantalon aux genoux, une grande claque sur mes fesses.
    “Déculotte-toi”.
    Je baisse mon slip.

    #53091
    Cerebro
    Participant


    “Baisse ton pantalon”, dit-il. Pantalon aux genoux, une grande claque sur mes fesses. “Déculotte-toi”. Je baisse mon slip.

    Jusqu’aux genoux ou jusqu’aux chevilles tu baisses ton slip ? Ou alors complètement 😉 ?

    "Le désir est l'essence même de l'homme." L'Ethique (1677), Livre III de Baruch Spinoza

    #53154
    Oneiros
    Participant


    Une culotte, c’est quoi ça ?

    Plus sérieusement, jouant rarement dans un contexte punitif, elle a souvent disparue bien avant le moment de la fessée…

    Mais comme beaucoup, selon le moment, l’envie, l’état d’esprit, je peux aussi bien exiger qu’elle soit retirée lentement en me tournant le dos et sans plier les jambes que l’arracher et la déchirer moi même. La faire glisser lentement en une lente caresse sensuelle ou me montrer brutal et possessif…

    Je crois que comme dans beaucoup de domaine, éviter que les choses soient prévisibles les rends plus intéressantes. A moins d’aimer avoir un cérémonial qui se répète et permette a chacun d’entrer plus facilement dans le bon état d’esprit. On pourrait imaginer que madame soit systématiquement se présenter et retirer sa culotte d’une certaine manière pour les différents type de fessée, ce qui permet de jouer sur l’appréhension/excitation, le cerveau associant le déculottage de telle manière a tel type de fessée…

    Des choix a faire en fonction de ses sensibilités et plaisirs personnels.

    #53213


    à mon goût c’est le rituel des rituels dans un jeu. Mais puisque tout est variable et cela dépend du sens que vous voulez donner à la punition. Par exemple, face à la résistance, une déculotté énergétique peut servir à apaiser. D’un autre côté, s’il y a acceptation et abandon, le faire lentement peut être très érotique. Personnellement, je ne les enlève jamais complètement, les culottes à mi-cuisse ou au niveau des chevilles, elles donnent une touche et un contrôle plus enfantin à la punition. C’est comme un message subliminal ce qu’il dit à la fessée, qui à ce moment-là n’a pas le contrôle, même pas sur sa propre culotte. Et je trouve aussi très intéressant de lui ordonner de le faire elle-même, devant la fessée.

     

    #53300
    Valentin
    Participant


    Tout à fait d’accord avec mariposasdechocolate. Ca dépend totalement de l’attitude de la personne corrigée. Idéalement, je préfère ordonner à la personne de se déculotter, car j’aime sentir qu’elle accepte la punition. Si c’est moi qui déculotte, je préfère le faire lentement, je trouve que ça appuie le côté honteux de l’acte. En revanche face à une attitude rebelle, la culotte est baissée d’une main ferme !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 12 mois par Valentin.
    #53318
    Fantomas
    Participant


    La plupart du temps, j’ai pratiqué un déculottage progressif. J’ai toujours pensé que pour moi, le désir de découvrir le cul de la dame serait d’autant plus intense si je m’interdisais de déculotter sans même avoir commencé d’administrer la fessée. Et pour la femme, j’ai toujours souhaiter créer l’appréhension, et en cela, rien de tel que l’attente d’avoir sa partie du corps la plus intime découverte alors qu’elle sait que cela va arriver. Plus tard, j’ai pratiqué avec des femmes que je connaissais un peu et avec qui j’avais déjà fait l’expérience de ces jeux : je demandais par exemple, à la demoiselle, de m’attendre chez elle, cul nu et exposé, face au mur, et de laisser la porte entre ouverte…

    #53340


    @Velentin.

    Si tel est le cas, la façon dont il est produit dépend beaucoup de l’attitude du spankee, ainsi que du sens que vous comptez donner au jeu. Dans un jeu avec anticipation et discipline pure, il peut être plus intéressant pour elle de le faire, en signe d’acceptation de la faute et de ses conséquences. Par contre, dans un comportement insolent ou rebelle, le faire soi-même comme un coup d’autorité est très intéressant.

     

    #53811
    gaslag45
    Participant


    J’aime le déculotage progressif et conserver la “culotte” au bas des chevilles dans le cadre d’une punition.
    Mais il arrive que dans un autre contexte, la culotte soit déjà enlevée lorsque je fesse.

    La déculottée ne doit pas être qu’énergique, j’aime alterner les rythmes. Etre maître de la fréquence, changer l’intensité, que rien ne soit convenu ou  prévisible.

     

    #54022
    MAE
    Participant


    Je pratique surtout la fessée punitive et j’aime montrer toute mon indifférence (souvent fausse), alors je dis très simplement et très calmement : “enlèves ta culotte, je vais chercher ma ceinture”. Et là, elle a tout de suite compris … Je prends mon temps pour revenir avec la ceinture et là … elle m’attend les fesses à l’air. Je lui dit simplement : “penches-toi, appuies-toi sur l’accoudoir du fauteuil et serre les dents”

    #54033
    Léonora
    Participant


    Nous pratiquons dans 95% des cas en mode jeu, du coup, le rituel du déculottage est quasiment inexistant. En effet, à mes yeux, cela n’as pas véritablement d’intérêt, je n’ai pas ce sentiment de honte, qui semble pour beaucoup y être lié. Après en punition, c’est généralement Monsieur qui déculotte et là c’est pareil, cela va très vite, le faire durer n’appuie en aucun cas, un quelconque sentiment de honte ou autre. Le simple fait de le savoir déçu ou mécontent, est amplement suffisant pour que je me sente mal.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 11 mois et 2 semaines par Léonora.

    Moi, joueuse et provocante?! Non, Naturelle! 😀

    https://lesvoyageshautsencouleurs.blogspot.com/

    #54036
    Karima
    Participant


    Tiens je remarque que je n’ai pas participé à ce sujet 😮

    Alors oui pour moi c’est quelque chose d’important. Une fessée tout nue me semble plutôt étrange, même si aux grès du hasard tu peux te retrouver nue au moment des faits.

    Il y a effectivement une certaine honte à être déculottée. Alors certes montrer mes fesses à Monsieur est pas non plus extraordinaire maintenant, mais ça apporte une infantilisation. La façon dont c’est fait les mot … permettant cette sensation. En outre quelques part au fond de mon cerveau subsiste l’idée que maintenant ça va barder. Ce moment a donc une importance dans la pratique.

    Je préfère être donc déculottée, même si certaines fois devoir le faire soi même peut être très troublant. Ça peut être progressif ou direct si j’ai été très vilaine et qu’il n’y a pas de compromis. Et deculottage plutôt sec et jusqu’au genoux.

    Après trouver la petite culotte adaptée est aussi plaisant.

    #54038
    FrenchTouch
    Participant


    Le plus souvent pour moi, déculottée plutôt énergiquement, un deux ou trois coups secs, sans s’attarder trop sur l’érotisme du moment. Occasionnellement déculottée lente, qui caresse la peau centimètre par centimètre. Plutôt pour ajouter une petite touche de sadisme supplémentaire, par exemple lorsque la fessée a déjà bien commencé, sans attendre que la culotte soit baissée, ou avant d’utiliser un instrument qu’elle redoute particulièrement. Je demande parfois que la culotte soit retirée devant moi, ou avant mon arrivée dans la chambre. Ca varie pas mal tout ça.

    J’aime particulièrement les dessous ramenés juste en dessous des fesses, et qui soulignent les fesses sans les protéger. Sinon, culotte aux pieds.

    Ah et je ne sais pas si je suis le seul à pratiquer ça, mais j’aime beaucoup déculotter “de face”. M’assoir et baisser la culotte de ma partenaire, debout devant moi, en découvrant son sexe et non ses fesses. Et en la faisant attendre un peu 🙂

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 32)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com