Coquinerie Bretonne

Accueil Forums Discussions générales Récits Coquinerie Bretonne

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #70518
    Victor
    Participant


    On me dit dans l’oreillette que ce serait bien de faire des histoires courtes… Alors en voilà une, en un épisode seulement.

     

    ***

     

    Il dormait encore à poing fermé, comme un bébé. Une vraie marmotte mon chéri. Et oui, il avait fermé les volets. Dans le noir, il pouvait enchainer les tours de cadrans sans problème. D’ailleurs, il m’avait surprise la première fois qu’il avait autant dormi. Lui qui dansait d’habitude dans le lit comme une puce dès 5heures du matin. Lui qui faisait le petit lion de 5h à 10h pour me sortir du lit. Lui qui s’employait à utiliser tous les mots doux pour me réveiller. Je me faisait un plaisir de trainer au lit et de le laisser se fatiguer à essayer de me lever. Pourtant, il connaissait la formule magique pour prétendre pouvoir me sortir du lit plus tôt que ce que moi j’avais prévu : le petit déjeuner au litavec jus d’orange frais, pressé avec amour. Bref, là il avait fermé les volets et dormait dans le noir pour encore de longues heures.

    La veille, il m’avait dit qu’il rêvait de langoustines comme quand il était petit, d’un plateau d’huitres, d’une soupe de poisson. Il m’avait mit l’eau à la bouche. J’avais décidé avant de me coucher de satisfaire dès le lendemain son envie gastronomique locale. Et, oui, nous avions loué une petite maison au bord de l’atlantique, en Bretagne. Ainsi, cette semaine, toutes ses envies étaient à portée de main. 

    J’avais mis mon réveil à 5 heures du matin pour aller rejoindre mon cousin au port de pêche. Il faisait gris, comme d’habitude. Je voulais en plus faire une petite surprise à mon amour à mon retour. Une surprise coquine. 

    Je m’habillai donc assez simplement. Ou plutôt, légèrement. Un soutif’ tout simple pour le confort. Une marinière à bandes bleues. Des chaussettes. Une paire de bottes. Un joli ciré jaune de pêche qui descendait  à mi cuisse, largement. Et le chapeau qui va avec en cas de pluie. Jaune lui aussi. Je le laissai pendant sur mes omoplates, suspendu autour de mon cou. Je fermai le ciré de mes cuisses au nombril laissant apparaitre ma marinière et je partis ainsi, cul nu à la pêche.

    Je pris le café avec mon cousin sur le port avec tous les anciens. C’était chouette cette ambiance de travail. Visiblement, je plaisais beaucoup. Et dire que je n’avais pas de culotte ! Nous prîmes la mer pour aller lever les casiers et les chaluts.

    Il faisait un peu chaud. Mon cousin me fit la réflexion la plus simple du monde.

    • Bah enlève ce ciré ça va cogner, regarde comme ça se dégage.

    J’étais devenue rouge et avait baissé les yeux.

    • Je peux pas, t’inquiète.

    Il approcha :

    • Attend je vais regarder si la fermeture est bloquée.
    • Non non, t’inquiète ça va aller, je te dis.
    • Elle est pas bloquée ?
    • Non, dis je tout bas. Laisse moi.
    • Bah quoi ? T’as pas mis ta culotte ? dit il en ricanant.
    • Lève les filets Thomas au lieu de dire des bêtises, dis je en rallant.
    • Ah aha ah coquinette ! il y en a un qui va être content du retour du marché !
    • Ohhhh, je t’en pose des questions.
    • Ehhh détends toi, à répondre comme ça tu vas finir avec une bonne fessée.
    • Salopard va !! dis je, mi excitée, mi gênée.
    • T’inquiète je te charrie.

    On rentra au port, tranquillement à discuter, blaguer. Il me prépara mon colis pour mon chéri : au fond : des   poissons qu’il avait vidé, au milieu des langoustines, au dessus des crevettes qu’il avait pris soin d’ouvrir.

    Il me le donna. Et me demanda amusé :

    • alors t’as quoi sous ton ciré cousine ?
    • Rien du tout mon beau ! lui dis-je avec un grand sourire et lui faisant un clin d’oeil. Et merci pour la balade Thomas !

    Je tournai les  talons et m’en alla rejoindre mon amour. de bonne humeur et sautant dans les flaques d’eau à pied joint comme une gamine.

    En rentrant, je découvris mon chéri attablé dehors face à l’océan, avec un café à la main. Et sur la table, une serviette cachant quelque chose.

    • Et voilà la livraison Monsieur le cuisinier !
    • T’as été à la pêche ? dit-il moqueur 
    • Tu crois pas si bien dire, j’étais avec Thomas sur son chalutier.
    • T’es toute mimi avec ton ciré. J’adore.

    Je posai la caisse sur la table et souleva la serviette en disant : 

    • C’est quoi ça ?

    Je découvris un paddle de cuir.

    • Et bien tu vois, c’est pour mettre des fessées !

    Je rougis un peu…

    • Ahhhhh ! Tu as fais des bêtises chef cuistot ? T’as besoin d’une trempe ? dis je en prenant le paddle. Tu veux une grosse fessée jeune homme ? ajoutais-je en claquant le paddle sur ma main.

    Il m’attrapa la main fermement.

    • Les paddles ne sont  pas pour les mains des pêcheuses qui se baladent le cul à l’air… me dit-il posément au creux de l’oreille.

    Thomas m’avais visiblement balancé.

    • Thomas m’a dit par sms que tu osais sortir ainsi. Tu trouves cela convenable chérie ? me dit-il en baissant la fermeture de mon ciré. On dit combien ? 200 ?
    • Non non, tu vas te faire mal, dis-je en essayant de m’échapper.
    • Et Insolente en plus. Ca va finir à la canne ça !
    • Mais je m’en suis servi pour faire des tuteurs hier dans le jardin.
    • Tu as fait quoi ?
    • T’es sourdingue oh ou quoi ?

    Une gifle atterrit sur mon visage. Je ne l’avais pas volé. Je le laissai prendre le dessus. Mon plan avait marché.

    Il mit ses mains sur mes épaules et fit tomber le ciré. Il me prit sur ses genoux et me fit le cul rouge sous ma jolie marinière.

    • Voilà ! maintenant tu peux préparer le déjeuner mademoiselle l’apprentie pêcheuse !

    Il me fit lever et me mit une grande claque à la main sur les fesses. Au bout d’un bon quart d’heure, il me rejoignit pour me toucher les fesses et me guider dans la préparation du repas…

    #70526
    Badine79
    Participant


    Jolie histoire très vivant  on sent les embruns marins et l activité des ports

    Merci Victor

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com