Convocation chez le censeur

Accueil Forums Discussions spécialisées Jeux de rôle Convocation chez le censeur

11 sujets de 31 à 41 (sur un total de 41)
  • Auteur
    Messages
  • #25758
    Paulparis
    Participant


    Paul ne sait plus par ou commencer… ou plutôt par ou reprendre…. Mais décide de n’en rien laisser paraître. @aurea est en position parfaite pour être punie. @fraise n’a, pour l’instant, que subit un hors d’oeuvre d’une punition qui sera bien plus sévère.

    S’adressant au censeur, @monsieurmechant, : je propose de mettre Mademoiselle Auréa tout de suite en condition afin de lui faire partager, comme elle semble nous le demander, la punition de Mademoiselle Fraise. Après une bonne fessée, l’une et l’autre pourront sans doute répondre plus facilement à quelques questions.

    Joignant le geste à la parole il passe son bras autour de la taille de @aurea et d’un main vive et leste, lui administre une première salve de claques sur le derrière.

    Un mauvais réflexe et Auréa cherche à esquiver la fessée. Paul se saisit alors de la tawse et complète la punition, et ce faisant, obtient une jolie couleur rouge et uniforme….

    #25822
    Fraise Des Bois
    Participant


    En entendant le mot de gingembre s’échapper de la bouche du censeur, Fraise se précipite de reprendre la position demandée. En effet, elle n’a jamais été soumise à ce supplice, mais a plusieurs fois entendu son amie @misty derrière la porte close du bureau, gémir et couiner, alors qu’aucun claquement n’était audible à travers la porte.

    N’ayant nulle envie d’y goûter, elle se résigne donc à la situation qui lui parait bien plus supportable maintenant qu’elle n’est plus seule. Fraise est prête à répondre à toutes les questions qu’on lui posera.

    ———

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #25839
    Anonyme
    Inactif


    Les coups de Tawse sont déjà bien sévères pour un début de punition..
    J’étouffe mes cris par fierté mais le corps parle pour moi: visage grimaçant, mâchoires serrées et points fermés sur le bureau je ferme les yeux pour échapper à mon sort en repensant à mes jeux amoureux avec les filles du dortoir…

    #25852
    Paulparis
    Participant


    On frappe… à la porte. L’aide cuisinière apporte le gingembre demandé par @monsieurmechant. D’un coup d’œil elle voit les fesses déjà rouges des d’eux demoiselles et préfère partir sans demander son reste…
    Alors que le censeur pose le gingembre sur un coin du bureau en fixant @fraise dans les yeux, Paul, qui aime le travail bien complet, termine sa première salve de claques sur le derrière de @aurea

    #25853
    Cléa
    Participant


    Je tente de faire la moue mais le regard insistant de @monsieurmechant m’en dissuade. Je m’avance donc vers ma pénitence en râlant, soufflant et traînant les pieds. Je jette un dernier coup d’oeil derrière moi et me pose sur cette fameuse règle. Ouch! Ce n’est pas très confortable. Je mets les mains sur la tête et tend l’oreille au maximum.
    Au bout de quelques minutes la punition est déjà insupportable alors je me dandine en espérant que personne ne verra rien…

    #26162
    Monsieur Méchant
    Maître des clés


    Heureusement que j’ai un grand bureau !
    A cette vitesse, c’est la moitié du pensionnat qui va se retrouver en pénitence dans ce lieu patiné par les années de discipline que mes prédécesseurs ont su maintenir.

    Monsieur @paulparisfr vient de finir de colorer la croupe de @aurea et m’interroge du coin de l’oeil.
    J’ouvre le tiroir gauche de mon bureau et j’en fais glisser le fond secret pour en tirer une corde de chanvre.

    – Mademoiselle @fraise et Mademoiselle @aurea, déshabillez-vous !
    Je vous veux totalement nues dans une minute sinon je niche un doigt de ce gingembre fraichement sorti du réfrigérateur dans l’oeillet que vous avez entre les fesses !

    – Quant à vous @clea, puisque vos genoux ne supportent pas cette position de pénitente, vous allez vous mettre à 4 pattes sur mon bureau pour que nous puissions poser sur votre dos immobile les instruments qui offriront la rédemption à vos deux petites copines.

    Alors que Cléa essaye de grimper lentement sur le bureau, je passe derrière elle et d’un geste sec, je fais glisser sa jupe à mi-cuisses.
    Elle sursaute et, afin de maintenir dans sa gorge les mots de protestation qu’elle s’apprête à m’adresser, je la préviens:
    – Silence vous ! où le gingembre vous assaisonnera aussi !

    Elle se renfrogne, j’en profite pour lui ôter sa jupe puis je pousse son fessier afin qu’elle se positionne sur mon bureau.
    De la main, j’ajuste sa cambrure, presse l’intérieur des cuisses pour en forcer l’ouverture et une fois qu’elle est dans la position désirée, je place en équilibre sur son dos: mon martinet, la tawse et ma canne!

    – ne bougez pas !

    Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

    #26252
    Anonyme
    Inactif


    Pendant que @monsieurmechant s’occupait de mettre @clea en position sur le bureau @fraise et moi même nous sommes entièrement dévêtus sous le regard sévère et attentif de @paulparisfr.
    Nues et honteuses de l’être devant nos éducateurs la main de @fraise s’est naturellement glissé dans la mienne pour me serrer fort.
    A deux on a toujours été plus forte, aujourd’hui n’écharpera pas à cette règle. Nous avons attendu sagement, les yeux rivés au sol.
    Quand @monsieurmechant s’est retourné vers nous il a juste eu à pointer du doigt son bureau pour que nous nous y rendions sans nous lâcher la main. Terrifiées par la dureté des premières corrections, elles avaient suffi à briser nos humeurs rebelles et nous n’étions plus que de vilaines petites attendant le pardon par la punition.

    Nous avons pris la position que l’on jugeait naturellement adéquate: les mains en appuient sur le bureau (et toujours l’une serrée dans l’autre), parfaitement cambrées et offerte.


    @paulparisfr
    et @monsieurmechant sont passés derrière nous pour nous forcer à écarter les jambes.
    Ils ont chacun récupéré un instrument. A cette simple vue je me suis mise à sangloter le plus silencieusement possible de peur d’en être encore plus réprimandée.
    Tout en serrant encore plus ma main et en me regardant en coin @fraise dont le corps frôlait déjà le mien a discrètement fait en sorte de se coller un peu plus à moi…

    Une pluie de coups a commencé. L’un après l’autre Le directeur et son bras droit ont claqué le plus durement possible nos croupes fragiles..

    #26288
    Paulparis
    Participant


    Paul sent bien que l’ambiance est tendue. Il voit bien que @fraiseet @aurea se rendent compte qu’elles ont été trop loin et qu’il leur faut maintenant assumer. Il sait qu’en la circonstance il faut doser la punition, ne pas en faire trop ni trop peu.

    Si la punition n’est pas assez sévère, non seulement la séance va devoir éterniser, mais en plus il y a de fortes chances pour que la série de bêtises se poursuive. Si la punition est trop sévère, elle devient injuste et mal comprise… Et Paul n’aime pas l’injustice.


    @monsieurmechant
    s’est placé derrière @aurea, saisissant la tawse posée sur le dos de @clea. Paul se positionne donc derrière @fraise et attrape la canne en rotin. Chaque coup cingle en alternance : une fois sur les fesses d’Aura, une fois sur celles de Fraise. La tawse de Monsieur Méchant fait un bruit sec, la canne de Paul siffle dans l’air.

    Cette alternance donne l’impression d’une véritable pluie de coups mais cela relève aussi du fait que deux punitions sont administrées en même temps. En réalité, les deux enseignants prennent garde de respecter des limites dictées par l’expérience.

    Ainsi, Paul administre à @fraise des séries de petits coups secs mais peu douloureux sur le derrière de Fraise pour en administrer un cinglant environ tous les 10 coups. C’est ce coup là qui laisse une belle trace rouge et arrache à chaque fois un cri à la punie. Un cri de douleur mais aussi un cri de surprise….

    #26309
    Fraise Des Bois
    Participant


    Les sanglots dans la gorge, Fraise supporte difficilement les violents coups de badine qu’elle reçoit, instrument qu’elle craint plus que tout autre. Elle a la sensation que des traces violacées s’impriment sur son derrière rebondi et qu’elle devra exhiber son derrière zébré à la visite médicale prévue pour le lendemain. Le tawse la fait sursauter également, mais elle connait mieux la sensation du cuir, et l’a apprivoisée avec le temps.

    Sans s’en rendre vraiment compte, elle serre la main d’Auréa (@aurea) ce qui l’aide à ne pas fondre en larmes, et surtout lui interdit d’oser se masser les fesses entre deux coups. Combien de temps ce supplice devra-t-il encore durer ? Bien décidée à ne pas mériter la fessée victorienne, elle se contente de couiner en s’efforçant de garder le mieux possible l’infamante posture.

    ———————-

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #26327
    Paulparis
    Participant


    Paul connaît bien les limites de la badine (peut-être d’anciens souvenirs d’un autre temps…) et sais qu’il faut doser la force, user plus de la souplesse de l’instrument cinglant plutôt que de la force. Rien de sert de frapper comme un sourd pour faire revenir la demoiselle à de meilleures dispositions. Et puis, il sait pour l’avoir déjà fessée en d’autres occasion, que @fraise ne marque pas longtemps. Cela ne veut pas dire pour autant que la fessée n’aura pas été efficace.

    Le joli derrière de @fraise a maintenant une jolie couleur carmin, des lignes rouges parallèles (quelle minutie) qui témoignent de la réalité d’une punition digne de ce nom.

    Il décide donc de ralentir la cadence et jette un coup d’oeil vers @monsieurmechant qui s’occupe avec vigueur du postérieur de @aurea pour lui suggérer du regard de passer à une autre phase de leur “entretien,”. Il faut faire parlera @fraise et lui demander de reconnaître ses forfaits. Et puis il y a @clea toujours en délicate posture, imperturbable, à quatre pattes sur le bureau….

    #26331
    Cléa
    Participant


    Moi qui voulais juste faire ma curieuse, je me retrouve sur ce bureau dans une posture qui n’est pas non plus confortable. Je ne bouge pas, surtout pas … rien que le mot gingembre a suffit pour me calmer et ravaler toute fierté. Il ne reste plus que le martinet sur mon dos, il ne faudrait pas qu’il tombe.


    @monsieurmechant
    et @paulparisfr font pleuvoir les coups à une cadence impressionnante. Je vois les grimaces de @fraise et @aurea. Elles ne disent pas un mot, et ne bougent pas. Je les admire et compatis…

    Finalement j’aurais du continuer mon chemin et ne pas regarder ce satané trou de serrure.
    Je me demande ce que me réserve @monsieurmechant… je sens le martinet glisser …

11 sujets de 31 à 41 (sur un total de 41)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com