Confiance ou surveillance ?

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Confiance ou surveillance ?

Étiqueté : 

  • Ce sujet contient 7 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 3 mois et 3 semaines.
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #78738
    Totor1979
    Participant


    Voila je m’explique, pratiquant les punitions uniquement sur ma femme, nous avons une sorte d’accord tacite sur certaines règles dont madame (avec son accord, bien sur ) doit se plier. Par exemple, sur le nombre de cigarettes fumées par jour..Mais voila, je n’ai aucune envie de jouer au flic, tout se base sur la confiance, dès qu’elle me dit qu’elle dépasse le quota, elle sait ce qui va se passer….et ce n’est qu’un exemple, travaillant en horaires décalées, je veille a ce qu’elle ne couche pas au dela de ce qui est imposé…Mais voila, ce système doit avoir ses limites, je peux et dois me faire rouler de temps a autre, je le sais….après je n’oublie pas que c’est une pratique qui se joue a deux…et de l’imaginer jubiler a son bonheur de m’avoir berné, cela suffit au mien aussi !!! Et chez vous, ou est la limite entre la confiance, la surveillance ( j’avais mis le mot flicage au départ, mais je n’aimais pas…)

    #78739
    Yves
    Participant


    Bonjour,

    J’ai plusieurs filles en tutorat. Le principe même est la confiance. C’est la base de la relation. Si mensonge il y a, y compris par omission, cela remet en cause cette confiance, donc le tutorat en lui même. Toutefois il peut y avoir des dissimulations par peur des conséquences. Le lien que j’ai avec mes protégées font qu’elles finissent toujours par me le dire. Évidemment la punition est plus sévère dans ce cas, mais surtout je leur fais comprendre que ça ne sert à rien et que ça va à l’encontre de leurs propres objectifs, objectifs qu’elles ont choisi. En réalité, cette situation reste exceptionnelle.

    Voilà, c’est un fonctionnement, chacun, chacune est différente et cela dépend des bases posées dans la relation. Donc on ne peut pas prendre ce que je vis pour une généralité car il n’y a pas de généralité.

     

    Mesdames, mesdemoiselles, mon propre plaisir passe par le vôtre

    Blog : histoires-jr33.blogspot.com

    #78740
    Totor1979
    Participant


    Merci Yves pour votre réponse…et je vous rejoins bien sur, chaque situation est différente, c’est uniquement pour discuter et non de juger, d’en savoir plus sur d’autres expériences …

    #78749
    Paulparis
    Participant


    @totor1979, si votre femme accepte de son plein gré que vous la fessiez en cas de manquement aux règles que vous avez fixées et qu’elle a , elle aussi acceptées, c’est précisément parce qu’elle y trouve son compte, un plaisir, un désir satisfait, une volonté d’encadrement qui lui convient. Sinon, votre relation n’inclurait pas ces punitions puisqu’elle ne se passeraient pas avec son consentement.

    Dès lors pourquoi vous dissimulerait elle ses fautes ? Pour échapper à une sanction qu’elle appelle donc elle même de ses voeux ? Ça n’apeurait pas de sens. Evidemment sur le moment, elle peut être amenée a dissimuler… ce qui est une circonstance aggravante mais qu’elle finira donc par avouer.

    S’il n’y a pas de consentement mutuel, il n’y a pas de confiance… et donc pas de punitions possibles.

    C’est juste un avis personnel mais je n’imaginerai pas les choses autrement.

    #78763
    Ruby
    Participant


    Alors perso je suis une grosse menteuse et si on ne me surveille pas je ne fais que ce qui me plaît. Voilà 🙃

    #takaavoirloeilsurmoitoutletemps

    (team surveillance)

    #78770
    Anonyme
    Inactif


    Je fais ce qui me plaît et parfois ça déplaît …

    Petit chat en liberté est souvent cause de recadrage

    #78782
    Laurette
    Participant


    si on ne me surveille pas je ne fais que ce qui me plaît.

    Voilà le réponse la plus pertinente à ce sujet !
    Imposer une loi dont on est incapable de veiller à l’application est risible !
    De toute manière, la loi ne se soutient que de sa transgression. Ce n’est pas de moi, c’est de J. Lacan.
    Désolée pour vous, Totor.
    Amitiés, Ruby

    #78822
    Anonyme
    Inactif


    J’ai envie de dire que “la confiance n’exclut pas le contrôle”, mais ça s’applique au travail, peut-être pas à la vie privée.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com