Comment envisagez-vous vos relations ?

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Comment envisagez-vous vos relations ?

  • Ce sujet contient 24 réponses, 22 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Eva, le il y a 2 mois.
10 sujets de 16 à 25 (sur un total de 25)
  • Auteur
    Messages
  • #75011
    Saku 😋
    Participant


    La fessée , le BDSM, n’est pas qu’un ” jeu” pour moi, il fait partie intégrante de ma vie. Chaque protagoniste y tient une place importante à très importante pour maintenir cet équilibre , mon équilibre, notre équilibre . Ça n’est pas que mes envies et besoins mais les notres.

     

    Un point ne me semble pas avoir été abordé, la relation en elle même, comment la concevez vous ?

    Cette relation je la vis évidemment différemment selon la place que tienne ses personnes dans cet équilibre . Dans mon mode de jeu D/s ma partenaire Domina y tient forcément une place prédominante puisque cette place demande un investissement au quotidien de sa part, et une relation au quotidien mais ce n’est pas pour autant que mes autres relations sont “négligées”, “oubliées”.

    Avez vous besoin de nouer un lien exclusif avec une personne ? Au contraire, êtes vous plutôt du genre léger, à papillonner entre différentes partenaires ?

    J’étais exclusive, j’en avais besoin, puis avec le temps, l’évolution d’une relation, d’un jeu , j’ai appris , appris à ne plus l’être. Dire que cela a été facile serait vous mentir. Il a fallu que je m’autorise à “m’ouvrir” vers l’extérieur, pour l’équilibre encore une fois de cette relation .

    Je ne papillonne pas pour autant mais je m’autorise sous son regard attentif a vivre de nouvelles expériences, “voler de mes propres ailes” tout en restant attachée aux siennes.

    Vos partenaires sont ils aussi des amants ou vous êtes plutôt du genre à un entretenir un lien troublant ou vous ne mêlez pas sexualité et discipline ? 

    Pour ma part il n’y a pas ce lien troublant, il y a de “l’amour”, de l’affection, de la sensualité. Il peut y avoir une sexualité mais pas forcément la sexualité . Nuance. Sourire . Oui c’est troublant n’est ce pas !du sexe a proprement parlé ça peut mais ça n’est pas une finalité

     

     

     Justement à quel critère accordez vous de l’importance et en fonction de ces aspects quel type de relation pouvez vous nouer ?

    Aucun critère de type physiques, âges ne rentrent en jeu dans les relations que je vis.

    Le seul peut être , et de façon inconsciente serait le genre. Eh oui, actuellement et depuis quelques années déjà les personnes ayant le plus d’emprise sur moi et auxquelles je me “soumets” le plus sont des femmes. Et des femmes plus jeunes, ça n’est pas un choix conscient de ma part mais un fait. Et qui me convient absolument ! La symbiose fonctionne parfaitement !

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #78011
    Anonyme
    Inactif


    une relation qui s’est construite avec le temps …

    je savoure chaque instant qu’il peut me consacrer et j’aime autant ses recadrages que ses jeux …

    Une personne qui a pris de la place dans ma vie et dans mon cœur et dans mes habitudes de vie …

    Un guide qui m’éclaire d’un œil avisé et bienveillant …

    Conjuguer avec le quotidien de la vie qui est propre a chacun de nous et profiter de cette bulle que je nomme affectueusement hors temps

    Il est devenu au fil du temps un vrai partenaire car il a appris à me connaître par cœur

     

    #78107
    mainfroide
    Participant


    Là ou ce que dit saku est intéressant c’est que la conception de ce genre de relation varie celon les individus. Chacun en a sa conception: certains voient ça comme un jeu d’autres y voient un élément fondamental de leur vie et ça ne se juge pas!

    Ps: Désolé pour les erreurs d’orthographe et de syntaxe j’étais assez épuisé hier soir

    #78111
    Paulparis
    Participant


    Merci Mademoiselle @sakura61 d’avoir lancé ce sujet intéressant  et qui concerne probablement tout le monde ici.

    Lorsque j’établis une relation, j’espère qu’elle gagnera, au fil du temps, en intensité et en complicité. J’espère même qu’au delà de la complicité interviendra une dose beaucoup plus sentimentale et amoureuse. “Appartenir” à quelqu’un, même pour quelques heures renouvelées, n’a jamais rien d’anodin ni pour celle (ou celui) qui “appartient” que pour celui qui domine.

    Comme vous je n’ai pas intégrer dans ces jeux la notion d’exclusivité, ou plus exactement je n’ai jamais tenu très longtemps. En revanche, j’ai passé l’âge de me cacher et de mentir. C’est décidément trop inconfortable. C’est donc en toute transparence, voir avec la complicité de la personne avec laquelle je partage principalement mes “jeux” que je peux faire d’autres rencontres, participer à d’autres aventures. Non seulement cela me donne le sentiment d’une certaine fidélité mais cela pimente beaucoup notre mode de vie

    #78117
    Yves
    Participant


    Bonjour,

    Pour ma part, j’ai plusieurs partenaires de fessée. Mais à chaque fois j’ai un lien fort avec ces personnes. J’ai ma compagne de vie, j’ai ma fille adoptive, et j’ai une autre personne que je tutore.

    Je n’ai de relations sexuelles qu’avec une seule. On peut donc dire que je suis exclusif.

    Je peux avoir de l’amour pour plusieurs personnes, mais cet amour n’est pas de même nature suivant la personne. Cela peut être même de la simple tendresse, notamment avec des personnes que je fesse en one shot ou en tutorat pur. Mais il est impératif que ce lien existe, qu’il y ait la confiance nécessaire à ce type d’activité. Cela induit que je dois bien connaître la personne. Je ne pourrais fesser une simple inconnue. Et puis je ne joue pas avec les sentiments.

    La relation à plusieurs est possible si elle est saine, sans ambiguïté, si la nature des sentiments que l’on porte à l’une ou à l’autre sont différents, de façon à ce qu’aucune des deux ne se sente en concurrence avec l’autre. Seule la transparence permet cela, la transparence, le refus du non-dit et un très profond respect de l’une et de l’autre. Je vis cela, j’en suis heureux mais elles en sont heureuses et c’est d’abord à ce dernier point que je veille.

    Et la relation s’est construite en accord avec l’une et l’autre de façon consentie et éclairée. Et chaque fois qu’il y a un doute, nous en parlons, sans nous voiler la face, sans tomber dans des phrases toutes faites, en expliquant, en rassurant, en étant sincère et authentique, sans se fabriquer un personnage, sans rien imposer non plus. Nous vivons ainsi car ce sont nos choix. Cela n’est possible que si les sentiments que nous éprouvons les uns pour les autres sont particulièrement intenses. C’est le cas. Nous nous considérons comme une famille avant tout autre chose. Cette situation est rare, je pense. Mais elle existe, je l’affirme car le vis au quotidien.

    Ceci est juste notre façon de vivre et elle nous correspond. Je suis tout à fait conscient que c’est inhabituel et que chaque relation est différente. Ceci n’est donc pas forcément reproductible.  C’est juste un cas particulier comme il y en a tant d’autres….

    Mesdames, mesdemoiselles, mon propre plaisir passe par le vôtre

    Blog : histoires-jr33.blogspot.com

    #78120
    Chelonia
    Participant


    Bravo yves pour réussir votre vie poly amoureuse 🥰

    Effectivement j aime avoir également plusieurs partenaires réguliers 😊

    C est vraiment essentiel à mon équilibre et bien être, malheureusement l exclusivité a tendance à me détruit car j’attends beaucoup trop de l autre qui malgré toute sa sincérité et bonne volonté n arrivera jamais à combler mes manques d affections et également tout mes désirs sexuels et pervers qui sont beaucoup trop variés pour être réalisable avec une seule personne…

    Malheureusement certains n acceptent pas ou plutôt ne sont pas en capacité d accepter, ou ne veulent pas savoir… Du coup j ai l impression de mentir quand n en vois un autre…

    Pourtant je n en prendre pas 2 pareils, chacun d entre eux sont particuliers et m apportent des choses différentes donc pas de peur a avoir que j en quitte un pour l autre…

    #78445
    Dreaming_Marie
    Participant


    Je suis totalement en phase avec vous @chelonia , la diversité et l’intensité de mes besoins et de mes désirs ne permet pas à une seule personne de tous les combler. Je suis curieuse, j’aime rencontrer de nouvelles personnes, être surprise, créer un lien qui est toujours unique. Il n’y a jamais de concurrence dans ma tête (/mon coeur / ma culotte) entre deux partenaires, chaque relation est tellement différente ! Par contre il s’agit bien pour moi de créer une véritable connexion, autrement dit une relation régulière qui ne se limite pas au sexe ni à la fessée. C’est qu’en plus je suis exigeante voyez-vous, je veux tout avec chacun.e 🙂

    La fessée et le sexe sont entremêlés pour moi, et pour les deux j’ai besoin d’un lien de confiance, d’affection, d’intérêt mutuel. Parfois il y a de l’amour aussi, parfois non. Dans tous les cas il y a la liberté de chacun de se faire plaisir comme il veut, avec qui il veut, et c’est peut-être cette liberté de ne pas réfréner mes pulsions qui rend ce mode de fonctionnement aussi jouissif pour moi finalement. La seule chose que je m’impose et que j’attends des autres c’est de ne blesser personne. Je limite donc mes relations à ce que je suis capable de gérer sans négliger qui que ce soit

    #78523
    Fred
    Participant


    Je ne suis absolument pas multipartenaire et j’attends de même de l’autre côté de ma main.

    Une relation au delà du feeling et de la complicité qui sont essentiels, n’empêche pas le besoin d’apprendre l’autre, ses forces et faiblesses, d’apporter son soutien et punir les travers.

    Cela demande une connaissance de l’autre, une implication entière, le ciment d’une relation pleinement épanouie.

    Je ne pense pas que l’on puisse s’impliquer a ce point avec plusieurs partenaires, je ne le conçois pas, et l’investissement ne serait pas aussi complet.

    #78585
    Nush
    Maître des clés


    Un point ne me semble pas avoir été abordé, la relation en elle-même, comment la concevez-vous ?Les relations nouées autour de la pratique de la fessée (ou du bdsm) sont des « relations particulières / à part » étant donné leur nature.

    En réfléchissant à mes propres relations elles sont (ou ont été) uniques et spéciales. Chacun de mes partenaires a su réveiller en moi des sensations différentes et forcément liées des pratiques différentes.

    Curieusement je n’ai jamais envisagé de vivre ces pratiques en couple ‘officiel’. Cela me déplairait fortement, probablement parce que dans mes pratiques je me perçois comme « autre », différente de celle que je suis au quotidien, modelée culturellement et socialement pour être et correspondre à un sociotype très classique.

    Avez-vous besoin de nouer un lien exclusif avec une personne ? Au contraire, êtes-vous plutôt du genre léger, à papillonner entre différentes partenaires ?

    Je n’ai jamais exigé de mon partenaire que je sois “l’exclusive” mais, il s’est avéré que la plupart du temps, et probablement par hasard, c’était le cas. Des rencontres mystérieuses au fil des étoiles.

    Je m’attache à une seule personne pendant une période. Ce n’est pas une décision. C’est un constat.
    J’ai besoin que mes pensées, mes actes soient entièrement dévolus à cette personne. Qu’ils lui soient en quelque sorte dédiés. Mon énergie érotique est complétement ciblée sur « lui ».

    Vos partenaires sont-ils aussi des amants ou vous êtes plutôt du genre à un entretenir un lien troublant ou vous ne mêlez pas sexualité et discipline ?

    La fessée n’étant qu’une de mes pratiques bdsm je dois dire qu’à 90% mes partenaires sont devenus mes amants. L’inverse n’étant pas vrai ; j’ai des amants ‘vanille’ qui ne veulent rien connaitre de mes penchants paraphiliques. Pftt savent pas ce qu’ils perdent… 🙂

     Justement à quel critère accordez-vous de l’importance et en fonction de ces aspects quel type de relation pouvez-vous nouer ?

    Le plus important, à mes yeux, c’est évidemment la complicité établie ; le lien.
    Mais je suis consciente que j’ai aussi besoin de le reconnaitre dans « son pouvoir » et de l’admirer pour sa qualité de discussion et pour l’homme qu’il est.

     

    C'est la nuit qu'il est beau de croire en la lumière.
    #78588
    Eva
    Participant


    Cela fait bcp de questions! Je ne sais pas vraiment répondre à toutes ….mais je vais faire une réponse globale. Chaque relation est unique pour moi. Certaines de mes relations ont une notion d’exclusivité mais ce n’est pas la définition basique de “se consacrer /et être consacrée uniquement à la personne”. Ma relation avec mon mari a une sorte d’exclusivité…dans bcp de domaines et pas seulement le bdsm. Ma relation avec certaines de mes partenaires peut tenir du côté ” exclusif” …par leurs besoins plus que par Ma volonté.

    Tu as cité le terme de “dédié” qui pour moi a une importance extrême. Dans mes relations “dédiées ” il y a bcp de notions…ce sont des mots ou de actes qui lui( il ou elle) sont adressés…directement.je donne un exemple: je n’utilise pas les mots et les règles que j’ai pu lire et entendre de la part d’autres personnes dominantes…C’est assez complexe car on lit, on entend et on est forcément influencé…ou pas. Si ça m’est arrivé ( car cela peut arriver) j’en ai été  plutôt gênée. Ce que je veux dire par là, c’est que l’unicité d’une personne…c’est très important. Que cela tient de l’identité,  plus que du ” jeu”. Que cette part d’intime, même partagée ( car écrite, car mise en public) ce n’est pas rien…mais un tout a respecter. Et que dans mes relations “dédiées “, c’est une essence…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Eva.

    Se révèle être "comme une boule de flipper,qui roule qui roule...".

10 sujets de 16 à 25 (sur un total de 25)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com