Comment envisagez-vous vos relations ?

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Comment envisagez-vous vos relations ?

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #72740
    Ignatius
    Participant


    J’ai parcouru un peu les différents sujets avec grand intérêt. La diversité des points de vue me confirme une évidence : on envisage tous la fessée avec des petites nuances qui font de ce fantasme, en apparence simple, un jeu finalement assez complexe.
    Toujours enrichi de petites nuances apportées par la multitude des envies, besoins, qu’il faut bien sûr savoir décrypter, comprendre et conjuguer avec les siennes.
    Un point ne me semble pas avoir été abordé, la relation en elle même, comment la concevez vous ?
    Avez vous besoin de nouer un lien exclusif avec une personne ? Au contraire, êtes vous plutôt du genre léger, à papillonner entre différentes partenaires ?
    Vos partenaires sont ils aussi des amants ou vous êtes plutôt du genre à un entretenir un lien troublant ou vous ne mêlez pas sexualité et discipline ? Les anglais ont ce mot assez amusant pour définir ce genre de relation : “disciplinarian”, qui n’a bien sûr pas d’équivalent en français.
    Bien sûr les relations évoluent avec les temps et une façon d’appréhender la relation avec un partenaire, pourra être radicalement différente avec un autre. L’alchimie peut se faire et se défaire selon de nombreux éléments qui n’ont rien à voir avec la fessée : le physique, l’âge, la personnalité… Justement à quel critère accordez vous de l’importance et en fonction de ces aspects quel type de relation pouvez vous nouer ?
    J’ai conscience qu’il n’y a pas qu’une seule réponse à mes questions et surtout qu’elles ne sont pas exhaustives. Curieux de connaître votre point de vue sur le sujet, j’attends vos réponses, à vos claviers !

    « Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui. »

    #72745
    Titine
    Participant


    Selon moi, le critère numéro 1 pour pouvoir ne serai-ce que envisager une relation c’est la confiance, le feeling. C’est tisser un lien, pouvoir avoir des discussions ne tournant pas unique autour de mon derrière. (N’en déplaise à certains 😜)

    Pour ma part, je préfère me limiter. 😉 Je ne suis pas du genre à papillonner à droite et à gauche avec des tonnes de personnes différentes. Je préfère tisser de vrais liens, apprendre à se connaître réellement, peaufiner “nos jeux”… avec un nombre limité de personne plutôt qu’en rencontrer un nombre incalculable sans suite.

    Sinon, je n’ai pas de critères particulier hormis l’âge. Je ne me vois pas du tout avoir ce type de relation avec des personne de la même tranche d’âge que mes parents par exemple 😬

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 6 jours par Titine.
    #72748
    la vilaine
    Participant


    Merci Ignatus pour ce chouette sujet !

    Idéalement c’est un lien exclusif avec une seule personne (certes en parallèle de mon couple). Un lien à construire au fur et à mesure, dans la confiance, la bienveillance (et le vice) 🙂

    Idéalement, au-delà des goûts à proprement parler (et je suis d’accord avec vous, les goûts et envies autour de la fessée sont assez variés voire parfois incompatibles…), mon partenaire m’attire physiquement. Ce qui permet d’introduire 🤓 éventuellement d’autres aspects punitifs (un peu plus “sexuels”), avec le temps…

    Idéalement aussi (profitons, c’est Noel !), on s’entendrait bien et on s’attacherait un peu l’un à l’autre…

    En résumé : la relation pourrait se “limiter” à de la fessée purement et simplement (sans autres jeux et sans réelle affection), mais idéalement, une bonne entente et une attirance réciproque permettent que la relation se développe, englobant d’autres aspects punitifs (la fessée reste toutefois très centrale…) et aussi de la complicité, de l’affection, etc. Bref on peut toujours rêver 😀

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par la vilaine.
    #72749
    Saul
    Participant


    La relation idéale, celle à laquelle beaucoup d’entre nous revent je pense serait celle d’une relation de couple, ou la fessée est un plaisir partagé constituant une sexualité différente et assumée par les 2 partenaires…

    Pour revenir au terme “disciplinarian” on associe trop souvent le fantasme de la fessée en France au BDSM ce qui à mon avis un raccourci délétère à nos envies.

    On peut aimer la fessée, réprimander, mettre au coin sans vouloir forcément finir en cuir et chaînes…

    Dans cette relation idyllique que je decris plus haut, la fessée s’inscrit dans une relation suivie qui induit une “fidélité” à son partenaire tant pour le fesseur que la punie.

    Après ce n’est que mon avis et je le partage…. libre à vous mesdames de discuter mon point de vue….

    A suivre donc…

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #72750
    la vilaine
    Participant


    La relation idéale, celle à laquelle beaucoup d’entre nous revent je pense serait celle d’une relation de couple, ou la fessée est un plaisir partagé constituant une sexualité différente et assumée par les 2 partenaires…

    Cela me semble compliqué, pour moi. Pour schématiser : dans mes fantasmes, j’accepte (plus ou moins facilement.. mais le jeu est d’y parvenir..) que l’autre prenne le dessus, qu’il ait raison, etc. mais dans la vie courante je ne suis pas du tout soumise.. 😆 Je pense que j’aurais du mal à vivre avec qqn, avec qui forcement il y a des désaccords, des points de vue différents, ET accepter qu’il me punisse et soit en quelque sorte « au dessus ». Mais bon, je ne connais pas ce schéma, mes expériences (même suivies) ne se sont jamais inscrites dans le cadre d’un couple… (la fessée et vivre ensemble, ça me paraît une utopie)

    #72752
    Eva
    Participant


    J’envisage chacune de mes relations comme unique.
    Je suis nulle en maths(eh oui^^mais pourquoi je me lance là dedans???) mais je vois cela comme une équation (assez simple en fait).
    Je suis un dénominateur commun à ces équations. Ensuite il y a l’ajout de l’autre, dans toute son unicité,  le facteur temps, le facteur environnement,  le facteur manière ou autrement dit le comment. Cela donne une réponse…propre à chaque équation car ce ne sont jamais les mêmes données qui sont rentrées dedans. Et maintenant, en langage littéraire…cela dépend de la personne! Chaque relation est unique pour moi, et a toute son importance dans ma vie. Cela dépend beaucoup du lien qui nous unit…et chaque personne vibre différemment. Mais par dessus tout, j’aime quand cela me marque dans mon esprit, dans ce que je suis, dans mes envies,  dans mon passé, présent,  futur et à venir…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 6 jours par Eva.

    Se révèle être "comme une boule de flipper,qui roule qui roule...".

    #72778
    Biloba
    Participant


    “L’alchimie peut se faire…”. L’alchimie est une disciPline. D’œuvre au blanc à œuvre au rouge.   Ainsi : fusion, symbiose, ce risque délicieux de se fondre ensemble dans la même extase.

    Rester dans certains non-dits, brûler du même feu, mais sans l’inquisition, parce que ton jardin secret n’est pas une vitrine. Te voici, plaisir qui donne, te voici, plaisir qui reçoit, et nous ne voudrons jamais savoir pourquoi, tant nous sommes “nouveaux nus” dans ce jardin commun.

    Dans ce jardin commun du silence des non-dits, nous sAvouerons le calme d’avant la tempête, puis les applaudissements de nos réCréations.

    In fine (sans pagne), aile me demande, impassible n’est pas froncée, si je n’ai pas trop mal aux mains. Je regarde ailleurs, devrais-je garder mon sérieux ? Peut être pleurons nous de rire…

    La suite ? Pas tout le temps, mais des fois, avec de l’Amour (pas celui que l’on déclame, celui qui sort le beurre du frigo une demie-heure avant que tu te l’Eves pour que tu puisses mieux le tartiner), c’est parfois deux Icare ignifugés qui n’auront jamais les maux pour la décrire.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 5 jours par Biloba.
    #72780
    lyonnais
    Participant


    Pour ma part j envisage les relations que je peux nouer comme une bouffée d air frais , une pause dans le temps .

    Quand je joue hors couple il y a en plus un sentiment de transgression qui me grise , bien sur avec ma partenaire nous sommes amis avant tout

     

    #72783
    Manfred
    Participant


    Sujet intéressant s’il en est. Quand on est en phase de “découverte” comme c’est mon cas, le désir ne s’est pas confronté à la réalité et ne connaît donc par définition aucun obstacle. Cependant, lire les nombreux témoignages de ce site m’a permis de mieux définir ce qui me plairait ou pas. J’avoue n’être pas beaucoup attiré par la position du “fesseur” presque professionnel qui aurait un aréopage de “Spankee” attitrées. Je ne suis pas plus attiré par le BDSM même si, bien sûr, la frontière est poreuse. J’imagine plutôt une relation construite, intime, pourquoi pas amoureuse. Il semble que certains ici sont parvenus à ce graal. Je ne pense pas que cela implique nécessairement la soumission permanente de la dame mais là encore, je n’ai pas l’expérience pour appuyer cette affirmation. Il s’agit plutôt d’accorder ses contradictions et ses envies communes selon les moments. Un défi oui, mais pas différent de celui que traversent tous les couples. En tous les cas, se connaître, construire une relation, partager d’autres choses me paraissent des prérequis indispensables, ce qui implique nécessairement une certaine exclusivité. Mais la vie se charge souvent de balayer les certitudes les plus établies !

    #72785
    TSM
    Participant


    –> Avez vous besoin de nouer un lien exclusif avec une personne ? Au contraire, êtes vous plutôt du genre léger, à papillonner entre différentes partenaires ?

    Oui et non !

    NON : Ma petite femme (1m80) me comble.

    OUI : j’adore papillonner entre différentes partenaires, aussi bien en fessée que sur d’autres fétichismes. J’adore initier, faire découvrir, jouer tout simplement. Entre les grandes rencontres que j’ai organisées, celles que j’ai animées en club et mes rencontres privées, j’ai pu rencontrer des gens formidables. Je n’organise plus que des rencontres privées pour l’instant.

    –> Vos partenaires sont ils aussi des amants ? (Femme pour moi SVP)

    Cela n’est absolument PAS ma recherche. Cela m’est arrivé mais c’est extrêmement + très rare de chez rare. Pour moi, le sexe n’a d’intérêt que s’il y a des sentiments. A chacun sa vison des choses sur ce sujet, il est même rare que l’on voit ma zigounette. (Sauf à la plage naturiste)

    –> A quel critère accordez vous de l’importance et en fonction de ces aspects quel type de relation pouvez vous nouer ?

    L’aspect physique ne joue pas pour moi. Évidement, une  petite jeune de vingt ans, mignonne et pleine de vie hummm, mais si elle est « idiote/ hautaine / pimbêche / autres… » je préfère une femme ronde, plus âgée et joueuse.

    –> Relation suivie (Question non posée)

    J’aimais bien, mais je me suis calmé. Une c’est bien, deux bonjour les dégâts.

    Fut un temps, je jouais avec plusieurs filles en même temps dans le cadre de relations suivies. Plusieurs c’est génial et trop. En effet, pour n’en délaisser aucune (et donc n’en faire souffrir aucune) il faut être très vigilent.

    Je me suis parfois loupé à ce sujet. J’ai fait souffrir des filles sans le vouloir, même en essayant d’être le plus franc et honnête possible.

    En effet, dans le cadre d’une relation Daddy / fessée ou Maître / soumise si la relation s’inscrit pour une véritable relation suivie, quand on est déjà en couple, il faut être vigilent.

    Exemple idiot : si ce soit vous n’envoyez pas de message type texto / email parce que vous avez envie de choyer / fesser votre épouse, la personne à distance attend votre petit « coucou ». Et si le lendemain vous avez un impondérable, la personne se sent abandonnée. Certes adresser un texto n’est pas long, mais lorsque vous pensez à autre chose, vous l’avez oubliée.

    –> Relation / couple à trois (Question non posée)

    Là aussi danger. La jalousie n’est PAS pour le sexe NON + NON à partir du moment ou cela a été accepté voire même désiré ! J’insiste car c’est ce que pensent ceux qui ne sont pas de ce monde, le sexe n’est pas le problème dans un couple à trois.

    La jalousie féminine touche beaucoup de choses qui sont considérées comme des détails pour l’homme. Exemple : la « deuxième » avait du temps de libre, elle a fait le repassage. La première va hurler que c’est SON travail. Elle se sent dépossédée. L’exemple paraît idiot mais il ne l’est pas du tout, croyez-moi sur parole ! ! ! Il s’adapte à bien d’autres détails qui passent inaperçus pour les hommes.

    J’ai joué et perdu à ce type de relation de couple à trois. Au début c’était génial. (Je parle d’ambiance, de jeux et non pas de sexe) Elles s’adoraient et même s’aimaient réellement ! ! !  A la fin, c’était la guerre entre elles pour une assiette, un truc rangé par comme d’habitude, un…..

    J’ai répondu en toute franchise et espère n’avoir choqué personne.

    Le meilleur des fétichismes est celui qui vous permet de vous épanouir.

    #72791
    la vilaine
    Participant


    La jalousie féminine touche beaucoup de choses qui sont considérées comme des détails pour l’homme. Exemple : la « deuxième » avait du temps de libre, elle a fait le repassage. La première va hurler que c’est SON travail. Elle se sent dépossédée. L’exemple paraît idiot mais il ne l’est pas du tout, croyez-moi sur parole ! ! !

    mais tellement LOL ! (pardon)

    #72816
    Miss Tinguette
    Participant


    J’ai un amant fesseur à côté de mon couple “vanille” avec mon fiancé.

    #72850
    klaskatav
    Participant


    Selon moi, le critère numéro 1 pour pouvoir ne serai-ce que envisager une relation c’est la confiance, le feeling. C’est tisser un lien, pouvoir avoir des discussions ne tournant pas unique autour de mon derrière. (N’en déplaise à certains

    😜

    ) Pour ma part, je préfère me limiter.

    😉

    Je ne suis pas du genre à papillonner à droite et à gauche avec des tonnes de personnes différentes. Je préfère tisser de vrais liens, apprendre à se connaître réellement, peaufiner “nos jeux”… avec un nombre limité de personne plutôt qu’en rencontrer un nombre incalculable sans suite. Sinon, je n’ai pas de critères particulier hormis l’âge. Je ne me vois pas du tout avoir ce type de relation avec des personne de la même tranche d’âge que mes parents par exemple

    😬

     

    Entièrement en phase avec ces propos que je me contenterai donc de citer.

    #73202
    Provocation
    Participant


    Un sujet intéressant 🙂

    Personnellement je considère ma relation avec mon/mes partenaires comme avant tout une amitié, j’ai du mal à garder juste une relation fesseur(euse)/fessée, c’est pour moi trop impersonnel. Je ne veux pas qu’il soit “simplement une main” (Je précise que je conçois tout à fait qu’on puisse vouloir avoir une relation exclusivement dans ce sens fesseur/fessée cela évite des débordements et donne un cadre très sérieux).

    J’aime apprendre à connaitre mes partenaires quelque soit le côté du manche, cela permet d’intervenir à tout moment (en Dom) quand la personne en a besoin et aussi cela permet de partager autre chose que la fessée.

    Même si j’adore ça, passer du temps avec la personne de façon “normale” (enfin je ne suis pas contre des allusions pendant ce genre de moments 😛 ) est pour moi important.

    Question papillonnage : En spankee de manière générale une fois que j’ai trouvé la personne qui me comprend et qui prend soin de moi même quand c’est difficile et je dirai même surtout quand c’est difficile je ne vais pas ressentir le besoin, ni l’envie d’aller chercher autre chose. L’exclusivité se fait donc naturellement, sans pourtant que cela me gêne qu’il voit d’autres partenaires. Du moment qu’il arrive à s’occuper de moi tout roule.

    Toutefois actuellement il m’arrive de penser qu’il pourrait être intéressant et sympathique de jouer avec plusieurs personnes différentes après certaines discussions entre filles.

    Côté du manche : Je peux “papilloner” un peu plus  tout simplement car j’aime jouer et faire vivre des choses, mais pour moi il y a une distinction importante entre mes partenair(e)s régulièr(e)s et les autres. Je ne suis pas une collectionneuse, j’apprécie les relations de qualité. Si je dois jouer avec d’autres personnes le cadre sera complètement différents. Je n’ai ni le temps, ni l’envie, ni l’énergie de m’investir comme j’ai pu le faire avec plusieurs personnes en même temps. (Epuisantes ces spankees :P)

    Je rejoins TSM : Sans compter les problèmes de jalousie à gérer tout à fait désagréables, autant éviter les problèmes rire

    Vos partenaires sont ils aussi des amants ou vous êtes plutôt du genre à un entretenir un lien troublant ou vous ne mêlez pas sexualité et discipline ?

    Je dissocie énormément sexe et fessée dans le sens où je ne couche pas avec mes partenaires, je cherche un cadre disciplinaire et pour moi recevoir des “caresses” après avoir été punie n’aurait plus aucun sens, cela serait comme recevoir une récompense alors que j’ai fauté, mais c’est tout à fait personnel. Donc plutôt adepte de la relation “disciplinarian” toutefois il ne faut jamais dire jamais, donc j’essaye de garder l’esprit ouvert. ^^

    A quel critère accordez vous de l’importance et en fonction de ces aspects quel type de relation pouvez vous nouer ?

    Je n’accorde pas vraiment d’importance au physique en général ce qui m’importe c’est l’emprise que la personne peut avoir sur moi, c’est ce qui me fait vibrer. De manière générale la relation se construit souvent sans que l’on est vu la personne dans un premier temps. Bien sûr je ne suis pas contre un Apollon…

    J’apprécie les joutes verbales (bien que j’ai largement perdue la main rire) donc avoir du répondant fait partie des critères de sélection, tout comme la capacité à faire fantasmer. Toutefois l’âge pourrait tout de même être frein, trop âgé cela me gênerait et plus jeune que moi également.

     

    J’espère ne pas avoir répondu à côté. ^^”

    #73209
    Docteur Clack
    Participant


    Très bonne question autant que difficile. Je suis un adepte des relations suivies, mais ayant été longtemps en couple vanille (enfin pas tout à fait) j’ai pu voir que développer un lien fort est compliqué car on est moins disponible pour sa partenaire de jeu ce qui peut être frustrant pour tous les deux. Alors papillonner permet d’avoir des relations plus claires, et temps de se découvrir, et après vient le moment des choix car quand la relation s’enrichit elle demande un investissement plus sérieux. Quand on rencontre des dames qui ont envie de jouer à plusieurs ça prend une dimension plus légère et ludique comme des bulles de champagne.

    Mais chacun est tenu par sa vie, et pas seulement son couple, ce qui n’est pas toujours compatible avec cet investissement inorthodoxe.

    L’attirance peut où non faire partie de la relation. Sa présence ou son absence change la nature des échanges sans affecter leur qualité. C’est juste différent. On peut avoir d’excellent moments avec une femme par qui on n’est pas attiré et/ou qu’on n’attire pas. Et être très troublé de s’imposer une certaine distance dans le cas contraire. C’est très chic.

    Le graal du couple qui pratique la fessée me semblait inatteignable (depuis mon expérience de couple pas complètement vanille) mais j’ai connu a moins un couple qui l’avait atteint. Et je me remets à en rêver😉

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com