Chez oncle Pierre

Accueil Forums Discussions générales Récits Chez oncle Pierre

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #39709
    Eddy
    Participant


    Chez Oncle Pierre – partie 1

    Julie, 18 ans, est la fille unique d’Isabelle, mère célibataire. Julie est en fin de cycle scolaire, mais cette année, elle n’a rien fait. De plus, Julie est arrogante, impolie et réponds souvent à sa mère. Isabelle ne sait plus quoi faire. Elle en a parlé à son frère Pierre qui lui a deux filles, Amandine 18 ans et Sara 21 ans. Isabelle connait les méthodes disciplinaires de son frère aîné. En effet, elle a été plus d’une fois faire un tour sur ses genoux quand elle était plus jeune.

    Après une discussion, il a été décidé que Julie passerait les prochaines vacances chez son oncle Pierre pour y être recadré.

    Ce 30 juin, Julie rentre donc de l’école…son très mauvais bulletin dans le sac qu’elle jette dans le hall avant d’aller dans sa chambre, sans même dire un mot à sa mère… d’ailleurs elle n’aurait pas pu l’entendre l’appeler…Julie écoute sa musique à fonds sur son smartphone.

    Isabelle appelle son frère Pierre. Suite à cette conversation, Pierre envoie ce message à Julie :

    « Chère Nièce, ta maman et moi avons convenu que tu passerais les vacances chez nous avec ta tante Sandrine et tes cousines Amandine et Sara. Ta maman m’a parlé de ton comportement et de tes résultats scolaires, je ne te félicite pas. Je sais que tu t’entends bien avec ta cousine Amandine et que tu connais mes méthodes. Sache tu n’as pas le choix, c’est ta dernière chance sinon ta maman t’envoie en pension. Ta maman m’a donné carte blanche. Nous t’attendons demain à 19 h 00 chez nous. Comporte-toi bien et à demain ma chère nièce. PS : N’oublie pas ton bulletin»

    Suite à ce message, Julie va voir sa mère. Elle se dispute avec elle. Le ton monte, Julie est même méchante. Sa mère finit par lui dire soit tu vas chez ton oncle, soit tu pars de la maison…tu vas dans ta chambre et tu réfléchis.

    Julie retourne dans sa chambre. Elle décide de prendre une douche et d’aller se coucher. Julie réfléchis, elle n’arrive pas à s’endormir. Au matin, elle descend rejoindre sa mère dans la cuisine. Julie s’est rendu compte qu’elle est peut être allée un peu loin hier, et surtout elle n’a pas envie de passer deux mois chez son oncle…elle se fait douce et dit : « Maman, j’y suis allé un peu fort hier soir, je m’excuse, je te promets de faire des efforts, mais ne m’envoie pas chez mon oncle, s’il te plaît ».

    A quoi sa maman réponds : «Julie, tu as eu plus d’une fois l’occasion de faire ses efforts, tu iras chez ton oncle ce soir »

    Julie essaya encore d’amadouer sa maman mais rien n’y fait.

    A 19 h 00, Julie est donc devant la porte de la villa de son oncle. Elle a la boule au ventre, elle sait ce qui va arriver ce soir.

    Elle sonne. Son oncle ouvre la porte et il lui dit : « Avant que tu ne rentres, Julie, tu dois consentir aux règles de discipline de la maison et que tu devras accepter toutes punitions qui te seront données et que toute rébellion entraînera un supplément de punition…si tu rentres, tu acceptes cette règle ».

    Son oncle ouvre la porte. Julie hésite et rentre. Bienvenu lui dit son oncle. Julie rentre dans le salon…elle dit bonjour à sa tante et à ses deux cousines.

    Pierre dit à Amandine de conduire Julie dans sa chambre pour les deux mois à venir, non sans dire qu’elles sont attendues au salon à 19 h 30.

    19 h 30, Julie et Amandine reviennent dans le salon. Elles y rejoignent, oncle Pierre et Sara. Caroline son épouse est dans la cuisine…Elle peaufine le dîner.

    Julie remarque directement que sur la petite table se trouve un paddle en bois, un martinet…Elle n’en mène pas large…elle espère encore que ce n’est pas pour elle mais pour l’une de ces cousines…mais ses doutes vont s’évaporer en entendant son oncle lui dire :
    « Alors Julie, comme çà tu es insolente, tu réponds à ta maman, tu es arrogante, et ne parlons même pas de tes résultats scolaires, tu sais bien ce que ce comportement mérite, n’est-ce pas. »
    Julie tremblante, hésitante ne sait que répondre…Son oncle demande alors à sa fille amandine qu’aurais-tu reçue pour un tel comportement…Amandine répondit timidement « une fessée ».

    Ce à quoi, sa sœur Sara ajouta et une sévère…Alors Julie demanda son oncle : « que mérites-tu ? »
    Julie : « une fessée »
    Oncle Pierre, sévèrement : « Tu ne sais pas faire une phrase complète »
    Julie, honteuse et hésitante : « Je mérite une fessée »
    Oncle Pierre ajoute : « Et pourquoi ? »
    Julie : « parce que je suis une vilaine fille »
    Oncle Pierre : « Voilà, alors demande-moi de te fesser parce que tu es une vilaine fille »
    Julie : « Mais mon oncle, pas devant mes cousines s’il te plait »
    Oncle Pierre : « Oh que oui, et tu as intérêt à te dépêcher car là tu aggrave ton cas, jeune fille »

    Sara, n’aimant pas trop Julie jubile intérieurement, tandis que sa sœur très proche de Julie craint pour les fesses de sa cousine.

    Oncle Pierre : « Alors j’attends »
    Julie le rouge aux joues : « Je suis une vilaine fille mon oncle, je mérite une fessée. »
    Oncle Pierre : « Voilà qui est mieux…allez viens en travers de mes genoux »
    Julie tentant une vaine complainte : « S’il te plaît pas devant mes cousines »
    Oncle Pierre : « Fallait y penser avant tes bêtises, dépêche-toi, tu viens de gagner une fessée supplémentaire que tu auras après le repas ».

    Ni tenant plus, Pierre se lève et attrape sa nièce par le bras et s’assoit en la couchant au travers de ces genoux. Julie porte une jolie robe. Enfin, la fessée commence, d’abord sur la robe doucement presque comme une caresse…Julie se dit alors que ce n’est pas si terrible hormis la honte d’être en travers les genoux de son oncle…puis l’intensité des claques s’intensifient, Julie trouve cela de moins en moins agréable…Julie commence à gesticuler…elle essaie d’échapper à la poigne de son oncle. Puis Pierre relève la robe, étant donné que Julie porte un string, ses lobes rosis sont donc accessible pour la suite…

    Pierre : « Maintenant tu vas recevoir une fessée comme j’en donne parfois à tes cousines. »

    Les claques redoublent d’intensité, les mains de Pierre claquent de plus en plus fort. Julie se tortille, elle crie, elle essaye de se dégager, son oncle accélère les claques, la correction devient cuisante…Les fesses de Julie sont rouges…après une cinquantaine de claques …Julie, sanglotant est envoyée au coin…elle doit passer devant ses cousines.

    Pierre après avoir grondé et demandé de réfléchir à sa punition en silence finis par dire : « Relève ta jupe, maintiens-là avec tes bras croisés dans le dos. Tu restes dans cette position jusqu’au repas, après celui-ci tu viendras demander la suite de ta correction, compris Julie »

    Julie dans un sanglot : « Oui, mon oncle ». Julie a honte d’être traitée ainsi.

    Caroline demande à Sara et à Amandine de mettre la table. Le repas est prêt. Julie, dans son coin se demande ce qu’elle doit faire, mais elle n’ose bouger…Elle a honte d’exhiber ses fesses rouges devant son oncle, sa tante et ses cousine.

    Pierre : « Julie, tu peux venir à table »

    Julie s’assoit à côté de sa cousine Amandine. Le silence règne, Julie n’a pas faim…mais mange son assiette. Pierre demande à ses filles ce qu’elles vont faire demain. Sara ira probablement voir une amie et Amandine profitera de la piscine familiale avec Julie. Le repas touche à sa fin. Les trois filles aident à débarrasser.

    Tout en débarrassant, Amandine rappelle discrètement à Julie qu’elle doit demander à son oncle qu’il doit reprendre la punition.
    Caroline, Amandine et Sara se sont installées dans le salon. Julie s’approche de son oncle la peur au ventre.

    Julie dit alors d’une voix tremblotante : « Mon oncle, je… »
    Pierre : « Que veux-tu, Julie »
    Julie toujours confuse : « je…te…vous…heu… »
    Pierre : « Julie, tu as perdu ta langue, tu étais plus volubile et loquace hier avec ta maman. »

    Julie ignorait que son oncle était au courant de sa violente réaction de la veille.

    Pierre ajoute : «Je sais aussi que tu as essayé de ne pas venir passer tes vacances avec nous. Alors que veux-tu me dire ? On ne va pas y passer la soirée. »

    Julie dans un élan désespéré : « Mon oncle, pouvez-vous reprendre ma punition »

    Pierre : « Oui Julie pas de problème, tu vas recevoir encore deux corrections avant de recevoir 10 coups de canne »

    Julie se souvenant de ce que sa cousine lui racontait de la douleur horrible qu’elle ressentait lorsqu’elle recevait la canne : « la canne…non…s’il te plaît »

    Pierre : « Ecoute Julie, tu n’as pas compris, tu n’as pas le choix, tu viens de gagner 5 coups de canne supplémentaire…As-tu quelque chose à ajouter ?»

    Julie, comprenant enfin qu’il est vain de discuter : « Non…mon oncle »

    Pierre prend Julie par le bras, il la place face à la petite table, lui dit de poser les mains sur celle-ci. Ainsi penchée en avant, les jambes légèrement écartées, les fesses de Julie étaient mises en évidence pour la suite de la correction.

    Pierre, relevant la jupe et abaissant le string : « Tu vois les deux instruments sur la table devant toi, il s’agit d’un paddle et d’un martinet, ils vont servir pour la suite de ta punition. Par lequel veux-tu commencer ?»

    Julie résignée : « Par le martinet, mon oncle… »

    Pierre : « Julie, tu t’es disputée hier avec ta maman, tu as aussi essayé de négocier à plusieurs reprises pour venir ici, et aussi pour ta fessée méritée de tout à l’heure pour cela, tu vas recevoir trente coups de martinet. »

    Julie est effrayée par le nombre…pour elle, c’est une première…elle ne sait pas si elle va supporter…

    Pierre, prenant le martinet: « Julie, tu devras garder tes mains sur la table sinon le coup ne compte pas ».

    Puis, Pierre se plaçant derrière, Julie : « Es-tu prête Julie ? »
    Julie, que répondre d’autre que : « Oui, mon oncle »

    Le premier coup tombe pas trop fort, juste de quoi surprendre la belle Julie qui dans un réflexe inutile met ses mains au fesse. Son oncle lui rappelle la règle et lui ce coups ne compte pas donc on reprend à zéro…

    Pierre : « Allez, en position, Julie »

    La correction reprend, on entend juste les cris de Julie, les supplications de celle-ci…et les coups de l’instrument qui cinglent ses fesses, au bout du quinzième coup Julie est en pleurs. Pierre est un expert dans le maniement de cet instrument. Pierre frappe en alternance sur la fesse droite et puis sur la fesse gauche.

    Enfin, le 25ème coup tombe sur ses fesses rouges écarlates. Julie a su garder ses mains sur la table. Elle est en pleurs, des larmes coulent sur ses joues. Elle a perdu toute pudeur… Elle n’a qu’un souhait que sa correction s’arrête.

    Pierre lui laisse un petit moment pour se calmer. Julie ouvre les yeux et voit sur la table l’autre instrument, un paddle en bois avec des trous… Elle sait que ce n’est pas encore terminé…Elle sait aussi qu’il y a aussi les coups de cannes …elle a peur, elle ne sent plus ses fesses.

    Pierre : « Passons au paddle, 10 coups sur tes fesses pour avoir hésité à demander la suite de ta punition, es-tu prête»

    Julie toujours en sanglotant : « Oui, mon oncle »

    Le premier coup, pas trop fort s’abat sur les fesses meurtries de Julie. Elle crie : « Argh »

    Au cinquième, elle demande grâce, elle dit : « j’ai compris mon oncle, s’il vous plaît stop »

    Mais son oncle est intransigeant, en position que je ne dois pas le redire : « Combien il en reste, Julie ?
    Julie : « Cinq mon oncle »

    Tack…….Tack…Tack…Tack ….TACK….

    Pierre à Julie : « Maintenant tu vas recevoir la fin de ta punition, la canne. Combien dois-tu en recevoir Julie ?»
    Julie, entre deux sanglots, et avec une voix hésitante et suppliante : « 15, mon oncle »
    Pierre à Sara : « Veux-tu aller chercher la canne qui est accroché dans la cuisine ? »
    Pierre à Amandine : « Tu vas tenir les mains de Julie pendant la correction. »

    Sara s’exécute avec une joie à peine dissimulé (son papa l’a bien remarqué, mais cela nous verrons plus tard)…D’habitude, lorsqu’elle va chercher la canne, c’est pour ses propres fesses…

    Amandine de met en position et dit à Julie : « Courage ! »

    Sara remet la canne à son père.

    Pierre à Julie : « Tu vas compter, et me remercier après chacun des coups, tu as compris »
    Julie à son oncle : « Oui, mon oncle »

    Pierre demande alors : « Prête, Julie ? »…

    Julie, dans un souffle désespérée : « Ouiiiii, snif….mon on…snif…cle »

    Julie attends fébrilement le premier impact…

    Smack…la chaleur du coup se propage pendant de longue seconde sur toute la surface…

    Julie émet un « ouch ! Bruyant ! un…merci mon oncle »

    Pierre attend que la douleur se calme avant d’enchaîner le deuxième coup…
    Le quinzième coup tombe enfin, plus fort que les autres, Julie hurle de douleur mais arrive à dire 15 merci mon oncle.
    Julie à les fesses rouges voir mauves parsemées de lignes. Elles sont magnifiques.

    Une fois, la punition terminée, Pierre sermonne Julie et lui rappelle que si elle mérite une punition. Elle lui sera donnée et qu’elle devra l’accepter et ne plus discuter.
    Tu dois encore être punie pour tes mauvais résultats. Tu le seras demain soir. Tu viendras avec ta brosse à cheveux et apporte ton bulletin. Enfin, une dernière chose, le string ce n’est pas pour les vilaines petites filles comme toi, tu porteras des culottes en coton blanc. Si tu n’en as pas, tu iras demain en acheter avec ta tante et ta cousine.

    Pierre demande, ensuite à Sara de s’occuper des fesses de Julie, de lui mettre de la pommade pour calmer la douleur.

    Allez les filles dans vos chambres, et n’oubliez pas d’éteindre à 22 h 30.

    Pierre téléphone à sa sœur Isabelle, et lui dit voilà j’ai pris les choses en mains mais ce n’est que le début…d’ailleurs vu ton laisser aller, je devrais peut-être te fesser aussi…

    Eddy aime donner et recevoir

    #39822
    Princesse Sarah
    Participant


    Une bonne fessee de la mère et la fille en même temps pour tout remettre en ordre… C’est une idée! lol ?

    #58289
    LeSpanker
    Participant


    Très très excitant récit ! 😍

    Le fait que Julie doive vouvoyer son oncle rajoute encore à l’érotisme de la situation ! 😋

    Essayer de la faire fouetter aux verges, à la ceinture et à la cravache pour ja prochaine punition. 😁

    #58306
    LeSpanker
    Participant


    J’attends la suite avec impatience ! 😋

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com