Camille XXII – Le colis oublié

Accueil Forums Discussions générales Récits Camille XXII – Le colis oublié

  • Ce sujet contient 11 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par lunapower, le il y a 4 mois.
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #74794
    lunapower
    Participant


    Camille attendait, assise sur le lit, vêtue d’un pyjama à petit motif vichy rose pâle. Légèrement nerveuse, elle entortillait avec ses doigts sa chevelure dorée, tout en contemplant le verni ornant ses orteils. Nicolas l’avait envoyée dans la chambre, elle s’était habillée et cela faisait maintenant une dizaine de minutes qu’elle patientait ainsi. Ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait dans cette situation mais à chaque fois cela faisait naître en elle des émotions assez contradictoires… Une légère appréhension mêlée d’envie, une douce honte de se retrouver punie comme une gamine de 8 ans à plus de 30 ans… Ces émotions étaient d’autant plus importantes que ses dernières fessées avaient plutôt été des fessées de “grande” et étaient encore amplifiées par l’attente. Nicolas fit son apparition quelques minutes plus tard, il regarda Camille qui baissa machinalement les yeux et s’assis sur le coin du lit.

    – “Viens ici, Camille.” Dit-il sur un ton ne laissant pas la place à la contestation.

    Elle se leva et vint se placer face à lui. Nicolas qui portait une chemise assez ajustée, déboutonna sa manchette et releva sa manche. Elle le regarda faire en silence.

    – “Tu sais pourquoi nous sommes ici, Camille?”

    – “Je vais être punie…” Dit-elle d’une petite voix en regardant ses pieds.

    – “Regarde-moi quand tu me parles, Camille.” Dit-il en lui relevant le menton.

    – “Oui Camille tu vas être punie, ça te mettra un peu de plomb dans la tête! Tu peux me dire combien de fois je t’ai rappelé de t’occuper de ton colis?”

    – “Plein de fois…” Dit-elle, honteuse

    – “Tu peux m’expliquer alors ce que faisait ce colis au fond du placard?” Dit-il en désignant un paquet posé sur le lit.

    – “J’ai oublié…” Répondit-elle plongeant à nouveau son regard vers le sol

    – “Je trouve que tu oublies vite quand il s’agit de faire des choses qui t’ennuies, Camille”

    Nicolas marqua une pause et donna une légère claque sur la cuisse de son amie, ce qui lui fit relever les yeux.

    – “D’autant plus que ce n’est pas la première fois et que tu aurais pu me le demander!”

    – “Oui mais…”

    – “Oui mais quoi, Camille? Je crois que tu la cherches depuis un moment cette fessée et crois-moi tu vas t’en souvenir de celle-là”

    Il tira d’un coup sec son bas de pyjama puis saisit le carton et le posa au sol devant lui légèrement à sa droite. Il regarda ensuite Camille, cette honteuse situation ne l’avait visiblement pas laissée indifférente. Il la prit par la main, elle enjamba son pantalon et vint s’installer sur ses genoux. Il la tira un peu en avant afin qu’elle soit en léger déséquilibre, à la merci de sa correction. Il posa la main sur ses fesses.

    – “A ton âge, Camille, j’espère que ça te servira de leçon!”

    Camille soupira doucement, regarda le colis puis ferma les yeux. Une première claque tomba avec fermeté sur ses fesses bientôt suivie par une autre. Il couvrait sur un rythme régulier l’ensemble de ses fesses du bas des reins au haut des cuisses, elles se parèrent rapidement d’une belle teinte rosée qui commençait à virer au rouge. Elle se trémoussait légèrement au rythme de la fessée tout en fixant le paquet, la chaleur se diffusait lentement sur son arrière-train. Il commençait à piquer mais elle s’attendait à bien pire. Après environ 5 minutes de ce ballet, la fessée cessa. Il lui caressa gentiment les fesses. Camille était à la fois surprise et un peu inquiète se doutant que la fessée n’allait pas en rester là, consciente elle-même d’avoir un peu dépassé les bornes.

    – “Alors Camille, j’espère que la leçon commence à rentrer?”

    Camille hocha la tête.

    – “Tu te doutes bien que nous n’allons pas en rester là!”

    – “Je crois que j’ai compris, tu sais…” dit-elle d’une petite voix enfantine.

    – “Tu crois mais moi je veux en être sûr, va me chercher ta brosse! Elle t’évitera de faire des promesses en l’air et avoues que tu l’as bien cherché!”

    Elle éluda la réponse et se leva en bougonnant. Elle revint quelques instants plus tard avec la brosse, elle n’aimait pas beaucoup cet instrument mais elle sentait que ce n’était pas le moment de négocier et son chéri avait raison elle l’avait bien méritée mais de là à l’avouer comme ça… Elle lui tendit et se réinstalla sur ses genoux.

    – “Tu es pressée de recevoir la fin de ta correction?” Dit-il amusé.

    Camille tira la langue, avec le colis pour seul témoin.

    – “Alors Camille tu peux me dire combien cette bêtise t’a coûté? Que je sache combien ta procrastination et ta paresse vont te coûter!”

    – “68 euros” Dit-elle d’une voix quasi inaudible.

    – “68 euros” répéta Nicolas en lui tapotant les fesses avec la brosse.

    Il sentit son amie se crisper légèrement, il lui passa la main sur la nuque pour la rassurer et commença à lui appliquer quelques coups modérés. Le derrière de Camille reprit rapidement les couleurs qu’il avait perdues lors de cette pause. Il augmenta progressivement la force des coups alternant fesse droite fesse gauche. Il prenait son temps afin qu’elle s’imprègne bien de chaque claque. Au bout d’une trentaine de coups Camille commença à gémir et s’agiter de plus en plus. La danse de la brosse lui devenait de plus en plus douloureuse, se sentant proche de la rupture elle tendit sa main vers Nicolas qui la saisit. Il passa sa jambe au-dessus des siennes, lui passa la main dans les cheveux et finit la fessée sur un rythme plus rapide. Camille gigotait dans tous les sens et se mit à pleurer doucement alors que la fessée se terminait. Il effleura du bout des doigts son derrière brulant.

    – “Allez Camille, c’est fini. J’espère que tu feras plus attention, puis on va revendre enfin tu vas revendre ou trouver une utilité à cette commande et les quelques autres qui trainent.”

    – “Boui” Dit-elle en reniflant à la manière d’une enfant.

    – “Relève toi et viens ici.”

    Elle ramassa sa culotte de pyjama et l’enfila sans la remonter complétement puis s’assit sur ses genoux et ils s’enlacèrent tendrement. Ils restèrent ainsi quelques minutes.

    Camille, vidée, commençait à s’endormir sur son épaule, il dégagea la couette et l’allongea. Il prit ensuite un tube de crème hydratante dans la table de nuit. Camille lui sourit et s’endormit avant qu’il n’ait fini son massage. Il la borda et lui déposa un baiser sur le front avant de quitter la chambre avec le paquet.

     

     

     

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #74796
    Line
    Participant


    Merci Luna pour ce superbe récit. Je me retrouve bien dans l’inconscience (ou l’insousciance) de Camille. Cette fessée régressive qu’on donne aux ‘petites filles’ étourdies. J’adore. 🥰

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 1 semaine par Line.

    L'incorrigible Line

    #74797
    Clem
    Participant


    Je me retrouve bien dans ce récit

    Une fessée recadrage

    Un récit fort agréable et plaisant

    #74798
    Piou
    Participant


    Avec le nombre de colis oubliés qui traînent chez moi, ce récit me parle !! Merci @lunapower, toujours aussi sympathique les (més)aventures de Camille

    #74824
    Moonlight shadow
    Participant


    @lunapower merci pour ce joli conte que je lis avec toujours le même ravissement. Cette femme-enfant en laquelle je me retrouve, cette volonté de ne pas grandir, ces détails si plaisants à lire et tellement régressifs comme ce joli pyjama en vichy rose, ces mèches entortillees, ces ballerines, cette partie de Mario…..
    Merci de me rappeler que le passé peut tellement bien s harmoniser avec le présent et que ma trentaine s accorde parfaitement avec mon âme d enfant.

    #74826
    Neo34
    Participant


    Merci, pour cette histoire, tu as bien réussi à retranscrire les émotions,et la complicité.

    le faite également de savoir, que la punissions n est pas fini, et que les deux le savent, montre bien leur complicité , et leur expérience de couple.cette harmonie est magique, et je la souhaite à toute personne qui se reconnaisse là dedans, moi j aime me  retrouver ds cette dynamique. Encore bravo , de nous réveiller ces émotions…

    #74828
    lunapower
    Participant


    Merci @line , tu en connais un rayon niveau étourderies 😛

    Merci @clem , merci aussi pour ton texte “Mademoiselle Liberté” fort sympathique

    Merci @piou , j’espère qu’il y a quelqu’un pour te corriger de cette vilaine habitude ^^

    Merci @moonlightshadow , c’est tout à fait ce que je pense il peut y avoir une parfaite harmonie entre l’adulte et l’âme d’enfant capable encore de s’émerveiller, de s’amuser, d’une plus grande sensibilité tout en étant responsable 🙂

    Merci @neo34, oui c’est magique quand on peut deviner l’autre 🙂 Savoir de quoi elle aura envie/besoin par un simple geste, un regard parfois un silence

     

     

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #74831
    clemnono
    Participant


    Quel texte exquis  Luna 😉 il fait des envieuses haha

    #74908
    Sombrelle
    Participant


    Encore une fois merci @lunapower pour ce texte que j’ai adoré lire comme à chaque fois.

    https://sombressensuelle.blogspot.com/

    #74962
    lunapower
    Participant


    merci @clemnono et @sombre-et-belle 🙂

     

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

    #75031
    Victor
    Participant


    Encore une fois @lunapower a frappé 🙂 On se laisse embarquer et c’est déjà fini…

    Merci bien pour ce nouvel épisode. C’est un bon prétexte ça : un oubli de renvoi de commande.

    #75140
    lunapower
    Participant


    merci @victor13300

    https://lesaventurescuisantesdecamille.blogspot.com/

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com