Camille (5) : Au George V

Accueil Forums Discussions générales Récits Camille (5) : Au George V

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #28776
    lunapower
    Participant


    Petite histoire de Camille inspirée d’un post sur le blog d’Amandine sur la tenue des Messieurs 🙂

    Il l’attendait assis sur un fauteuil Louis XV, costume trois pièces impeccable, chaussure italiennes, cravate
    en soie et Wayfarer vissées sur les yeux, il regardait sa montre… Camille était en retard…
    Une fois par mois, Camille et Nicolas s’accordaient une après-midi « plaisir » au Georges V, une amie
    d’enfance de Camille travaillant à la direction, ils avaient trouvé un petit arrangement…

    Ce matin, Il avait disposé sur la vielle malle de la chambre, les vêtement qu’il avait choisi pour elle : une
    petite robe noire, son foulard Hermès à dominante rouge, ses Repetto rouges vernies à petit talon (des
    Camille) et de la lingerie noire en soie coordonnée.
    Il lui rapporta son petit déjeuner au lit, une douce nitescence éclairait son visage…
    – « un ange au réveil, mais au réveil seulement ! » dit-il en rigolant
    – « maaiiiiis heeu ! Merci » dit-elle en récupérant son plateau.
    Elle jeta un coup d’oeil vers la malle
    – « tu veux déconcentrer mes collègues ? »
    Tous deux se mirent à rire.
    – « Bon aller, je file ! A toute à l’heure, 14h et ne sois pas en retard ! »
    Il lui déposa un baiser sur le front, Camille étant occupée avec son croissant.
    – « chalut à toute, bichou » marmonna-t-elle la bouche pleine.
    Son petit déjeuner avalé, elle s’apprêta et partit également.

    14h05 Hum, Mademoiselle veut une fessée ! Il alluma la TV et tomba sur Carmen, on ne peut mieux
    comme accompagnement, pensa-t-il.
    14h10 Le bip de la carte dans la porte, Camille entre. Nicolas reste assis, retire ses lunettes de soleil et la
    dévisage.
    – « Tu es en retard et tu n’as pas prévenu, tu connais le tarif »
    – « Oui, mais… » dit-elle d’une voie enfantine en regardant ses chaussures. Elle avait beau “programmer”
    presque toutes ses fessées, chaque annonce de punition faisait à chaque fois renaître la gamine en elle.
    – « Il n’y a pas de mais qui tienne, l’heure c’est l’heure et en plus nous avons un petit compte à régler pour
    ce matin »
    Le coeur de Camille s’accéléra, de quel compte voulait-il parler ? Pas le temps de réfléchir, il l’avait déjà
    attraper par le bras, s’était assis sur le bord du lit et l’avait basculée en travers de ses genoux.
    – « La fessée, il n’y a que ça que tu comprennes ! Même à ton âge ! »
    Son ton autoritaire résonnait comme une douce caresse dans son esprit… Une première claque s’abattit sur
    ses fesses, elle poussa un petit cri et esquissa un large sourire. Le préchauffage méthodique se poursuivit,
    l’alternance des claques la plongeait dans une douce torpeur.
    – « Aller, lèves-toi et enlèves-moi ta robe et ton foulard »
    Camille se releva, ôta son foulard, fit glisser délicatement sa robe à ses pieds et les déposa lascivement
    sur le fauteuil. Vêtue de ses seuls sous-vêtements et chaussures, elle mit machinalement ses mains sur la
    tête et glissa avec un sourire charmeur
    – « Vous êtes beau, Monsieur »
    – « Nous discuterons de ma beauté plus tard, nous avons quelque chose à poursuivre il me semble jeune
    fille ! » dit-il lui lançant un regard amoureux
    – « Aller, reprends ta place »

    Camille reprit sa place sur les genoux de Nicolas et la fessée repris de plus belle, de grandes claques
    espacées qui faisaient vibrer ses fesses à chaque impact. La légère transparence de sa culotte laissait déjà
    entrevoir une belle couleur… Il marqua une pause, lui dégagea la nuque et la caressa doucement, son
    autre main avait ôté l’agrafe de son soutien-gorge qui avait rejoint l’épaisse moquette du palace. Il glissa
    ses mains sous l’élastique de sa petite culotte qui pris la même direction aidée par des petits mouvements
    du bassin de Camille. Il passa sa main sur les deux mappemondes chaudes, la caressant du bout des doigts
    puis sa main se dirigea lentement vers son petit abricot lisse sur lequel il s’attarda quelques instants…
    Camille commençait à gémir, fermant les yeux et se mordillant la lèvre… La correction reprit sur un
    rythme plus soutenu, Nicolas alternant méthodiquement les coups sur chaque fesse, changeant parfois le
    rythme et l’intensité… La respiration de Camille s’accéléra, ses jambes commençaient à battre l’air
    frénétiquement. Nicolas la sentant proche de la rupture, s’arrêta, lui caressa la nuque, sa longue
    chevelure blonde était toute en bataille. Puis il lui pris la main et lui claqua rapidement et fortement sa
    lune qui tirait maintenant sur l’écarlate. Après une petite minute de ce traitement intense, il aida Camille à
    se relever. Les endorphines commençant à faire leur effet, elle était comme ivre
    – « Va te mettre à genoux sur le fauteuil, que je contemple mon travail »

    Elle s’installa, et se frotta les fesses bercée par l’air du toréador. Elle sentit la main de Nicolas attraper son
    poignet
    – « Tu te masseras les fesses plus tard, je te rappelle que nous avons encore un compte à régler ! Je déteste
    qu’on parle la bouche pleine et en plus j’ai pas eu de bisou !»
    – « Ah c’était donc ça !! », pensa Camille à voix haute
    – « C’est tout ce que tu trouves à dire ? »
    – « Mais mais, j’ai déjà eu une belle fessée » dit-elle d’une petite voix en regardant le sol
    – « Un petit complément, ne te fera pas de mal je pense. Non ? »
    – « Oui, Monsieur »

    Il retira sa cravate, et la noua autour des poignets de Camille en laissant pendre un bout qui venait
    chatouiller les fesses meurtries le la pauvre.
    – « Vas te mettre penchée au bord du lit »
    Il avait disposé un gros oreiller sur le rebord du lit, elle vint s’y installer. Il la remonta un peu, afin de
    trouver l’angle optimal et lui enleva ses ballerines. Elle était sur la pointe des pieds, jambes bien tendues,
    les fesses hautes, la tête enfouie dans le lit, attendant sagement la suite de sa punition.
    – « Quel beau spectacle, ça manque juste un peu de
    couleur » s’exclama-t-il
    Camille entendit la boucle de la ceinture de Nicolas et poussa un soupir approbateur, toute émoustillée de se
    retrouver ainsi nue, vulnérable et offerte à son chéri.
    Elle caressait doucement son dos, ses cuisses puis ses fesses, s’autorisant une petite escapade vers le mont
    ruisselant de Camille. Le contact du cuir sur sa peau marquée la faisait frisonner, un sentiment mêlé de
    peur et de désir. Elle aimait la brûlure du cuir sur ses fesses, le claquement lourd le la ceinture doublée et
    les petites marques qu’elle laissait parfois lui rappelant les jours suivant cette délicieuse sanction.
    – Clac
    Le premier coup vint s’abattre sur ses globes rougis, ravivant la douleur de la précédente correction. Elle
    gémit. Fermement appliquée, la ceinture couvrait toute sa zone fessière n’épargnant le moindre recoin, ses
    gémissement s’intensifièrent. Nicolas arrêta et vint caresser ses fesses bouillantes, il s’attarda sur son petit
    oeil puis il glissa sa main gauche sur le sexe ruisselant de Camille, saisit par le talon la ballerine qui
    traînait non loin et claqua à toute volée son derrière. Un long spasme parcouru son corps et elle éclata en
    sanglot. Il lui caressa le dos pour l’apaiser, puis lui attacha les pieds avec sa ceinture et partit chercher le
    carré pour lui bander les yeux. Il la déposa ensuite sur le lit, l’embrassa tendrement et sortit de la chambre.

    Elle était là, seule, attachée les fesses en feu sur le couvre-lit soyeux de ce grand palace. Elle était bien,
    apaisée. Bercée par l’opéra elle s’endormit. Une chose froide qui parcourait son corps la sortie de son
    sommeil…
    – « Ça va, petit ange ? »
    – « Oui » répondit-elle simplement en lui souriant
    Le glaçon glissait sur ses fesses apaisant la brûlure, un peu moins agréable sur son nombril mais elle était
    livrée, puis il goûta délicatement à son nectar. Privée de la vue ses sensations étaient décuplées, il la
    pénétra alors et ils jouirent de concert… Il la détacha et ils restèrent quelques instants main dans la main
    allongés sans rien dire à savourer la plénitude du moment. Puis il se rhabillèrent.
    – « Ben où est ma culotte ? » s’exclama Camille
    – « Confisquée jusqu’à ce soir ! Puis un peur d’air frais sur tes fesses ça peut que te faire du bien ! » dit-il
    lui faisant un clin d’oeil et glissant sa culotte dans sa veste à la manière d’une pochette.
    – « Vilain ! » dit-elle en rigolant

    Ils quittèrent la suite et Nicolas l’emmena vers le bar où les attendaient à une table donnant sur le jardin,
    deux tartelettes aux fraises et une coupe de champagne.
    – « Hum, chai bon ! » Dit Camille, la bouche pleine lui faisant un clin d’oeil.
    Il éclata de rire !
    – « Allons faire une petite ballade sur les quais ! » proposa-t-elle en se levant d’un bond
    – « OK ! » Dit-il se levant également
    – « Allez zou ! » Il souleva rapidement sa robe et lui mis une petite tape, elle piqua un fard et ils partirent
    bras dessus bras dessous…

    #28783
    Vincent flâneur
    Participant


    Je n’aurai qu’un mot : whouah ! 🙂

    #28806
    Miss Whimsical
    Modérateur


    Très joli récit ! Merci du partage

    https://missw-s-bonnet.blogspot.com/

    #28851
    Anonyme
    Inactif


    Joli moment de lecture.
    Petite anecdote, rien à voir avec tout ça mais quand je lis George V j’y pense à chaque fois. Un colis jamais arrivé chez ma fille qui habite une rue George V. La Poste m’a dit que j’avais oublié une partie de l’adresse, il n’y avait que la première lettre du nom de famille de George…. Bref, passons.
    Merci Luna c’était super.

    #28928
    lunapower
    Participant


    Merci @vincentflaneur, @misswhimsical, @hhelea 🙂

    #29427
    Anonyme
    Inactif


    J’aime décidément beaucoup vos récits @lunapower , je vais vite aller lire les autres.

    #29473
    lunapower
    Participant


    merci @caline 🙂

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com