“Au-delà de cette limite…”

Accueil Forums Discussions générales Récits “Au-delà de cette limite…”

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #52570
    Anonyme
    Inactif


    Ces fois où elles nous surprennent. Nous dépassent…

    1 – Une nuit de février, Marie m’a demandé à brûle-pourpoint de la fouetter avec ma ceinture. Carrément… Et elle a insisté, voulant que j’aille au-delà de la bonne fessée qu’elle venait de recevoir et qui lui avait pourtant déjà marbré le cul d’une belle teinte rouge… Un fessier écarlate et rond juste enculé par mes soins, de surcroit.

    Je me revois après son injonction, surpris et hésitant un temps avant de me lever nu comme un ver, queue soudainement extirpée de son fondement cramoisi, encore bandée et au vent, allant à tâtons dans la pénombre rechercher mon jean jeté en vrac au pied du lit et en retirer la bande de cuir fauve des passants rivetés, tandis qu’elle attendait la croupe haute… et probablement le cœur battant.

    Si vous me lisez, vous savez que je n’aime pas les “instruments” et préfère au cuir d’une cravache le contact de la main directement, cuir contre cuir, chair contre chair… Peau sur peau.

    Cette fois, pourtant, je me suis laissé tenter. Ensuite…

    2 – Un jour de juillet, dans la maison de ses parents en vacances, jugeant que la première correction pourtant claquante et meurtrissante que je venais de lui administrer en travers de mes genoux sur le divan familial n’avait pas permis d’apaiser nos sens, Kate s’est remise en position le derrière écarlate et m’a demandé – d’une petite voix d’abord, puis hurlant presque en me sentant hésitant, là encore – de lui infliger une seconde fessée, “bien plus forte” cette fois…

    Alors, je l’ai reprise sous mon bras, et lui ai collé une rouste rageuse qui a résonné dans la pièce bientôt mêlée à ses hurlements d’une douleur non feinte mais apparemment nécessaire à son envie du jour… Des marques, traces de doigts et bleus virant au violet huit jours durant.

    3 – Une nuit chaude de mai, dans un pays étranger dont je ne parle pas la langue, Véronique m’a réveillé pour me supplier de la punir.

    Envie réelle de se faire pardonner une bêtise énorme que Véro pensait avoir faite (ce qui s’avéra inexact, quelques semaines plus tard) parce qu’elle n’arrivait pas à dormir en se sentant coupable. Tout en sachant d’ailleurs que la fessée ne résoudrait pas son problème pour autant… Mais qu’au moins un temps, la punition aurait un sens réel en repoussant momentanément ses angoisses.

    Et qu’elle pourrait s’endormir dans mes bras ensuite. Là, je n’ai pas hésité… Alors, je me suis levé, me suis assis sur une chaise avant de l’attirer sur mes genoux et de lui brûler la peau à l’en faire hurler…

    Pourquoi ces trois exemples “excessifs” ?

    Peut-être pour souligner à quel point les femmes sont jusqu’au-boutistes. Capables d’aller au-delà des limites. Parfois hésitantes, mais une fois lancées… Respect pour cette façon de s’engager. Totalement.

    Et probablement plus que les hommes ne le feront jamais…

    #52578
    salamboflaubert75
    Participant


    Sans faire du prosélytisme pour la passion et l’envie des femmes… Je n’en n’ai jamais douté, plus excessives, entières. Je ne saurais le dire…
    Sans doute leur façon de s’abandonner totalement est plus animale et compliqué mais absolue lorsque elle vient.

    Sal

    #52580
    Sombrelle
    Participant


    Et probablement plus que les hommes ne le feront jamais…

    Oui c’est certain!

    Alea Jacta Est
    http://sombressensuelle.blogspot.com

    #52590
    Anonyme
    Inactif


    Oui, il y a cet aspect “je mets du temps à me décider, mais quand je plonge, je vais jusqu’au bout” qui me semble être un truc typiquement féminin. Je trouve les hommes plus lâches aussi de toute façon, including me parfois, qui ne fait sans doute pas exception…

    #52607
    salamboflaubert75
    Participant


    Les limites sont délicieuses lorsque elles sont repoussées voir dépassées. Pour la personne en premier mais aussi pour le faire avec l’autre en emmenant l’envie et le trouble communs un peu plus loin. C’est grisant…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par salamboflaubert75.

    Sal

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com