Répondre à : Rédaction : écrire la suite d'une histoire

Accueil Forums Discussions spécialisées Professeurs et étudiantes Rédaction : écrire la suite d'une histoire Répondre à : Rédaction : écrire la suite d'une histoire

#9444
Christal
Maître des clés


Voici ma version de la suite de l’histoire :

Clarisse se réveille en sursaut, un regard rapide vers son réveil lui indiqua qu’il était 2h15 du matin.
– J’en peux plus de ce genre de rêve se dit-elle. Il faut que je me bouge si je veux passer à la réalité sinon il ne me restera vraiment plus que ce vieux prof rabougri.
Son entrejambe est délicieusement douloureux, Clarisse se rallonge écarte ses cuisses et y dépose sa main en intimant à son cerveau de poursuivre son rêve de façon éveillé mais avec quelques modifications. Elle remplace le prof de philo par Théo son prof de krav maga. Militaire de profession, il enseigne ce sport de combat entre midi et deux et Clarisse est toujours présente et assidue même si aux yeux de Théo, elle n’est qu’une étudiante parmi tant d’autres et sa cour est grande, il a cette belle rousse qui…
– Non, non, qu’est-ce que cette rousse vient faire dans mon rêve ! Clarisse se reconcentre, sa main réchauffe son intimité un peu plus fort, un peu plus vite et saute l’étape dans laquelle elle abordera Théo pour aller directement à l’essentiel : le cours de krav maga vient de se terminer Clarisse s’est fait violence pour rester concentrer sur les mouvements et non sur le regard et l’intensité de la voix de son instructeur mais rien n’y a fait, et lorsqu’il sermonne une des jeunes femmes à ses côtés, elle espère y avoir droit elle aussi. C’est alors, qu’il la retient par le poignet lorsqu’elle s’apprête à déposer son sac sur son épaule et partir.
– Clarisse attendez un instant, s’il vous plaît.
Elle croise son regard et sait qu’elle ne résistera à aucune de ses demandes.
– Oui, dit-elle d’une voix la plus sûre possible.
– Cela fait plusieurs fois que vous vous laissez surprendre et du coup, vous n’avez jamais le dessus. Je trouve que vous régressez et ça ne me plaît guère. Je vous veux à cent pour cent dans le cours, si ce n’est pas le cas je vous sanctionne. Est-ce clair ?
Théo parle d’une voix ferme et fait vaciller Clarisse.
Elle insère ses doigts plus profondément en elle, tout en répondant à Théo.
– Je suis désolée, j’ai du mal à me concentrer ces derniers temps, vous m’intimidez et occupez une grande partie de mes pensées.
Théo, lui, ne semble pas intimidé le moins du monde.
– Et que fais-je dans vos pensées, Clarisse ?
– Vous, vous me… P…
« Je peux pas dire ça. Mais si je peux, c’est mon rêve qu’est-ce que je suis gourde parfois. »
Clarisse est au bord de l’implosion, son ventre réclame son dû et sa tête lâche prise « vous me donner la fessée ». C’est soulagée que Clarisse s’endort.

Midi trente, jeudi. Clarisse est perdue dans ses pensées et est reprise pour la deuxième fois en moins de dix minutes par Théo.
– Clarisse, tu sors ! Vas t’asseoir.
Clarisse ne moufte pas et se pose sur un banc en attendant la fin du cours pendant que la rousse à droit à un corps à corps.
Fin du cours.
– Merci à tous, à mardi. Théo se retourne vers Clarisse. Suis-moi.
Ils montent alors dans son bureau. Théo ferme la porte à clé derrière Clarisse, la regarde droit dans les yeux et lui dit : T’es un super élément mais tu régresses et cela ne me convient pas. Soit tu viens à 100 %, soit je te…Pourquoi tu souris, Clarisse ?
– Parce que je sais comment vas finir cette conversation !
Clarisse ne le laisse pas reprendre la parole de peur de ne pas réussir à aller au bout.
– Tu vas me punir, tu vas me donner la…
Elle détache son regard quelques secondes du sien, essaie de calmer cette sensation qui se love au sein de son ventre et reprend.
– Tu vas me donner la fessée, parce que j’en ai envie depuis longtemps, parce que j’en ai besoin. Parce que je déteste tes corps à corps avec cette rousse.
Clarisse est à bout de souffle, les larmes coulent déjà sur ses joues. Théo s’assoie sur une chaise et fait basculer Clarisse sur ces genoux qui mélange ses larmes à son sourire.

Rien n'est acquis, tout est fragile...

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com