Répondre à : La régression comme punition

Accueil Forums Discussions spécialisées Ageplay La régression comme punition Répondre à : La régression comme punition

#5860
Monsieur No
Participant


Puisque ma question n’a pas l’air de vous inspirer (à moins que vous ne soyez timides 😉 ), je vais parler de ma propre expérience.

C’est essentiellement dans leur dimension punitive que les jeux de régression m’attirent. Lorsqu’une demoiselle se comporte d’une manière trop infantile (lorsqu’elle fait une crise de colère, qu’elle boude…), je peux décider qu’elle mérite d’être traitée comme une enfant. Cette régression peut se faire de deux manières différentes (mais parfois complémentaires).

La première consiste à lui interdire de faire les choses les plus courantes par elle-même : puisqu’elle n’est pas assez mûre pour se comporter en adulte, c’est à moi de la prendre en charge, intégralement. C’est moi qui l’habille et la déshabille. C’est moi qui lui donne sa douche, la savonnant et la séchant. C’est moi qui la met en pyjama, la met au lit, la borde. Elle doit me demander l’autorisation avant de faire quoi que ce soit. Ce traitement très infantilisant est évidemment humiliant pour la demoiselle (qui, avouons-le, semble cependant prendre un certain plaisir, pour ne pas dire un plaisir certain, à ce qu’on s’occupe d’elle ainsi).

La seconde manière est bien plus humiliante encore. Lorsque la demoiselle a passé les bornes, que son comportement est vraiment digne de celui d’une gamine, je peux décider qu’elle mérite d’être mise en couche. Ce châtiment, que les anglais connaissent sous le nom de diaper punishment, survient généralement à la fin d’une séance disciplinaire. Après avoir été bien corrigée, la demoiselle (nue, à ce stade de la punition) est contrainte de s’allonger sur le dos et de soulever son bassin afin que je lui fasse revêtir l’infamante parure. Je prends naturellement tout mon temps, pour accentuer sa honte. Elle est ensuite envoyée au coin dans cette tenue, à genoux, mains sur la tête. Je ne manque pas, alors, de multiplier les commentaires sur la situation dans laquelle elle se trouve, et de venir tapoter son fessier pour faire bruisser la couche, augmentant sa honte. Ce châtiment produit un effet certain sur l’attitude des demoiselles…

Voilà, vous savez tout. À vous maintenant. 🙂

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com