Répondre à : Une fessée réellement disciplinaire

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Une fessée réellement disciplinaire Répondre à : Une fessée réellement disciplinaire

#5244
Monsieur No
Participant


Moi je n’ai pas très bien compris la question… @monsieurno Qu’entendez vous par “une fessée authentiquement disciplinaire, sans fond érotique”?

J’entends par là une fessée qui a réellement pour fonction de punir la personne qui la reçoit et ne procure de plaisir ni à cette dernière ni à celui qui administre le châtiment.

Bon… j’ai eu une expérience de ce genre (et une seule).

J’avais rencontré la demoiselle sur un forum consacré à la fessée, et nous nous sommes rapidement très bien entendus. Il fut décidé qu’elle viendrait me voir à Nantes pour recevoir une bonne fessée (classique, jusqu’ici). Cependant, dans les jours/semaines précédant cette première rencontre, nos échanges se sont poursuivis, et elle m’a révélé des choses très personnelles. Sans rentrer dans les détails, elle avait commis des actes qu’elle regrettait énormément. Je ne parle pas ici d’une petite faute : Les choix malheureux qu’elle avait fait l’avaient mise en danger et conduite à perdre l’estime d’elle-même. Elle tentait alors de sortir de ce cycle, sans trop savoir comment s’y prendre.

Elle m’a demandé de la punir pour ses actions passées. Je n’étais pas très chaud, comme je le lui ai expliqué : le motif était bien trop sérieux pour pourvoir être inclus dans la liste des petites fautes pour laquelle j’allais la fesser. Nous en avons beaucoup discuté. Elle ressentait le besoin de tourner définitivement cette page, et pensait que le fait d’être authentiquement punie pour son comportement l’y aiderait. Après avoir longtemps tergiversé, j’ai accepté. Lors de la rencontre, nous avons commencé par nous pencher sur ses petites fautes. À ce stade, nous étions clairement dans le jeu, et c’était très plaisant, la demoiselle étant charmante, spirituelle et pleine de vie.

À la fin de cette première “punition”, nous en sommes venus à la faute. Je peux vous assurer que nous n’étions alors plus dans le jeu ni dans l’érotisme. L’atmosphère était pesante. Nous avions décidé à l’avance qu’elle recevrait quarante coups de ceinture, ce qui est très sévère. Je lui ai demandé si c’est véritablement ce qu’elle désirait, et elle m’a répondu par l’affirmative. J’ai commencé à administrer la punition, sans y prendre le moindre plaisir : j’étais franchement mal à l’aise, et me demandais si j’avais eu raison d’accepter. Elle était pour sa part focalisée sur ses pensées.

Elle a du commencer à pleurer autour du quinzième coup, sans toutefois donner le moindre signe qu’elle souhaitait que j’arrête. J’étais de plus en plus mal à l’aise, mais j’ai poursuivi la punition. Une fois le dernier coup donné nous sommes demeurés silencieux quelques secondes puis elle est venue se blottir dans mes bras, dans lesquels elle est demeurée jusqu’à être à court de larmes. Elle m’a remercié d’avoir été jusqu’au bout, m’a dit que ça comptait énormément pour elle.

Nous nous sommes revus plusieurs fois après cela, mais nous n’avons jamais reparlé de ce qui s’était passé à ce moment-là.

Mes sentiments face à cet épisode sont encore confus aujourd’hui, plusieurs années après. Je ne regrette pas d’avoir accepté, puisque cela semble avoir aidé la demoiselle, qui a complètement repris sa vie en main (ce qu’elle avait déjà commencé à faire avant notre rencontre). Pour autant je ne sais pas si j’accepterais de renouveler l’expérience. Pas avec n’importe qui et pas dans n’importe quelles circonstances, en tous cas.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com