Répondre à : Géométrie et géographie….

Accueil Forums Discussions générales Récits Géométrie et géographie…. Répondre à : Géométrie et géographie….

#49047
anatole
Participant


Et poursuite de l’histoire…..

Moi debout au bout du canapé, à poil et en totale érection, devant son corps nu et déjà si durement maltraité, cuisses largement ouvertes sur son sexe que j’allais punir, elle allongée, offerte totalement, les bras tendus encadrant son visage….nos regards se croisèrent longuement. De ce joli point de vue, j’apercevais « au loin » ses seins se soulever au rythme de sa respiration profonde. Manifestement, elle tentait de dominer sa peur, et l’intensité de son regard montrait une totale détermination à assumer. Lorsque je lui demandai enfin si elle était vraiment prête, un très mince sourire plissa ses lèvres, ce que je pris pour une acceptation. Au fond, peut être rêvait elle, tout comme moi, de « ça » depuis longtemps….et donc, aurait elle plus ou moins intentionnellement refermé ses dents sur mon sexe à la première occasion que je lui aurais donnée…une perche tendue….autant que mon dard à cet instant ?
Tout doucement, les lanières du martinet se posèrent au milieu de son ventre et glissèrent centimètre par centimètre jusqu’aux lèvres entrouvertes et luisantes. Ses reins se cambrèrent sous ce qui n’était encore qu’une très délicieuse caresse et ses yeux se refermèrent. Ma main qui ne tenait pas l’instrument de torture se posa doucement sur le milieu de sa cuisse que je trouvai brûlante. Mon autre bras s’éleva et le premier coup tomba, doucement….gentiment…Malgré mon envie torride de pratiquer ce châtiment, il n’était justement pas question de le faire capoter en lui infligeant immédiatement une sensation douloureuse trop violente…je voulais que tout son être accepte petit à petit d’aller encore et encore plus loin. Son ventre se creusa, et un léger souffle s’échappa de ses lèvres, alors que mon regard se posais d’abord sur les lanières qui décoraient si joliment son sexe, s’étalant du haut de sa vulve jusqu’à repli fessier, puis vers son visage crispé, qui se détendit progressivement…Elle dut se dire que, finalement ce n’était pas si terrible…Elle prononça doucement le chiffre un….Je lui laissai le temps de se régaler de cette sensation nouvelle. Ma main sur l’intérieur de sa cuisse se fit plus ferme, lui signalant ainsi qu’elle allait devoir énoncer le chiffre deux. Je frappai nettement plus fort….La contraction des muscles de sa cuisse que j’empaumais me rassura si besoin sur l’effet que je venais de produire sur ses grandes lèvres, tout comme la crispation intense de son visage et le halètement de petite chienne qui suivit avant qu’elle ne puisse dire deux ! Je laissai quelques instants les lanières à l’endroit sur lequel je venais de les déposer si délicatement….puis les fis glisser vers la chair la plus intime de l’intérieur de ses cuisses.

Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com