Répondre à : la fille était nue….

Accueil Forums Discussions générales Récits la fille était nue…. Répondre à : la fille était nue….

#45387
anatole
Participant


La fille était nue….
Au départ ce n’était qu’une affirmation de mes envies, désirs, souvenirs….
Mais peut être aimeriez vous que j’argumente sur une histoire réelle ou pas ?
Bon, ok, j’entends bien vos jérémiades…Je vais farfouiller dans les entrailles de mon disque dur cérébral, quelque peu agrémenté je l’avoue par la vision récente d’une photo postée ici même il y a quelques temps et dont je suis l’auteur, et qui m’a obligé pour en vérifier l’origine à aller farfouiller dans mon disque dur externe dans lequel….mais bon je ne vais pas disserter sur les milliers d’images et vidéos qui s’y trouvent, bien cachées, de ma vie antérieure et de mes quelques dizaines de copines de jeu…
Hors donc, nous y voilà enfin, c’était, comme l’indique le titre de ce dossier sur mon disque dur, « … » saison 4, comme on dit dans les séries télé. Bon là il ne s’agissait pas de notre quatrième année de partage de jeu, loin de là, mais de notre 4 éme rencontre. Et non, les « … », vous n’aurez pas son prénom, et encore moins son pseudo…. ! Ouiiii arrêtez de râler, j’y viens…
Nos deux premières rencontres s’étaient déroulées dans mon lieu de travail, oui je sais c’est étrange mais c’est comme ça…la 3 éme dans une chambre d’hôtel située à mi chemin entre nos deux lieux de résidence…
A l’heure du déjeuner, ce lieu s’avérait fort sympathique et tranquille, pour abriter nos jeux.
L’épisode 4 eu donc lieu dans une des chambres confortable de cet hôtel.
Revenons au sujet du jour….Dès le premier soir, elle s’était retrouvée, sans rechigner, totalement nue…après une dernière clope octroyée avant la punition, elle était entravée debout bras et jambes en croix…et je l’ai…enfin bref..si je passe mon temps à vous raconter les 3 moments précédents, on n’a pas fini dans les détails….
Ce jour là, nous nous sommes retrouvés dans la chambre d’hôtel réservée par mes soins.
A ma demande expresse, elle fut rapidement nue…ou presque…par principe et pour la beauté de ma vision, je l’avais autorisée à garder son porte-jarretelles et ses bas…le tableau était fort agréable à regarder lorsqu’elle s’agenouilla sur le lit pour que je me livre à un de mes péchés mignons…enserrer ses seins dans quelques mètres de corde, afin de leur donner une ampleur un peu supérieure à leur volume habituel, déjà conséquent.
Le bandeau que j’avais posé sur ses yeux ne lui permettait plus de voir à quel point l’agacement des cordes agaçait ses mamelons dont la tension fut ravissante sous mes doigts, qui ne se gênèrent nullement pour les agacer encore un peu plus…la pauvrette aux mamelons si sensibles….quel méchant je fais parfois…
Un petit moment plus tard, donc presque totalement nue hormis sa lingerie résiduelle et les cordes sur son torse, elle se retrouva par ma juste (ou injuste?) volonté, à plat ventre sur le lit. Le simili baldaquin eut l’honneur de supporter quelques cordes dans lesquelles j’immobilisai ses poignets bien au dessus de sa tête. Les menottes de cuir dont j’avais revêtu ses chevilles me permirent d’y enfiler aussi quelques mètres de cordes que je fixai aux pieds du lit, la laissant ainsi ouverte, presque nue, écartelée, offerte à tous les tourments dont j’allais l’abreuver, tout en sachant qu’elle les désirait peut être encore plus que moi…Il n’y avait, et n’en eut jamais (jusqu’à la prochaine fois peut être ? Enfin épisode 9….quand ce satané confinement aura rendu l’âme ? Laissez moi rêver…) aucune restriction…à chaque rencontre, elle ne venait QUE pour çà….et je ne lui fixais rendez vous QUE pour ça…donc punition il y allait avoir…Pour quelle raison me direz vous ? Quelques mois après, je n’en sais toujours rien, et je m’en fiche comme de l’an quarante…putain…quarante mois de confinement ???
Je prends une petite pose et revisionne la première vidéo enregistrée à ce moment (ah ah … vous aimeriez bien la voir, bande de coquins pervers…!). Erreur de souvenir…non, ses chevilles n’étaient pas entravées…seulement spontanément, elle avait écarté ses jambes au maximum de la largeur du lit me laissant une vision parfaite sur son cul et son sexe lorsque je m’approchai de la couche sur laquelle elle était allongée, alanguie, attendant les premières claques que j’infligeai à son cul. Les quelques images ultérieures montrent à quel point je ne me suis pas gêné…mais sa peau est si facilement réactive….
Désolé…je me délecte des quelques images ultérieures…des traces du lord (lord ? Lourd…c’était un Lordon Tanner tout de même!!!) martinet de cuir qui a flirté un long moment sur ses fesses, le bas de ses reins et le haut de son dos…et surtout de la seconde vidéo dans laquelle je me vois à l’oeuvre, fouettant son cul à tour de bras avec ce méchant martinet dont les lanières étaient si lourdes…à chaque apposition des lanières de cuir, ses reins se cambrent, et son cul s’offre à la fouettée à venir…elle ne gémit même pas…juste le souffle de l’air qui s’échappe de ses lèvres…comme si elle demandait encore plus….encore plus elle va avoir…
Très honnêtement, je vous le fais en direct live, je ne me souvenais plus à quel point son cul aussi rougi était beau, majestueux, sublime, sous les coups de lanières…
Bref, revenons à la suite….
Par quelle pirouette se retrouva t elle dans la position suivante ? Peut être…l’aurais je incitée à…voire obligée…enfin dans mon souvenir, il me semblait bien que j’avais à un certain moment entravé ses chevilles dans des menottes de cuir…Oui, pirouette cacahouette… Toujours aussi nue voire plus, les chevilles encordées vers le haut du lit, cuisses ouvertes, à plat dos…une vision majeure…ses seins drus toujours aussi encordés aux mamelons toujours aussi tendus…hum, revoyant ces images, comme j’aimerais aller y déposer mes doigts…les jambes ouvertes et tendues au dessus de son visage toujours les yeux bandés…et les lanières de cuir qui se posent…sur les photos…gentiment…sur vidéo 3…oups houlala…bien moins gentiment….au centre de ses cuisses ouvertes….elle chouine…presque tendrement lorsque les lanières glissent lentement le long de son sexe…elle feule à peine quand je frappe…ses cuisses….à l’intérieur, là où ça agace sur une peau si tendre et sensible, et même en travers des lèvres de son sexe qui tremblent…pendant et juste après…elle aime…prend son plaisir…non pas vraiment, elle ne jouit pas au sens strict…juste elle jouit de ce qu’il se passe…De la position dans laquelle elle a accepté que nous jouions, de se savoir ouverte et offerte ainsi à mon bon vouloir, et plaisir de la fouetter sur le sexe…
Un peu plus tard, un god viendra prendre possession de son sexe si facilement pénétrable dans cette position pendant que je fouetterais allégrement son cul….
Puis bien plus tard encore, allongée à plat ventre sur le lit, enfin désentravée des cordes, sauf celles entourant encore ses seins, elle se livrera à une dernière fouettée, juste pour le plaisir de son cul…et du mien bien sûr, d’avoir eu la chance de solliciter ainsi un corps presque nu..
Finalement, je persiste..j’adore fouetter une femme qui accepte de dévoiler la totalité de son corps….nu..

Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com