Répondre à : Évaluation de votre masochisme

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Évaluation de votre masochisme Répondre à : Évaluation de votre masochisme

#44894
Christal
Maître des clés


Etre maso pour moi, c’est forcément d’abord aimer la douleur, c’est aimer avoir mal, c’est chercher des situations inconfortables où la gène et parfois l’humiliation vont être présentes. C’est avoir besoin d’une douce violence, c’est avoir besoin de ce petit “je ne sais quoi” qui fait que votre tête sait que votre corps est en train d’endurer une douleur (échelle qui est propre à chacune(e)) et qu’une fois ce mécanisme enclenché, et seulement après, alors, la tête transforme tout cela en plaisir.

Alors évidement rentrer dans une course à la douleur ou à “je suis plus maso que toi parce que…” n’a pas forcément de sens. Pourtant, je pense que les “classements” et la hiérarchisation des pratiques/douleurs permettent un tant soit peu de se positionner quand on se cherche dans ses fantasmes et ou que l’on cherche un partenaire.
Le petit classement de Provoc’ montre surtout qu’on fonctionne pas toutes de la même façon et qu’on n’arrive pas toutes au plaisir la même façon.

Sur ce forum, on entend souvent, le “moi, je n’aime pas les cases”, “moi, je n’aime pas la distinction entre ceci ou cela”, “moi je me fiche des tenues, des mots, ou de l’endroit pourvu que je fesse”.
Et bien personnellement, je pense que c’est important de se poser des questions, de chercher à cadrer son fantasme même si l’on veut un grand grand cadre, de mettre des mots clairs sur ces besoins. Je ne pense pas que ce soit aisé de savoir ce que l’on aime, ce que l’on veut vivre, ce que l’on veut garder dans sa tête comme un petit film qui ne prends vie que lorsque nos yeux se ferment.
Et pour être capable de savoir ce que l’on veut et bien il faut de témoignages vrais, il faut des arguments des uns des autres. Il faut pousser la discussion pour voir si une porte qu’on ne connaissait pas sur notre chemin vaut la peine d’être ouverte ou pas. Nous ne sommes pas tous des “cadors” de la fessée, certains n’ont jamais pratiqué, d’autres débutent et
certains ne veulent pas aller dans un univers où le rose se part parfois de quelques couleurs plus sombres.

Mince je sais où je voulais en venir…

Pour finir, je ne sais pas si je suis véritablement maso lorsque que je vis mes fantasmes, mais je suis une amoureuse inconditionnelle de la fessée. Quand à la deuxième lecture proposée par le Méchant, la jouissance pendant une fessée, c’est juste… waouh (même si c’est clairement pas ce que je crie lorsque je jouis sous les coups de la cravache). Je ne l’ai jamais cherché mais je l’ai trouvé ou plutôt j’ai été happé par cet orgasme à chaque fois. Moment magique et rare.

Braqueuse de rêves : https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com