Répondre à : Raconte-moi la punition qui te fait fantasmer aujourd'hui…

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Raconte-moi la punition qui te fait fantasmer aujourd'hui… Répondre à : Raconte-moi la punition qui te fait fantasmer aujourd'hui…

#41652
Misscil
Participant


Aujourd’hui, là, tout de suite, maintenant, je suis d’une humeur si malicieuse, qu’il me tarde de jouer avec votre patience…

J’imagine une attitude qui se veut espiègle et à la fois lubrique. Une demoiselle dont la contenance passera doucement d’un ton badin à un ton beaucoup plus licencieux.

Une impertinence subtile, mêlée à une outrecuidance rare et parsemée d’une arrogance notable… J’alerte vos sens et vous pensez déjà à la sentence…

C’est ainsi qu’arborant un regard défiant, lubrique et un de ces sourires qui agace. Je m’enfle à penser naïvement que j’ai le contrôle. Sous l’impulsion d’une attitude joviale et légère, je m’amuse à vous provoquer. Je le ferai jusqu’à temps que vous soyez au paroxysme de votre éréthisme.

Je m’imagine être une petite crâneuse dont l’instinct la pousse à se croire tout permis. Elle se sent pousser des ailes et se plait à croire en la pérennité de la situation. L’interdit favorisant ce sentiment d’euphorie.

Mais cette idylle prend malheureusement fin lorsque vous décidez qu’il est temps de faire redescendre cette petite prétentieuse de son piédestal, motivé par l’idée que c’est pour son bien et que si elle en vient à être si agaçante, c’est nécessairement qu’elle a besoin de cette punition.

Alors, votre patience ayant été mise à rude épreuve, vous ne la ménagerez pas. Sous tension depuis quelques instants, légèrement dépassé par tant d’audace et de frivolité, vous la saisirez par les cheveux pour l’emmener près du canapé. Vous lui ordonnerez d’un ton sec de se déshabiller entièrement et vous lui ferez remarquer le ridicule de sa situation.

Vous attendrez de sa part qu’elle adopte une bonne tenue et vous exigerez qu’elle s’exprime convenablement pour vous faire part de la puérilité de son comportement. Vous lui demanderez de se justifier tout en sachant que ses arguments seront pauvres et qu’il vous sera aisé d’arguer le caractère mérité d’une sévère correction imminente.

Vous la conduirez au milieu de la pièce et lui ferez la demande de rester debout, immobile, les mains sur la tête. Muni de votre martinet, vous le brandirez à de nombreuses reprises pour punir son derrière insolent. Il ne lui sera bien évidemment pas permis de bouger même si vous êtes conscient de l’inconfort de la position demandée.

Elle tentera cependant de se soustraire à cette punition, essayant à plusieurs reprises d’anticiper les coups pour minimiser sa douleur.

La saisissant par l’oreille, vous l’emmènerez vers le canapé où vous l’allongerez à plat ventre prenant le soin de lui lier les poignets dans le creux de son dos. Vous tiendrez à ce qu’elle soit cambrée pour le reste de sa punition et déferez votre ceinture. Elle aura l’ordre de se taire et d’assumer la punition dans le plus beau des silences.

Se devant de se tenir cambrée et d’y rester même sous l’impulsion des coups de ceinture qu’elle recevra sévèrement, elle n’aura qu’à serrer les dents et s’abandonner à ces sévices qu’elle a allègrement provoqué.

Ce n’est que lorsque vous verrez que son corps en aura eu assez, que vous lâcherez votre ceinture afin de la troquer pour la douceur de votre main. Vous flatterez ses fesses, ses cuisses, vous lui caresserez les cheveux et lui embrasserez le front sans pour autant la détacher puisque vous n’en n’avez pas encore fini avec elle …

[ membre ]

[ /membre ]

Ni vu, ni connu, je t'embrouille :p

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com