Répondre à : Raconte-moi la punition qui te fait fantasmer aujourd'hui…

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Raconte-moi la punition qui te fait fantasmer aujourd'hui… Répondre à : Raconte-moi la punition qui te fait fantasmer aujourd'hui…

#40498
SandrineG🍑
Participant


Aujourd’hui, là tout de suite, maintenant c’est la punition surprise, de celle prise la main dans le sac…ou ailleurs…plutôt ailleurs, en fait.
Monsieur m’interdit d’accéder moi-même à mon intimité lorsque bon me semble. Je dois demander, attendre d’en avoir la permission. Il peut parfois m’en donner l’autorisation et d’autres fois me l’ordonner…
Inutile de dire qu’entre le parcours sur le site, les échanges avec Monsieur, les échanges avec d’autres Messieurs…l’envie est parfois plus que qu’irrépressible…et les désobéissances en la matière ne manquent donc pas…
Un après-midi d’automne, bien pluvieux, je parcours, comme très souvent donc, ce site dédié à la fessée. Je clique sur un lien, qui m’emmène vers un autre lien….Je lis des récits qui me transportent, créent de l’émoi…
Monsieur est probablement occupé à ses activités de bricolage, dans son atelier attenant à la maison…Bref, je suis seule dans mon salon à vibrer devant ce que je lis, vois…
Le champ est libre, il n’en saura rien…Je parcours un récit particulièrement explicite et subtil comme le les aime, qui décrit par le menu, une fessée cuisante…j’adore…je plonge ma main sous la culotte vers mon intimité, touché lui aussi par cette lecture et les caresses commencent…mon esprit vagabonde, je m’imagine fessée de la sorte, je me laisse gentiment aller, c’est bon…très bon…Lorsque…
“Tu fais quoi là???”
“euhhh…rien!?…je lisais…”
Sa main vient immédiatement bloquer mon bras dont la main s’était enfoui dans mon pantalon…Qu’il arrache de cet endroit pourtant chaleureux…
“Et ça, c’est quoi???”
Dans le même élan, je me retrouve debout, culotte et pantalon baissés et une série de fessées fortes s’abat sur mon postérieur extirpé lui aussi de son logement si chaleureux…
Je suis placée en un rien de temps face au mur cul nu, main sur la tête…
“Tu restes au coin…j’arrive…”
Une seconde volée de claques d’abat sur mes fesses
“Tu as compris?”
“Oui Monsieur”
Je reste au coin, les fesses préalablement rougies et légèrement tiédies, pendant de longues minutes…
J’entends ses pas se rapprocher, je tremblote…je sens que ce n’est que le début…
“Viens ici et dépêches-toi”
Je me retourne, et le rejoins ou il est assis.
“Qu’est-ce que tu faisais?!”
“Je…euh…lisais des récits…”
“Mais encore?!” …accompagné d’un coup de cravache sortie de nul part…
“Je me masturbais”…dis-je tout bas…des fois que cela suffise…Ah ben non, un deuxième coup de cravache s’abat sur mes fesses
“Je n’ai pas compris, dit le plus fort!” Je m’empresse de répondre à haute et intelligible voix cette fois.
“Oui et as-tu présenté une demande?”,
“Non Monsieur”
“Avais-tu l’autorisation ou l’ordre de le faire?”,
“Non Monsieur”
“Donc?! Dis-moi ce qu’il doit se passer maintenant?!”
“Je vais être punie, Monsieur”
“Exact jeune femme! À quatre pattes devant moi immédiatement!”
Je m’exécute, sentant que la défiance, que je peux utiliser parfois, n’est pas l’option à privilégier là tout de suite…
Il se place derrière moi et après m’avoir introduit un rosebud, commence à me caresser le sexe…déjà un peu réactif, je dois bien l’admettre…C’est bon, le plaisir monte, monte doucement…Il me connait bien et sait lire le moment de la montée ou tout bascule dans l’explosion du plaisir attendu…et s’arrête pile juste avant ce moment là…
“Tu es punie de jouir…cela t’apprendras à en prendre l’initiative seule…”…
Il me relève, s’assoit, me place sur ses genoux et commence une fessée rude et longue, mes fesses ne tiennent plus, ça pique, brûle, je finis par ne plus reconnaître même le niveau de douleur.
Les claques s’accompagnent bien entendu de sermons tout le long
“C’est in-ter-dit pour toi !”,
“Tu n’es pas autonome sur ce point”
“Tu as déjà été punie pour cela, mais incontestablement tu ne comprends pas”
Je suis une hypersensible et les larmes montent facilement, le craquage arrive…
Je suis relevée mise au coin.
Je pleure très fort, pouvant à peine respirer…Et en même temps je sens profondément que c’est bénéfique…
Mes sanglots se calmes légèrement, je suis envoyée au lit.
Cachée sous la couette, blottie contre mon doudou, toujours sanglotant, Monsieur arrive, soulève la couette, me caresse doucement les fesses, me retire le rosebud, puis passe à l’entrecuisse encore en émoi…Il me caresse, et cette fois m’offre le plaisir ultime, l’explosion tant recherchée…

Je m’endors…

"Et mes fesses, tu les aimes mes fesses" ;-)"

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com