Répondre à : Les risques du métier

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Les risques du métier Répondre à : Les risques du métier

#40079
Némésis
Participant


C’est ma moitié qui a rédigé cette liste de préconisation, voyons si j’arrive à la suivre…

Le réveil sonne, j’ouvre un oeil, il est 6h55. Hier, je me suis couché à 23h45. Rapide calcul : 7h20 de sommeil, sans compter le temps que j’ai mis à m’endormir. “Merd…, je n’ai pas mes 8h” ai-je grommelé alors que l’autre oeil reste désespérément fermé. Tout ça à cause du taf. Vivement la retraite, qui finira pour moi par être post-mortem au vu de toutes les réformes en cours. Allez, il faut que je me lève. Selon les bons conseils de madame @christal, j’ai raté le nombre d’heures à dormir pour être un bon fesseur. Mais tout n’est pas perdu, je peux encore me rattraper avec un petit-déjeuner de champion : oeufs brouillés, bacon et un fruit frais. Chic, ça va être bon ! Je me lève, ne bouscule personne car l’impertinente est déjà partie, m’habille en hâte, me dirige vers la cuisine, me prend une porte dans le nez, ce qui me rappelle qui je n’ai toujours pas ouvert l’autre oeil. Il va falloir que je pense à me coucher plus tôt ce soir.
Bon, par quoi je commence. Le bacon ? Mince, on n’a pas fait les courses, il n’y en a plus. Tant pis, je vais manger une pomme le temps de faire mes oeufs. Je tends la main pour en attraper une dans la corbeille à fruit et constate toutes les taches brunes qui la parsèment. Beurk, pas très frais ça : poubelle. Zut, c’était la dernière. Et les oeufs ? Trop tard, faut que je lève les enfants pour aller à l’école. Ma chère moitié préconise du sport ? Je suis en plein dedans ! Entre le levé de la progéniture, les nourrir, les habiller, les presser, les dents lavées, les cartables oubliés, les chaussures perdues et l’horloge qui avance trop vite, je suis un marathon man ?. Le portail de l’école n’est même pas en train d’être fermé quand nous arrivons. YES !! Résultat de mon petit-déj : un café avalé à la va-vite, un petit Lu et 3 raisins secs. Bon, au moins, il y a des fruits.
Que dit le reste de la liste : 4h d’entraînement. Hein ? Par jour ? Par semaine ? Pffft. Pour l’instant, faut surtout que j’aille travailler, je verrais cela ce midi.
Midi arrive et cette fois, je fais scrupuleusement ce que mentionne la liste : temps de repos et sieste. Cool, je suis assidu finalement. C’est normal, je veux être un bon fesseur ?.
Que dit la suite du programme ? Hum, ça m’a l’air bien compliqué tout ça…

La fin de l’après-midi approche. Je suis à la maison, seul. Je repense à cette liste qui encensent les qualités requises d’un bon fesseur, et comment y parvenir. Finalement, n’est-ce pas une façon de se présenter un peu comme une donneuse de leçon, sous couvert de prendre soin de nous ? Je me dirige alors vers la chambre et ouvre notre malle au trésor. Je sors la cravache, l’agitant dans le vide comme si je voulais fouetter quelques vilaines invisibles. Le martinet, posé juste à côté du paddle, attise mes envies. Du bout des doigts, je caresse les cordes en nylon qui aiment se nouer autour de son corps. Non loin trône fièrement une ceinture dont le cuir adore rivaliser d’endurance avec le fessier de ma moitié. Je pose tous ces instruments, côte à côte, sur le lit. Je les imagine attendant leur tour pour lécher à leur façon le postérieur de ma petite donneuse de leçon. Mais ils devront attendre, car le meilleur outil de l’homme, c’est sa main.
Chère @christal, ta liste est aussi judicieuse que vrai, elle est une bonne idée et a le mérite de nous rappeler quelques fondamentaux à respecter. Mais, à charge pour moi de te rappeler que malgré une courte nuit, un petit-déj raté et une journée sans exercice, rien ne vaut un point essentiel : la motivation.
Et, mon Impertinente, tu m’es une source de motivation inépuisable…

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 7 mois par Némésis.

On n'avoue rien quand on est innocent, mais je te sais fautive alors, je t'écoute...

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com