Répondre à : Le (tout petit) pupitre de Mi-Ange

Accueil Forums Discussions spécialisées Professeurs et étudiantes Le (tout petit) pupitre de Mi-Ange Répondre à : Le (tout petit) pupitre de Mi-Ange

#30736
mi-ange
Participant


Plaidoyer pour une vilaine :
La punition n’est pas la pour corriger mes bêtises , mes défauts… Soyons honnête, j’aime bien trop la fessée pour ne pas réussir à érotiser une fessée même sévère. Ma memoire fessière est inexistante. J’ai mal pendant la fessée, voire très mal mais 5 mn après mon corps à oublié.
Seule une chaleur reste… Elle c’est même déplacée des fesses à l’entrejambes… Comment voulez vous que cela me serve alors de leçon ?
Non cette punition autant redouter pourtant n’est là que pour me mettre à nouveau en paix avec moi même.
Les larmes que mon spankers détestent, celles qui lui font si mal au coeur ne sont jamais des larmes de douleur mais bien celles de ma délivrance.
La douleur ne me sert que d’excuse, de cataliseur en quelque sorte.
Je peux pleurer mes chagrins, mes colères, mes erreurs, je peux pleurer les personnes aimés parties trop tôt, je peux pleurer car cette fessée m’en donne enfin le droit.
Mais pour avoir droit aux larmes il faut qu’il y ait repentance.
Alors nul autre choix que de faire des bêtises.
Des incartades à mon couvre feu en est un bon exemple.
C’est une solution de facilité, il se fâche, sort le looper et alors je peux enfin pleurer , enfin me libérer de ce fardeau trop lourd.
Un long discours pour excuser une nuit ou j’ai peu dormi, ou mon sommeil n’est venu que tôt le matin, une nouvelle incartade sur mon couvre feu… Il en faut du verbe pour un bon plaidoyer.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com