Répondre à : Les petites histoires à dormir debout…

Accueil Forums Discussions générales D/s Les petites histoires à dormir debout… Répondre à : Les petites histoires à dormir debout…

#28550
Monsieur Méchant
Maître des clés


ESPRIT ES-TU LAS?

– Dr Flow, je ne sais pas ce qui m’arrive, j’ai la libido en hibernation, je n’ai plus envie de rien, je ne me caresse même plus, je n’entretiens, avec mon corps, plus que des relations de bon voisinage.

– Je vois, je vois… Mademoiselle, je vais procéder à une auscultation précise afin d’établir un diagnostique complet. Je vous demande de vous y soumettre totalement et sans aucune réserve, il y va de votre santé !
D’abord vous vous mettrez debout, la tête droite et les mains le long du corps. Soyez totalement immobile ou vous fausserez mes conclusions.
J’apposerai mes deux mains autour de votre cou, pour en évaluer le flux artériel et les éventuelles tensions musculaires.
Je dégraferai ensuite votre décolleté pour mettre à l’air votre poitrine, il est important que je surveille ses réactions pendant l’examen.

Vous garderez vos talons mais je ferai glisser votre culotte sur vos chevilles afin d’avoir un accès total à votre entrecuisse, comprenez bien qu’il s’agit là d’un acte médical effectué par un professionnel.

Je roulerai votre jupe sur vos reins de manière à ce que vos fesses soient accessibles et, en pressant l’intérieur de vos cuisses, j’en ajusterai l’écartement. Surtout ne bougez pas! Il est important que je sente si votre souffle s’accélère ou pas, vous comprenez?

Une fois votre sexe accessible, j’y apposerai le plat de la main pour en évaluer la chaleur. De l’index, je creuserai le sillon qui le partage en observant scrupuleusement la pointe de vos seins. Je chercherai à déceler, par exemple, si vos seins se tendent et vos tétons se raidissent quand mon doigt procède à cette inspection. Ce serait une très bonne nouvelle, vous savez?

Je prendrai alors, l’un après l’autre, les tétons entre mes lèvres pour en estimer la tension. Si vous bougez, je serai obligé de vous sermonner voire de vous menacer d’une fessée, alors respectez mon examen en restant immobile s’il vous plait.
Après avoir ôté votre culotte, je vous demanderai de monter sur la table et de vous y mettre à quatre pattes. j’appuierai sur vos reins pour obtenir la juste cambrure et écarterai légèrement vos cuisses pour que votre sexe soit parfaitement accessible et disponible.
Un examen visuel précis devrait me permettre de déterminer l’intensité de votre lubrification.
Je vous demanderai d’éviter toute oscillation du bassin, même imperceptible, pendant cette inspection, je sais que c’est involontaire mais vous fausseriez tout !

J’irai ensuite pointer ma langue sur votre bouton clitoridien, afin d’en mesurer la turgescence et de déterminer les réactions de cette stimulation.
Restez silencieuse, il est crucial que je décèle toute altération de votre souffle. Normalement avec une telle sollicitation, vous devriez mouiller d’une façon plus abondante, mais il faudra le vérifier précisément.

Ensuite je vous écarterai les fesses afin de pointer le bout de mon index sur votre anneau. Je le ferai avec une juste pression pour que la pulpe de mon doigt pénètre légèrement votre oeillet sans que ma phalange ne s’y invite.

Restez à quatre pattes et plaquez alors votre poitrine contre la table. Mon geste vise à évaluer la tonicité de votre périnée. Je vous dirai alors de le contracter et je compterai à voix haute jusqu’à 30. Pendant que je compte, vous devrez absolument maintenir votre périnée contracté au maximum.
Sachez que mon doigt au contact de votre muscle et sa chair ressentira immédiatement le moindre relâchement que je serai obligé de sanctionner par une fessée (oui encore, mais il ne faut pas prendre les choses à la légère)parce que vous faussez mes investigations.
Quand j’aurai atteint 30, je vous autoriserai à relâcher votre muscle périnéal. En fonction de vos capacités nous recommencerons cet exercice avec différentes variantes. Faites de votre mieux pour vous y soumettre, il en va de la pertinence de mon diagnostique final.

Pour finir, Mademoiselle, j’irai sonder votre vagin avec un appareil vibrant. Je sais, ça peut être impressionnant mais dites-vous que c’est pour votre bien et qu’il en va de la ‘profondeur’ de votre bilan. Cet examen n’est pas douloureux, bien au contraire, vous verrez…

Est ce que vous avez des questions?

Heuuu Docteur…c’est à dire que soudainement… comment dire… ça va beaucoup mieux, on dirait…..

Faites de vos fesses le plus bel endroit de la terre...

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com