Répondre à : Soir de marché

Accueil Forums Discussions générales Récits Soir de marché Répondre à : Soir de marché

#28145
anatole
Participant


Elle commença à avoir vraiment peur….Tout cela n’aurait pu être qu’un jeu, certes poussé à l’extrème et fort déplaisant, mais qui aurait pu s’arrêter là. Aurait elle pu se tromper à ce point sur cet homme qu’elle fréquentait depuis deux ans ? Ne pas percevoir cet océan de vrai sadisme qu’il aurait déguisé en simples jeux coquins et pervers ?
Elle eut un flash…Se pouvait il qu’un soir, après un de leurs jeux, lors du câlin d’après, elle lui eût avoué un rêve fantasmatique de ce genre, être vendue comme esclave ? Elle n’en avait aucun souvenir réel, mais elle savait bien que lorsqu’il l’avait amenée encore un peu plus loin que la fois précédente, elle était prête à lui raconter tous les méandres profonds des fantasmes qu’il déclenchait chez elle.
Elle avait stoppé ses tentatives de se défaire des liens bien trop serrés, et elle suivait du regard chacun des bras qui, à tour de rôle, se levaient pour faire monter le prix, le prix du droit d’arracher sa culotte et de…et de quoi après… ?
Elle finit par fermer les yeux, et n’écouta plus les mots hurlés par tous ses collègues de bureau qui voulaient….qui voulaient la voir toute nue et poser leurs mains sur son cul…et bien plus probablement ensuite….
Cette fausse torpeur de soumission absolue dans laquelle elle venait de couler fut stoppée par le coup du marteau sur le bureau….
« -Petite culotte octroyée à Madame pour la coquette somme de….1300 euros….Adjugée….Merci Madame…Oui, vous pouvez me faire un chèque, vous avez toute ma confiance…Merci…déposez le là….Voilà…Allez approchez vous de Mademoiselle et occupez vous de ce que vous venez d’acheter…. !! » 
Jennyfer ne voulut pas regarder….mais une poigne ferme s’empara de ses cheveux, lui tordant le cou en arrière…
« -Ouvre les yeux garce et regarde moi….. ! »
Ces mots avaient été doucement sussurés….mais on peut parler à la fois très doucement et durement…seule l’intonation compte.
Elle osa la regarder….Les yeux qu’elle avait face à son visage étaient tordus de haine.
Sa directrice relâcha sa chevelure sans autre procès et vint se placer derrière elle. Elle ne joua pas bien longtemps avec le petit morceau de lingerie, avant de le déchirer sèchement, striant son sexe d’une brûlure intense, tellement ses cuisses étaient resserrées.
Elle ne put voir que le lambeau de tissu fut montré aux autres convives, mais elle entendit les vivats de tous ces mecs en qui elle avait jusqu’à ce soir maudit eu toute confiance en leur loyauté….
Aux demandes expresses, elle réussit à la faire pivoter dans ses cordes pour que son cul soit enfin offert à la vue concupiscente de ceux qui n’avaient pas mis le prix pour la dévêtir totalement.
La honte n’existait même plus dans son cerveau…Ainsi, il avait été jusqu’au bout….et encore, elle se doutait bien que le pire était à venir….
La salive baveuse dégoulinait depuis un si long moment…son torse et ses seins en étaient orné. La sale garce qui venait de la déculotter ainsi essuya la luisance de ses seins avec la culotte qui était déjà totalement trempée, s’attardant sur les mamelons, les tendant encore plus…Jennyfer ne pouvait masquer l’excitation qui malgré elle avait rendu son sexe si liquoreux…C’était hors de tout contexte conscient….Elle détestait ce moment qu’elle vivait mais….Le corps répond comme il le peut…ou le ressent.
Pour satisfaire les hommes assis qui le lui demandaient, la directrice flanqua quelques claques sur le cul enfin dénudé de la pauvre fille ligotée devant eux, quelques gifles puis quelques coups de culotte alourdie par les liquides….
Jennyfer n’en avait que cure…elle avait déjà vécu bien pire, mais par contre l’humiliation de cette situation était à son comble. Au point où elle en était, elle avait compris qu’elle allait devoir subir des châtiments bien pires….mais montrer ainsi son cul frappé et rougissant à tous ceux à qui elle devrait dire bonjour le lendemain matin…De nouveau elle ferma les yeux, supportant ce petit châtiment, essayant d’y trouver un minimum de plaisir qui alimenterait encore sa honte.
Elle sortit de son délire apathique d’esclave en perdition sous la voix forte de son amant.
« -Alors Messieurs, la soirée est terminée, je vous remercie de…. »
Les mots suivants furent étouffés par les hurlements des autres participants….
Jennyfer avait pu se retourner un peu et les voyaient…Ils semblaient tous ivres , debout, vociférant, criant à l’arnaque….Deux d’entre eux avaient déjà sorti leur attirail de leur pantalon et commençaient à se masturber….C’est la voix forte de leur directrice qui réussit à remettre de l’ordre.
« -Stop….c’est fini….Désolé, le jeu était pipé depuis le début…Alors soyons gentils, et ….BARREZ VOUS….Celui qui n’est pas sorti de cet appartement dans les deux minutes trouvera sa lettre de licenciement demain matin….et rangez vos bites bande de sagouins…. !!! ».
C’était dingue….du n’importe quoi….Mais ils obéirent tous, certains rentrant difficilement leur attribut en rut dans leur pantalon….
De longues minutes s’écoulèrent dans le calme sonore retrouvé. Il ne se passa rien….avant que….
« -Merci Madame….Je déchire votre chèque comme convenu….et je vous laisse…Choisissez ce qu’il vous plaira sur la table pour la punir comme vous en avez envie…je file au salon…et amusez vous bien…. mais ne l’abimez pas trop quand même….».
Jennyfer suivit les yeux exorbités le départ de son amant la laissant seule nue et ligotée aux prises avec cette tigresse…La porte du bureau claqua….
Les secondes s’écoulèrent….La vilaine cheftaine revint se planter devant elle, ayant bien sur choisi le plus long et lourd fouet mis à disposition par son amant….
« -Je crois que tu commences à regretter de ne pas avoir accepté mon invitation pour boire juste un verre tout à l’heure….C’était un choix…tu n’as pas pris le bon…Tant pis pour toi ma belle….Tu vas souffrir…. ».
Elle se recula de quelques pas, et lança de toutes ses forces la longue lanière de cuir qui vint fouetter son cul en travers.
Elle hurla…se cabra…glissa…..et ressentit une vive douleur sur la hanche….

Mais comment pouvait elle hurler ? Bâillonnée ? Se détendre et glisser ? Ligotée ? Et avoir mal bien plus haut que l’endroit où on venait de la fouetter ?

Elle écarquilla les yeux….Elle était au bas de son lit….Pfou…c’est quoi ce délire….Elle leva son visage, attrapant l’heure sur le radio réveil, dans sa chambre…..La brûlure sur son cul la rappela….Elle passa un doigt sur ses fesses, en ramenant une petite goutte de sang….puis un délicieux et si doux frottement sur son pied…son chat, le regard implorant de tendresse….Elle mit un certain temps à comprendre….Elle avait rêvé…son chat dormait contre elle comme d’habitude…et elle avait dû le bousculer, en proie à ce rêve terrifiant…il avait griffé sa fesse par mégarde…et ce putain de rêve…
La première pensée …idiote …qui lui vint fut…Comment je vais lui expliquer que j’ai une grosse trace rouge sur le cul, ce soir….
Ensuite….Comment allait elle pouvoir affronter le regard de ses si charmants collègues dans quelques heures…quoique…certains avaient, dans son rêve, une bien petite bite…faudrait qu’elle vérifie à l’occasion…..et surtout refuser de prendre un verre avec sa directrice quand, comme tous les soirs elle allait le lui proposer….surtout que son amant lui avait promis une soirée très originale pour
demain…..Qu’avait il inventé ?
Il était 3 heures du matin …elle avait le temps de se rendormir et de tenter d’oublier cet affreux cauchemar….Affreux ? Elle n’en était pas si sûre….Par contre, il était hors de question qu’elle le lui raconte, et elle allait tenter de faire attention à tous les fantasmes délirants qui traversaient si souvent son esprit…on ne sait jamais…. !!!
Par réflexe, lorsqu’elle reprit possession de son lit, sa main passa entre ses cuisses…hum….pas si désagréable ce rêve….ses doigts eurent bien vite raison de son plaisir….

Je me sentirais vieux le jour où mon sexe ne me servira plus qu'à pisser

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com