Caprice

Caprice

Que vous m’exigiez docile à vos genoux
Que sous ma blanche gorge votre paume glisse
Que mon menton baissé vos doigts âpres saisissent,
Que vous leviez mon visage et bandiez mon cou ;
Que dans mes yeux émus plongent vos sombres yeux.
Ignorer si furieux, licencieux, langoureux,
Vous déciderez de me donner un baiser
Soyeux et velouté, moelleux et apaisé ;
Ou de m’accorder une sorte de caresse
Votre main se perdant dans mes cheveux tirés ;
Une caresse sèche, et rude, et désirée,
Qui se fera l’écho de toutes vos promesses ;
Ou une gifle encor qui me métamorphose
Et me fait vaciller, rosir ; qui vous impose
Maître de mes plaisirs. Soumises à vos désirs,
Que mes lèvres se fendent, prêtes à accueillir
Votre virilité, si tel est votre vœu ;
Qu’avec application, j’effleure votre membre
Jusques à ressentir votre dos qui se cambre
Et votre souffle court, votre regard fiévreux.

39 commentaires

  1. La photo est très artistique !
    Quelle offrande !

  2. Quelle maestria, c’est plaisant de lire de si beaux texte.
    Merci Madame.

  3. Ne rougissez pas Madame, vous méritez ces éloges.
    Votre texte est charpenté, rythmé,. Vous rimez telle une poétesse.
    L’image que vous avez choisi et le contenu offrent un joli rêve.

  4. bonjour moi homme de 60 ans de bretagne dep 22 je vient de m’inscrire sur ce site et je cherche des femmes des hommes ou des couples pour donner ou recevoir de bonne fessée merci crocodile.

  5. L’art de nous faire aimer la poésie!

  6. j’ai aimé non seulement parce qu’il est bien écrit mais surtout parce qu’il fait ressentir la force d’une situation, d’une réalité. Ce poème en tire sa force me semble t’il. Merci.

Répondre

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com