Un nouveau venu… Ame masculine

Accueil Forums Discussions générales Présentations Un nouveau venu… Ame masculine

Ce sujet a 26 réponses, 16 participants et a été mis à jour par  Coolflyer59, il y a 1 semaine et 6 jours.

12 sujets de 16 à 27 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Messages
  • #9359

    Ame.masculine
    Participant

    @ Little Princess Ce message me parle d une façon évidente.. et puissante ! SOurire

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par  Ame.masculine.
    #9361

    Ame.masculine
    Participant

    @succube Merci de ces commmentaires qui me parlent.

    C est tout à fait cela, on peut ‘jouer à la fessée’, je ne méjuge pas du tout ceux et celles qui se livrent à ces jeux là, dans cette optique.
    Mais, comme évoqué, c est plus subtil lorsqu’il s’agit d autre chose, j’allais dire quelque chose de ‘sérieux’, de plus engagé et de bien plus engageant.

    Et bien sur cette subtilité, le contexte dans lequel cela peut se dérouler, l’implication d’une discipline sérieusement présente dans la relation implique, outre une connivence, une alchimie, une certaine cérébralité… et une cérébralité certaine comme fort justement évoqué !

    A cet égard, le premier organe sexuel n’est-il pas, ou ne devrait-il pas être.. le cerveau ? N est-ce-pas là que naissent les désirs, les envies, les attentes, ainsi que.. n’est-ce-pas ici les troubles et les émois ?…

    Pour ce qui est de ce commentaire sur le style… Merci ! Je reçois cela comme un compliment !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par  Ame.masculine.
    #9364

    Ame.masculine
    Participant

    @mrsenshi Merci !

    @Misterno

    Bienvenue sur le site. ?

    Je pense que l on peut être une femme, être indépendante, autonome, avoir des responsabilités, être éfficace, et en privé, être dans le désir de subir une autorité masculine à la fois ferme et bienveillante.
    Amen.

    Merci !

    Pour autant la messe est-elle dite ?… Ou si elle est dite, ne convient-il pas de la célébrer ?… de Nouveau ? Surtout si c est pour un plaisir d autant plus légitime.. qu il est partagé !

    @marypoppins : Merci de cet accueil, surtout de la part d une femme avec une telle expérience… vu l’ancienneté de la pratique.. sourire

    Pour ce qui est de voir quelques créations, oui, pourquoi pas ? Il m en reste en effet quelques unes.. sourire

    En ce qui concerne les valeurs de l époque, je crois qu’une certaine uniformité est de mise, uniformité dans le sens modelage.
    Bien sur le discours ambiant prône la liberté, la tolérance, le libre arbitre.
    A coté de ce discours on peut trouver en fait un autre discours, ou un autre comportement qui vise, parfois à se demander si on ne souhaite pas un formatage des citoyens, et un formatage assez uniforme.

    Je pense que l on peut trouver des exemples dans différentes situations.

    Me vient un exemple vécu : dans un cours d’histoire un prof qui indique que l on ne peut pas juger des traditions d’autres cultures qui pourraient être différentes, qui indique que la coutume, ici et à nous, peut nous paraitre surprenante, mais que certaines de nos traditions et coutumes pourraient entrainer le même regard dans d autres sociétés.
    Il termine en indiquant (classe de collège) donc qu il convient de ne pas émettre de jugement de valeur sur les coutumes et traditions présentes dans des cultures différentes; et qu il convient de toutes les respecter… et que nous n’avons pas à indiqué que certaines seraient mieux, ou que d autres seraient moins bien.

    J’ai été d’autant plus étonné de ce propos que le prof en question était… une femme !

    Ceci était non seulement le récit du cours, mais était objectivé par le cours noté dans le cahier et les travaux de “réflexion” menés lors des cours.

    La prof , interrogée sur ces questions, et le sens de ses propos a pu confirmé; en indiquant au passage que des circulaires allaient dans ce sens.

    Outre le fait que la portée juridique d’une circulaire est a peu près nulle, une simple réflexion permet de comprendre que ce raisonnement est faux : toutes les traditions et coutumes ne sont pas respectables du seul fait de leur différence, et évidemment que l on peut se permettre de les juger selon certains aspects. Pour illustrer mon propos, la lapidation ne peut pas être une tradition respectable.

    Je peux prendre comme autre exemple l’appauvrissement considérable du respect des règles de syntaxe. Je ne suis pas très doué pour la grammaire, l’orthographe et la conjugaison, mais je fais en sorte de faire attention. Il est notable que maintenant ces questions là ne sont plus trop considérées dans certaines classes. Nous serons nombreux à nous souvenir de nos copies, pas forcément que de français, corrigées dans la marge, le rouge entourant nos fautes, de grammaire, de conjugaison, de français.
    Il m’arrive maintenant régulièrement de constater que des copies font mention des fautes sur les quelques premières lignes, le reste n’étant même plus noté…

    Que l on me comprenne bien, ce n est pas du tout une critique ad nomimen contre l’éducation nationale. Il se trouve que la façon dont fonctionne l’éducation nationale est un simple reflet de la société, et ces deux exemples visaient à illustrer mon propos.

    Je suis plus sensible à des valeurs de réflexion, à certains égards d’efforts, éventuellement (et sans prétention non plus) de culture (dans le sens de connaître) et de véritable exercice de libre arbitre, pour le dire autrement, d’une vraie réflexion, nourrie, personnelle, qui forme et construit, des valeurs qui permettent de se trouver, sans être, comme l’évoquait le poète, dans la bonne ornière !

    A l’heure actuelle, et pour prendre un domaine plus en lien avec la thématique qui nous rejoint, un couple qui apparait présenter un fonctionnement dans lequel Madame apparait plus ou moins dominante, et Monsieur plus obéissant apparaitra dans un sens moderne. Parallèlement un couple dans lequel ce sera Madame qui sera docile pourrait, bien plus aisément que le précédent, passé pour rétrograde, et le mari (ou compagnon, peut importe) comme ‘rétrograde’.

    @monsieurmechant Merci pour cet accueil… très sympa ! Sourire.

    Oui, c est distorsion évoquée n’évoque-t-elle pas que certaines transgressions (je dis certaines…) peuvent majorer l’émotion, le trouble, le plaisir, le désir, bref, les ressentis ?

    @ A tous : merci pour cet accueil, et.. pardon pour la longueur de mes digressions.. mais bon, même si parfois je coupe les cheveux en 4, ou suis un peu à côté de la plaque… je trouve que le débat, peut toujours être intéressant !
    En plus, pour ma défense, je suis poli… je ne fais que répondre aux questions que l on peut me poser.. sourire

    #9665

    Anonyme

    Bienvenue à vous.

    Je pense que l on peut être une femme, être indépendante, autonome, avoir des responsabilités, être éfficace, et en privé, être dans le désir de subir une autorité masculine à la fois ferme et bienveillante.

    Je le pense aussi. Et vous faites bien de préciser “en privé“, car pour ma part c’est uniquement en privé que je m’abandonne à une autorité masculine que j’estime moi-même et en toute liberty digne de ma soumission. ?

    Pour ma part, je fais tout de même bien la part des choses entre les désirs sexuels, les valeurs du couple et celles de la société; je ne me prétendrai pas nostalgique d’une époque que je n’ai pas connue et qui ne semblait pas plus rose du tout que celle d’aujourd’hui… Mais le débat est bien évidemment ouvert et interressant! ?

    Merci pour cette présentation qui donne envie d’en savoir plus! Au plaisir!

    #9761

    Ame.masculine
    Participant

    @liberty, merci de cet accueil ! Oui, en privé car cela me parait évident que la sphère privée offre, de part l intimité qu’elle ménage, toute la liberté (sourire…) nécessaire pour, pleinement, se laisser aller à exprimer ces élans intimes, puissants, qui offrent de si délicieux troubles et émois…

    #10063

    Sia
    Participant

    on peut être une femme, être indépendante, autonome, avoir des responsabilités, être éfficace, et en privé, être dans le désir de subir une autorité masculine à la fois ferme et bienveillante.

    Totalement d’accord avec ça. Et même… On peut aussi accepter l’autorité et être traitée de manières qui peuvent paraître infantilisantes, sans se sentir gamine le moins du monde et sans vouloir être considérée comme telle. Non, à l’assimilation chipiesque automatique dès qu’on est une femme avec un peu de repartie et aimant la fessée !
    (oh ! J’ai pas eu les FA mais je peux avoir le groupe des pas-chipies ??)

    #10178

    Ame.masculine
    Participant

    @siahOn peut aussi accepter l’autorité et être traitée de manières qui peuvent paraître infantilisantes, sans se sentir gamine le moins du monde et sans vouloir être considérée comme telle.

    Totalement, d ailleurs ce traitement, qui peut être infantilisant, sans se sentir gamine et sans vouloir ainsi être considérée, cela ne participe pas à l émotion, au trouble, aux émois partagés ? je crois que si !

    #12123

    iioko
    Participant

    Bonjour et bienvenue ame masculine !
    Je n’ai pas pu m’empêcher de tiquer sur quelques parties de vos posts. Pas de panique, je ne vais pas crier au sexisme haha ! cependant je ne suis pas convaincue que l’égalité homme femmes diminue nos différences : je pense que la différence est formidable mais ne doit pas être imposée par le hasard de son sexe. On peut choisir son individualité librement avec la possibilité de la faire évoluer tout au long de sa vie sans jugement de la société… Pour moi être féminine veut dire milles choses et n’implique pas forcement talons bas résille et tailleur jupe 😉
    « En effet, dans la relation ce qui donne du lien, sourire, dans tous les sens du terme, ne sont ce pas les différences ? les complémentarités ? Les aspirations complémentaires ? » je suis tout à fait d’accords avec cette phrase mais pour moi ça n’implique pas forcement un homme viril et une femme féminine 
    Je comprends le rapport entre l’attirance pour la fessée et «désirer une tendre autorité masculine au sein de son foyer » mais par exemple ce n’est pas mon cas, bien que j’ai du mal à comprendre vraiment ce qui m’attire dans la fessée, je pense que c’est principalement la transgression sociale qui est excitante mais aussi l’abandon temporaire des responsabilités qui est apaisante… Une sorte de régression volontaire dans un cocon de sécurité.
    Et enfin, puisque je me suis aussi lancée dans un laborieux monologe (désolée), je ne suis pas non plus d’accord sur l’intérêt primordial de l’orthographe, grammaire, conjugaison… Je pense que l’important est la facilité de compréhension entre les individus et que l’école a plus d’intérêt quand elle apprend à réfléchir plutôt qu’à appliquer les règles bêtes et méchantes.

    #15630

    Ame.masculine
    Participant

    Un rapide passage suite à un message intéressant.

    Sans forcément répondre à tout, le dernier propos me parle car il me parait discutable ‘Pas d’accord sur l intérêt primordial de l’arthograpen etc (…) Je pense que l’important est la facilité de compréhension entre les individus et que l’école a plus d’intérêt quand elle apprend à réfléchir plutôt qu’à appliquer les règles bêtes et méchantes.

    Bien sur, nous sommes je crois tous d’accord sur le fait que l’important est la facilité de compréhension entre les individus.

    Sur le fait que l école a plus d’intérêt quand elle apprend à réflechir plutot qu’à appliquer les règles bêtes et méchantes :

    On peut dire que la finalité est, ou devrait, être bien sur cette capacité à penser. Mais l’école c’est aussi des connaissances qui permettent de pouvoir évoluer dans la société. Et, dans cette perspective il convient, quoi que l on en pense, d’apprendre aussi des règles, non pas bêtes et méchantes, mais qui constituent par exemple une base. En maths par exemple l’apprentissage initial intègre des règles qui permettent d’acquérir des bases pour permettre, plus tard, dans le supérieur, une reflexion plus construite. On peut faire la même chose par exemple en physique.

    Et, l importance de la maîtrise de la syntaxe me semble important. Entre deux CV de personnes qui possèdent les mêmes compétences, il y a fort à parier que si la lettre de l un des deux comprend trois fois plus de fautes que l’autre.. cela pourrait être un élément important de la décision..

    Voir des courriers d’avocat ou de médecin ou d’ingénieur avec de nombreuses erreurs est toujours choquant…

    Et pas de problème pour un monologe… 😉

    #15631

    Héléa
    Participant

    Bonjour (et plus bienvenue puisque je ne lis ce post que maintenant et que je suis arrivée après..) @ame-masculine

    J’ai beaucoup aimé votre présentations. Et me suis reconnue, quand vous dites qu’on peut être indépendante, libre, tout en ayant besoin d’une autorité masculine. 🙂

    #15692

    Tarte-au-citron
    Participant

    @ame-masculine La question que soulevez est extrêmement intéressante, et mériterait de grands approfondissements

    #16671

    Coolflyer59
    Participant

    Bonjour
    Débat passionnant
    Mais sur un point, mon avis d’ancien:
    Lorsque je vois des films des années 50, je n’ai aucune nostalgie autre que stylistique : Oûi aux robes vastes, aux portes-jaretelles et bas, aux fabuleuses pin-up et autres plaisirs de la Seduction.
    Mais NON à la femme représentée dans la pluspart des rôles, cruche, enfantine et totalement soumise aux valeurs patriarcales.

    Selon moi, ce qui faut le prix de la soumission consentie d’une femme adulte, libre, intelligente, autonome, indépendante et responsable, c’est justement qu’elle soit tout celà!!! Ét qu’elle décide de s’abandonner à un jeu (qu’en fait elle pilote totalement par son acquiessement… Oû pas!)

    Fesser une grande dame, par sa personnalité, son impertinence ou son sérieux social et professionnel, quel plaisir de fin gourmet! 😊😎

12 sujets de 16 à 27 (sur un total de 27)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.