Toute nue ?

Ce sujet a 53 réponses, 28 participants et a été mis à jour par  Sylvie, il y a 1 mois et 4 semaines.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 54)
  • Auteur
    Messages
  • #11999

    Glynda
    Participant

    Considérez-vous que la punie doit finir intégralement nue ?

    Déjà, je considère d’abord que la punie ne “doit” rien du tout. A chacun de voir midi à sa porte et à chaque relation de s’inventer ses propres codes et rituels.
    La nudité intégrale ne fait pas partie de ma vision de base de la fessée. Néanmoins je ne serais pas catégorique niveau refus. Tout dépend du qui, du quand, du pourquoi, du comment…

    https://call-me-glynda.blogspot.fr

    #12004

    stephane
    Participant

    La nudité est une notion étrange, cela peut être soit très agréable, soit l’inverse. Chez nous, quand Madame est punie, le fait d’être nue est plutôt un gage de petite fessée, peut-être suivie d’un câlin après (la tenue est adéquate). Mais cela peut-être synonyme d’une punition importante, et dans ce cas Madame ressent sa nudité comme très humiliante.

    #12009

    Anonyme

    Je suis bien content d’avoir suscité le débat !

    Il est clair qu’à chacun ses pratiques, et comme le dit @siah , il n’y a pas de règle pré-établie, la punie ne doit rien. C’est selon la relation qui s’établit avec le fesseur, les circonstances, le cadre, etc. Et je rejoins @fesseur92, on ne force jamais personne. Ni pour la nudité, ni pour le reste d’ailleurs…

    De mon côté, j’ai pratiqué les 2 types de punition, avec et sans nudité. Chacune est différente. Mais j’avoue aimer la honte supplémentaire qu’apporte la nudité, qui ne peut intervenir qu’en deuxième partie de punition. J’adore annoncer à une femme dont les fesses sont déjà bien rouges qu’elle va maintenant subir le martinet. Mais que pour cela, je lui demande d’ôter au préalable le reste de ses vêtements. Pendant 1 seconde, on capte dans son regard une petite angoisse, peut être due à l’annonce de l’instrument, peut être de la nudité et de la honte qu’elle amène 🙂

    #12011

    Paulparis
    Participant

    Tout est affaire de feeling, d’appréciation sur le moment, et évidemment du degré d’intimité qu’on a (ou qu’on envisage d’avoir) avec la jeune femme qu’on s’apprête à fesser. C’est évidemment plus simple de mettre toute nue sa partenaire dans la vie qu’une jeune femme qu’on en vient à fouetter pour la première fois. Et même avec sa partenaire habituelle, la nudité ne me paraît pas forcément nécessaire. Disons que, sans qu’il y ait pour moi de règle générale, je préfère commencer la fessée par la culotte baisée sans autre exhibition. C’est éventuellement petit à petit que le corps de ma partenaire se présentera dans le plus simple appareil. Mais je la met au coin toute nue, l’excitation que je vais ainsi prolonger chez moi m’incitera à une conclusion plus coquine… Ca dépend donc bien du degré d’intimité…

    #12034

    Anonyme

    j aime les fesseurs gentleman qui excusez moi l’expression ne “bandent pas comme des taureaux lors d une fessée ”

    Moi, je ne suis pas vraiment contre. ?
    (ceci est un euphémisme)

    Restreindre le développement d’une excitation me semble être une démarche contraire à ce que j’attends et ne pas être nue, si c’est pour éviter ou minimiser une excitation… je porterais des moufles et aurais un bonnet sur la tête que ça n’empêcherait rien du tout. Factuellement, ça n’a d’ailleurs jamais rien empêché (mais je reconnais avoir des grosses moufles d’aguicheuse et je ne parle même pas de mes caches-oreilles pour le moins sulfureux).

    Ce qu’on imagine ou qui est suggéré me semble plus excitant qu’une nudité totale mais j’ai entendu Geneviève de Fontenay tenir approximativement le même discours, ce qui ne me rassure pas trop-trop.

    J’ai souvent terminé sans être nue et ça n’a pas empêché un rapport sexuel, j’ai tout aussi souvent fini nue sans rapport sexuel pour autant. Par rapport sexuel, j’entends pénétration bien que ça me semble incroyablement réducteur.

    Considérez-vous que la punie doit finir intégralement nue ?

    Aucun homme ne m’a posé la question et je ne l’ai pas plus abordé. Je crois que j’ai toujours été bien trop “on verra” pour ça. Pourtant on ne peut pas dire que je sois forcement hyper open pour l’être totalement, non pour les raisons qui ont été citées, le degré d’intimité (qui n’a pas de corrélation et que je ne me mesure pas à la nudité…), le type de relation (qui n’a eu aucune importance sur la question) ou encore le feeling (parce que quand je sais, je sais) mais pour un truc qui m’apparaît super bête : être nue, c’est une appréhension. Tu regardes ce type que tu désires à mort, c’est réciproque, et tu te demandes soudainement s’il ne va pas être déçu par ton physique et tu te mets parfois à te regarder toi-même. Surtout qu’on est pas toujours dans des positions avantageuses. Quand tu laisses cette appréhension prendre le pas sur ton esprit, ça peut impacter ton désir. Pour ma part, j’ai envie d’oublier mon image alors je ne suis ni pour ni contre, je suis pour une certaine façon d’opérer. Il y a des hommes avec qui on arrive et avec qui on a envie de sortir de sa zone de confort, d’autres non. Parfois, c’est totalement arbitraire.

    Je pense cependant qu’une première rencontre est quelque chose de spéciale. Elle mérite de se dérouler avec beaucoup plus de délicatesse ou une certaine retenue qui me semble moins essentielle par la suite mais essentielle pour une suite justement. C’est ce qui donne aussi envie de revoir l’autre ou pas. Tu découvres et tu prends tes marques (pas toujours qu’au figuré 🙂 ).

    En ce qui concerne le côté exhib, J’ai bien peur d’avoir déjà exposé certaines parties de mon corps, voire ma nudité toute entière dans des lieux publics et, clairement, de ne pas avoir eu la volonté ou la concentration nécessaire afin de garder mes vêtements. Je pense néanmoins que la cause était jolie mais de là à dire que je me sens réellement exhib… non, je ne crois pas. Qui plus est, j’ai beau adorer gambader nue en pleine nature pour des raisons qui me sont propres, je reste finalement assez pudique. Mon réel besoin de le faire dépasse ma pudeur comme mon excitation dépasse mon envie initiale de garder l’intégralité de mes sapes, de me rajouter une couette sur le dos et de demander à l’autre de fermer les yeux. Je crois que comme dans beaucoup de domaines, je dépasse mes appréhensions quand il y a quelque chose de plus fort pour compenser. S’il n’y a rien pour compenser, je reste avec mes appréhensions et les caresse dans le sens du poil pour qu’elles ne s’activent surtout pas.

    Déjà, je considère d’abord que la punie ne “doit” rien du tout

    🙂

    Considérez-vous que la punie doit finir intégralement nue ?

    Elle doit se faire plaisir. 😉

    Je peux également ajouter que les vêtements font réellement partie du plaisir. Il y a un plaisir esthétique, visuel mais pas que, le toucher se fait différent. On perçoit, je perçois en tout cas, les choses d’une manière très amplifiée dans ce genre de moment et c’est vrai que m’en passer directement ou rapidement est dommage et dommageable sur mon désir.

    j’ai gardé des traumatismes de l’adolescence, vous savez -ou vous n’avez peut-être pas cette chance de le savoir- quand un homme essaie de vous enlever vos vêtements le plus vite possible et que vous échappez de peu à une mort par asphyxie quand il relève votre tee-shirt… depuis j’aime qu’il y ait une certaine progression dans les rapports mais je suis quelqu’un qui apprécie une certaine forme de lenteur d’ordre général (et non de mollesse), je dirais même un savoir-faire, quand ce n’est pas un savoir-être, celui de prendre son temps, de savoir assez s’en ficher pour l’apprécier.

    Je peux également ajouter beaucoup d’autres choses mais… je vais m’arrêter là je crois. 🙂

    #12334

    Genepy
    Participant

    A mon avis la nudite n’est pas forcement erotique,
    en principe j’aime le nu partiel

    #12588

    Anonyme

    Moi j’aime la fessée, je suis exhibitionniste et j’aime les gentlemen qui “bandent comme des taureaux” lorsqu’ils me fessent sur leurs genoux… ?

    Bon allez, plus sérieusement, il est vrai qu’avant je trouvais cela pervers d’imposer la nudité lors d’une fessée. Mais pour l’avoir vécu, je trouve que la nudité dans le cadre d’une fessée punitive apporte quelque chose de plus intense dans la relation. Le fait d’être [à] nue devant un homme tout habillé lors d’une séance disciplinaire renforce l’asymétrie entre les deux partenaires, le caractère humiliant de la situation et la vulnérabilité de la demoiselle. Personnellement, je trouve cela délicieux.

    Est-ce de l’exhibitionnisme ? Peut-être, pas plus que d’aimer la fessée, je pense. Et comme dit @fraise, pour moi ce n’est pas le fait d’exhiber mon corps qui m’émoustille, mais bien la relation qui se joue, le contexte, et l’humiliation surtout…

    #12630

    lunapower
    Participant

    Je pense comme toi @liberty

    La nudité peut apporter un petit plus, augmenter la sensation de vulnérabilité et la honte de la demoiselle!

    Après c’est pas à chaque fois, ça dépend des envies, du jeu et de la demoiselle!
    C’est aussi avant tout une question de confiance entre les partenaires.

    #12779

    Anonyme

    @drgonzo Je suis d’accord avec vous pour l’humiliation supplémentaire. Je déteste être complètement nue car je suis très complexée par mon ventre. Alors si on m’impose de retirer le haut, c’est vraiment une punition pour moi, je ne le ressens pas du tout comme de l’érotisme. Mais en général on me rassure.

    #14178

    Bobtiku
    Participant

    Simplement déculottée peut suffire ! Mais déculottée jusqu’où ?
    Culotte sous les fesses? A mi cuisses ? Aux genoux ? Aux chevilles ? Complètement retirée ?
    Ne soyez pas hypocrites Messieurs ! Vous avez envie de nous voir le minou en fessant ?
    Et pour retirer le haut ?
    Nos seins vous plaisent aussi ?
    Cela peut éviter de froisser un beau chemisier. ..lol
    Enfin ce serait le prétexte à nous mettre toute nue non ?

    #14184

    Etienne
    Participant

    De mon point de vue C’est plutôt non et je rejoins la pluspart des commentaires en ce sens. La seule partie du corps qui doit apparaître et encore pas tout de suite sont les fesses. Il ne faut pas s’eparpiller il il y déjà suffisamment à faire.

    #14186

    Duval
    Participant

    Marrant le post de Bobtiku! J’ai personnellement connu des coquines qui ont enlevé “tout le reste” en cours de fessée sous prétexte d’être plus à l’aise…

    Vous avez envie de nous voir le minou en fessant ?

    Il faut avouer que les hommes ont autant de plaisir à regarder que les femmes à montrer…et ce depuis la nuit des temps! 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par  Duval.
    #14188

    Anonyme

    Hi hi,bien dit @duval
    Je me rappelle d’ailleurs une dame que j’avais fessé, elle avait 48 ans (peu importe son âge mais ça situe), on avait échangé, elle ne voulait ABSOLUMENT PAS retirer le haut. C’était clair à l’avance, ça ne me posait pas de soucis, et je m’y suis tenu pendant la fessée… sauf qu’au bout d’un moment, c’est madame qui a tombé d’elle-même le haut, elle en avait envie, très envie disait-elle, que je puisse la regarder la aussi tandis que je continuais à la corriger ^^

    @bobtiku, tu as raison aussi hein, ce serait très hypocrite de dire qu’on ne profite pas de la vue des petits minous qui s’offrent à notre regard, surtout si vous vous débattez… 9a incite même à redoubler de vigueur dans les claques pour provoquer des débattements parfois, hé hé ^^

    #14189

    Bobtiku
    Participant

    Et puis…. C naturel !

    #14190

    Duval
    Participant

    Humm! 48 ans, c’est le bon âge pour initier une dame qui en a rêvé toute sa vie et qui se décide à franchir le pas.
    Mais ce n’est pas facile à trouver… 🙁

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 54)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.