Spécialités cul-inaires

Accueil Forums Discussions générales Causons d’autre chose Spécialités cul-inaires

Ce sujet a 26 réponses, 16 participants et a été mis à jour par  Elea, il y a 4 semaines.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Messages
  • #7256

    Fraise Des Bois
    Participant

    Je vous propose un sujet pour partager nos recettes préférées. Parce que… ben comme ça, en fait, sans raisons parti-cul-ière…

    #7275

    Fraise Des Bois
    Participant

    Pour inaugurer cette “section”, je vous propose la recette des navettes de Marseille.

    Ces navettes sont des petits biscuits secs très croquants parfumés à la fleur d’oranger, qui ont beaucoup de succès. La recette originelle est détenue secrète par un établissement, qui n’hésite pas à revendre le biscuit sec à prix d’or. C’est assez bon, mais tout de même, ça ne justifie pas à mon sens le prix de vente ! Du coup, on peut faire soi-même ces p’tits biscuits. Ca a deux avantages : ça ne coûte rien ou presque, et c’est aussi bon qu’à la boulangerie.

    Voici la recette que je vous propose.

    Ingrédients :
    1 oeuf
    80g de sucre en poudre
    250g de farine
    le zest d’une demie orange bio
    3 cuillères à soupe d’huile d’olive
    3 cuillères à soupe de fleur d’oranger (plus ou moins selon votre attrait pour ce parfum subtile. Moi j’en mets 5 parce que j’adore ça et que le parfum s’évanouit pas mal à la cuisson).
    un peu de lait.

    Fouetter vigoureusement le sucre et l’oeuf (très très fort et très très vite, ils sont insupportables !), le temps que le mélange blanchisse et double de volume (pour les flemmards, utiliser un fouet électrique).

    Ajouter l’huile d’olive, le zest d’orange, la fleur d’oranger, et la farine en pluie. Mélanger à la cuillère puis pétrir à la main, jusqu’à obtenir une belle boule (taisez-vous, pervers !). Filmer le boule (pas pour une production cinématographique censurée, voyons ! Pour ne pas que ça sèche !) Laisser reposer une heure au frais.

    Préchauffer le four à 160°. Former des petits biscuits, les poser sur la plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier sulfu. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, fendre le biscuit en deux. Dorer au pinceau avec un peu de lait, et enfourner 15 à 20 minutes.

    Le biscuit doit rester blanc (enfin en théorie) et devenir très croquant en refroidissant.

    La forme traditionnelle de la navette est celle d’une petite barque. D’aucuns trouvent que la navette ressemble à une vulve, et interprètent sa forme comme symbole la fertilité… mais bien-sûr !

    Moi quand j’ai lu la recette, j’ai vu “former les biscuits et les fendre en deux”, j’ai obtenu deux sortes de formes… la vraie forme de la navette, et… une autre forme, quoi.

    et comme j’en trouvais certains assez arrogants, j’ai pris la liberté de les colorer (avec du colorant alimentaire dans le lait de la dorure : 7 gouttes de rouge dans 10 ml de lait).

    Certains ont même pris quelques coups de martinet dis donc !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par  Fraise Des Bois.
    #7281

    Misty
    Modérateur

    Miam miam très jolis petits culs !!

    #7283

    Dobbins
    Bloqué

    à croquer 😀

    #7284

    Monsieur Méchant
    Modérateur

    le point commun entre les navettes et ces petits culs, c’est les Aller/Retour… 😉

    #7287

    lunapower
    Participant

    hum j’adore les navettes 😀

    #7291

    Professeur Max
    Participant

    Hummm.. Une petite séance de dégustation serait la bienvenue!

    #7292

    Pro Fesseur Xavier
    Participant

    Déjà que j’aime bien les navettes, mais alors sous cette forme 🙂 Il semblerait que certaines, malchanceuses, aient reçues des coups de canne. Me trompe-je ? Merci pour cette recette… J’ai hâte de retourner faire un tour à Marseille 🙂 Etonnamment, voilà une demoiselle ici qui mérite plutôt une bise qu’une punition, c’est mon côté gourmand qui parle. Merci Fraise des bois.
    Pro Fesseur Xavier

    #7295

    Paulparis
    Participant

    Bravo pour cette recette et surtout pour l’interprétation colorée de celle-ci !!

    #7296

    Bertrand
    Participant

    Ça a l’air drôlement bon, quelque soit la forme et la couleur. “former les biscuits et les fendre en deux” c’est vrai que ça laisse une certaine marge d’interprétation.

    #7325

    Fraise Des Bois
    Participant

    Si certains d’entre vous se lancent, qu’ils n’hésitent pas à faire une photo de leurs réalisations 😉

    #7426

    Fraise Des Bois
    Participant

    Pour continuer, ci-dessous ma recette de sablés.

    Ingrédients
    250 g de farine
    80g de sucre
    125g de beurre mou
    1 pincée de sel
    1 œuf
    un parfum de votre choix (vanille, zest de citron ou d’orange, fleur d’oranger…)

    NB : si l’arôme choisi est du cacao en poudre, retirer la même quantité de farine que de cacao et le sabler avec le beurre dès le début. Pour ces quantité, il me semble que 50 g de cacao seraient suffisants (donc 200g de farine + 50 g de cacao au lieu de 250g de farine).

    Mélanger à la main dans une jatte le beurre, le sucre, la farine, le sel. Sabler la pâte (la frictionner vigoureusement jusqu’à obtenir un appareil de la consistance du sable).

    Ajouter l’œuf et l’arôme de votre choix. Mélanger, mais cesser dès que vous arrivez à former une boule (c’est le secret des pâtes sablées : plus on les travaille, plus la farine développe son gluten, et plus la pâte devient élastique et perd donc son côté sablé).

    Si à ce stade, la pâte est trop cassante, et pas assez souple, ajouter une goutte de lait.

    Filmer la boule au contact et laisser reposer une heure au frigo (au moins une heure surtout en été, pour donner du corps à la pâte).

    Préchauffer le four à 160°.

    Deux options pour former les biscuits :

    – étaler la pâte au rouleau et les détailler avec un emporte pièce ou un couteau. Avantage : de jolis biscuits bien formés. Inconvénient : les chutes de pâtes sont forcément retravaillés puis ré-étaler, ce qui n’est pas bon pour la consistance sablée (voir plus haut).

    – faire un boudin de pâte et à l’aide d’un couteau, détailler des rondelles d’environ 1/2 cm d’épaisseur (comme un gros saucisson). Avantage : la pâte reste de la bonne consistance, car pas de chutes, et pas de retravail. Inconvénient : plus difficile de former des biscuits un peu jolis. C’est néanmoins la technique que je préfère (en plus, ca va plus vite et ça fait moins de vaisselle, ce qui n’est pas négligeable quand on est une grosse flemmarde comme moi). On peut alors travailler chaque disque pour lui donner la forme que l’on souhaite. Les miens sont venus comme ça… je ne sais pas trop comment ça se fait…

    Enfourner 13 minutes à 160°. Dès la sortie du four, faire refroidir les biscuits sur une grille (sinon, ils vont se détremper à cause de l’humidité). Ils ont l’air un peu mou à la sortie du four, mais c’est normal, ils prendront leur texture craquante en refroidissant.

    #7429

    Monsieur No
    Admin bbPress

    J’adore ! 😀

    Merci @fraise pour ces recettes inspirées et inspirantes ! 🙂

    #7539

    Fraise Des Bois
    Participant

    Mince les images ont sauté ! Je les remets :

    #8858

    Mrsenshi
    Participant

    Une bien belle recette à déguster sur les fesses de fraise des bois

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 27)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.