Quand le gingembre s'invite à la table de la punition…

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Quand le gingembre s'invite à la table de la punition…

Ce sujet a 33 réponses, 18 participants et a été mis à jour par  Ma Main, il y a 1 mois et 1 semaine.

4 sujets de 31 à 34 (sur un total de 34)
  • Auteur
    Messages
  • #26347

    Coolflyer59
    Participant

    En effet, il faut choisir le moment.
    Mais cette expérience -un doigt de gingembre combiné à une serie A lâ ceinture- devrait “ouvrir” des voies de plaisir tres … Incendiaires 😊

    #27829

    Grosminet
    Participant

    Je l’ai essayé. Je pense que le meilleur est de ne pas se mouvoir et se concentrer dans les sensations, parce que si tu négliges et serres involontairement …je

    Tu viens de mettre le doigt dessus : à l’origine, le gingembre était utilisés sur les chevaux : sous l’effet du gingembre, le cheval relevait la queue et paraissait plus alerte et moins avachi. Sa valeur de revente augmentait !

    Ensuite, en Angleterre à l’epoque Victorienne, ils ont eu l’idée de l’utiliser pour empêcher les punis de serrer les fesses…. et de bien offrir leur postérieur à la morsure des lanières …

    De nos jours, son pouvoir vient essentiellement de la répulsion-attraction qu’il provoque sur une pénitente : elle meurt d’envie d’essayer mais je l’avouera jamais et sa sainte trouille permet d’obtenir beaucoup en lui montrant une simple racine de gingembre 😎

    #27830

    arpege
    Participant

    Je l’ai essayé. Je pense que le meilleur est de ne pas se mouvoir et se concentrer dans les sensations, parce que si tu négliges et serres involontairement …je

    Tu viens de mettre le doigt dessus : à l’origine, le gingembre était utilisés sur les chevaux : sous l’effet du gingembre, le cheval relevait la queue et paraissait plus alerte et moins avachi. Sa valeur de revente augmentait !

    Ensuite, en Angleterre à l’epoque Victorienne, ils ont eu l’idée de l’utiliser pour empêcher les punis de serrer les fesses…. et de bien offrir leur postérieur à la morsure des lanières …

    De nos jours, son pouvoir vient essentiellement de la répulsion-attraction qu’il provoque sur une pénitente : elle meurt d’envie d’essayer mais je l’avouera jamais et sa sainte trouille permet d’obtenir beaucoup en lui montrant une simple racine de gingembre

    Je pense que le plaisir du figging est bien plus cérébral et psychologique pour nos chères “fessées” que réellement physique. Je ne nie pas qu’il y ait probablement une douce chaleur qui irradie l’ensemble du bas ventre de nos partenaires. Néanmoins je doute quelle soit aussi puissante que ce que l’on veut bien nous faire croire de temps en temps, ici ou ailleurs.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  arpege.

    “Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore.”

    Rémy de Gourmont

    #27849

    Ma Main
    Participant

    A mon sens, je pense que la perception de la douleur, quelle qu’elle soit, est propre à chacun. Le degré d’acceptation de la douleur est différent, suivant l’état psychologique, de fatigue, par exemple. Il y a aussi le moment, et le partenaire… Bref, pour certains/es le figging peut être réellement douloureux, alors que pour d’autres c’est un ++ dans la continuité du jeu.

    La fessée est la plus jolie manière d'applaudir un joli cul!

4 sujets de 31 à 34 (sur un total de 34)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.