Punitions additionnelles / alternatives

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Punitions additionnelles / alternatives

Ce sujet a 27 réponses, 18 participants et a été mis à jour par  stephane, il y a 3 mois.

13 sujets de 16 à 28 (sur un total de 28)
  • Auteur
    Messages
  • #25339

    maindejustice
    Participant

    @marie Oui. En plus de la mise au coin avec un écriteau indiquant le motif de la punition , la privation de calins est une idée à creuser! Reste à évaluer la durée… Et résister sans faiblir!

    #25362

    Anonyme

    Faites-la jouir (Si vous le pouvez) jusqu’à ce qu’elle vous crie d’arrêter. Ensuite donnez-lui une bonne fessées.
    Punition aditionnelle: tu resteras suspendue par les bras au plafond, nue, juste devant la fenêtre, pour que les voisins puissent te voir. Je te claquerai les fesses cent fois, pour que tous les voisins t’entendent (Rien d’autre que la main)

    #25403

    Fraise Des Bois
    Participant

    J’aime bien l’idée de la télévision, mais je regarde très peu la télé, et voir refuser ma demande ne m’apporterait pas une frustration en rapport avec une idée de punition. Par contre, que le jour où nous avons prévu de regarder un film, il m’oblige à le regarder assise par terre sur un coussin, alors que lui est confortablement installé sur le canapé me fait bien fantasmer…

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #25404

    Ma Main
    Participant

    @fraise J’apprécie beaucoup cette pratique, pas forcément dans le cadre d’une punition, et la pratique(pratiquais) régulièrement… sa tête posée sur mon genoux, en lui caressant les cheveux… ^^

    La fessée est la plus jolie manière d'applaudir un joli cul!

    #25413

    James
    Participant

    Je suis content que l’idée de de devoir demander la parole, te “dise quelque chose”, @fraise. En general ce n’est pas une pénitence imposé trop longtemps mais quelques heures de ce régime sont souvent très salutaires pour le traitement d’une langue trop bien pendu. Dans la même veine le pouce dans la bouche ou le savonnage de la bouche pour gros mot n’est pas mal non plus. L’un est embarrassant et infantilisant, l’autre aussi mais en plus très désagréable.

    #25414

    James
    Participant

    J’aime beaucoup l’idée du traitement différentiel pour la punie dand des activités communes comme regarder la tv sur le sol pendant que le fesseur est sur le canapé. On peut aussi la faire manger à une table différente lors des repas comme la petite table des enfants séparé des adultes alors des réunions de famille. Ou la faire prendre son repas à la cuisine comme une domestique. La table offre plein d’occasions de petites vexations aussi, devoir demander l’autorisation avant de sortir de table pour la punie, la priver d’un aliment (alcool car pas pour les “petites”, dessert…).

    #25416

    stephane
    Participant

    C’est vrai, le moment du repas est l’occasion de petits moments de punitions en plus de la fessée elle-même. Parfois, madame prend le repas comme une domestique, parfois tout simplement elle attend au coin que j’ai fini de diner. Pour elle, c’est extrêmement honteux d’être cul nul, culotte baissée, devoir servir le repas et de patienter au coin, après une bonne fessée, surtout si le martinet est sorti et est une menace pour ses fesses. Dans ces moments, nos rapports changent et sont ceux d’une soumise à la maison, ce qui n’est pas le cas en permanence, mais bien réel à cet instant et pour quelques jours après la punition.
    Sinon, il y a déjà eu des lignes et quelques rares moments en public (restreint).

    #27092

    Provocation
    Participant

    Merci, pour ce sujet intéressant c’est vrai qu’il y a différentes façons de punir…
    Une remarque toutefois…Messieurs vous êtes tous sadiques *rire*.
    Par contre la privation d’affection, c’est terrible :'(

    #27094

    arpege
    Participant

    @fraise J’apprécie beaucoup cette pratique, pas forcément dans le cadre d’une punition, et la pratique(pratiquais) régulièrement… sa tête posée sur mon genoux, en lui caressant les cheveux… ^^

    J’aime bien cette idée moi aussi, je l’oblige souvent à rester assisse à mes pieds après la fessée avec cette symbolique (inconsciente ou pas) mais purement cérébrale de la différence de statut.

    “Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore.”

    Rémy de Gourmont

    #27221

    Je voudrais apporter une petite contribution au débat. Une punition alternative très efficace, c’est après la fessée de lui faire écrire un petit texte puis de le faire lire devant la fessée avec la culotte sur ses chevilles. Et une autre alternative très efficace consiste à ne pas compter le coup de fouet, mais à le changer en récitant l’alphabet. En espagnol ils sont 27 lettres donc si on veut un plus grand nombre de fessées on peut faire un deuxième tour en faisant réciter l’inverse du z à l’a, ce qui est plus facile de se tromper

    #27260

    MlleGrey
    Participant

    Tous se qui es écrit ici dois être atroce a vivre si l’homme fait ca toute une journée complète?
    Je me demande bien se que ca fait le paillasson et le coin , l’homme fait quoi pendant se temps?
    Il se passe quoi apres du coup? La puni remet sont pantalons et reprend se qu’elle a a faire?
    Apres sinon moi dans mon école le prof nous mettez un baton attaché a la colone pour se tenir droit pendant le cours je ne sais pas si ca fait partie des punitions que vous parlez du coup .. ?
    il y avais aussi les livre posez sur les mains en attendant la fin du cour mais c’est tout c’est rien comparé a vous mais si ca peu donnée une idée?

    #27289

    Vil1tidiab
    Participant

    C’est vrai que c’est un sujet intéressant, et les imaginations vont bon train.
    Je l’ai enfermé dans une piece, une fois qu’elle m’avait bien énervé, avec un tee-shirt comme seul vêtement. Ca m’est venu parce qu’une voisine faisait ça à ses filles lors que ces dernières l’avait bien gonflé.

    Ceci dit, plein d’autres idées ici, dans “Un bonne fessée, oui mais ! comme le savon pour les menteuses ou propos vulgaires, les claques dans le creu des main pour un chapardage. Des lignes à genoux devant une table basse etc …

    Quand au coin sur un tapis ou du gravier, pourquoi pas !

    Mais ça peut se transformer en cruauté, férocité que je ne valide pas.

    Comme l’exemple ici ou elle fut mis à genoux sur des pouds chiches.

    Même si c’est vrai qu’à une époque, on pouvait se retrouver à genoux sur une règle, punir, corriger, OK mais dans les limites du raisonnable et pas de barbarie…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par  Vil1tidiab.
    #27308

    stephane
    Participant

    Faire précéder la fessée par une lecture, culotte sur les chevilles est une punition additionnelle redoutée par ma femme.
    Il y a également deux punitions alternatives qui sont réservées pour les grosses punitions de Madame: La première est de l’envoyer au coin, après la fessée avec sa culotte sur la tête, le nez sur l’entrejambe de la culotte; quand elle était plus jeune, cette punition a beaucoup été employée, ce qui lui faisait très honte, de son propre aveu, une variante ave le martinet coincé entre les fesses, si celui ci a été utilisé et gare à elle si il tombe. La seconde est de l’envoyer dans une pièce, fermée ou non, toute nue, les fesses bien rouges de la fessée reçue et de devoir revenir demander merci pour sa punition et pardon après un temps plus ou moins long pour pouvoir se rhabiller et revenir dans le salon, effet assuré sur Madame.

13 sujets de 16 à 28 (sur un total de 28)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.