Poégie

Ce sujet a 6 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Professeur Max, il y a 2 semaines et 4 jours.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #30145

    Professeur Max
    Participant

    Mon amie Callipyge
    Quand tu fais des bêtiges
    Et que je te corrige
    Il faut que je te dige

    Que che n’est pas par viche
    Que je claque tes miches
    Ch’est pour te rend’cherviche
    Mais hélach’ tu t’en fiches !

    Tu prends un air revêche
    Et tu deviens tigrèche
    Quand je te tann’les fèches
    De quelques claques chèches

    Alors je trouch’ ta blouge
    J’admire tes fèch’rouges
    En cadenche, qui bougent
    Et ch’est du rythm’n blouge !

    http://professeurmax.canalblog.com/

    #30147

    Amisa
    Participant

    Callipyge

    @professeurmax : C”est callipyge ça Monsieur le Prof ?

    #30149

    Professeur Max
    Participant

    Ch’est tout à fait cha Mlle @amisa54! Magette !

    http://professeurmax.canalblog.com/

    #30157

    mi-ange
    Participant

    Exerchiche difichile a faire cher profecheur.
    Joli poegie !
    Un air revêche ?
    Parfois on che reconnait toutes dans che que vous ecrivez… 😂

    #30160

    Amisa
    Participant

    Chers @professeurmax et @mi-ange, vous qui appréciez les jolis mots, les jeux de mains ou de vilains, les jeux de langue française, voici un message fort bien rédigé de mon spanker érudit personnel évoquant quelques joyeusetés :
    “Isa, toujours un peu babillarde, sortait quelques billevesées, carabistouilles et autres coquecigrues dont elle avait l’habitude. Comme elle était habile au déduit, Monsieur la pardonnait volontiers, mais ne la fessait pas moins. Après qu’il lui eut enlevé sa culotte, il retira aussi ses autres atours, et d’abord son caraco. Il s’ébaudissait de la voir ainsi dénudée. Il est vrai que le vit de Monsieur était à la hauteur de ses priapées, et ses génitoires fort sensibles. Punir cette gourgandine le réjouissait. Bien qu’elle eut un peu venette, elle n’était pas valétudinaire, et cédait à ses envies perverses. Il seyait ainsi à Monsieur, qui n’est pas un ruffian, de déculotter moult fois cette péronnelle. Ainsi les fessées pouvaient aussi bien être matutinales que vespérales. Et quand le derrière était couleur carmin, incarnat ou vermeil, il la fessait derechef.”
    (références : Pivot, Bernard : 100 mots à sauver. ALbin Michel, 2004)

    #30166

    Marie
    Participant

    ben dites donc…..chez bio tout cha
    vous avo du fumer des n’orelles pour ecrire une bio poegie comme cha

    cha m touch dans min coeur, j’en breros

    (orthographe plus qu’incertaine)

    #30169

    Professeur Max
    Participant

    @mi-ange : J’en étais chûr que tu t’y reconnaîtrais !
    @amisa54 : Alors là, chapeau bas à votre fècheur ! Je m’incline.
    @desi : Bienvenue chez les ch’tis ?

    http://professeurmax.canalblog.com/

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.