Pas faire de bruit…

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Pas faire de bruit…

Ce sujet a 37 réponses, 21 participants et a été mis à jour par  mi-ange, il y a 8 mois.

8 sujets de 31 à 38 (sur un total de 38)
  • Auteur
    Messages
  • #15289

    Anonyme

    Duval je ne parlais pas que des bruits de fessées. Deux vilaines et plus et affinités en même temps, ça met un sacré chahut… (Ange)

    #15292

    lunapower
    Participant

    Déjà que parfois juste une… Ca râle, ça commente sa fessée, crie à l’injustice…

    #15834

    Fraise Des Bois
    Participant

    Ma philosophie : je suis maîtresse de ma sexualité chez moi. Ça fait du bruit, bah, tant pis 🙂

    Ceci dit, je comprends qu’il y a des moments où c’est plus délicats de se faire remarquer. Je ne suis pas pour la musique à fond pour masquer les claques, parce que dans ces moments là, j’ai besoin de solennité, de pouvoir entendre les remontrances de mon partenaire, et de ne pas être tentée de fredonner sur le CD.

    En revanche, certains instruments sont plus indiqués : le martinet tout d’abord est vraiment plus silencieux que le paddle, tout comme les verges émettent moins de décibels que le fouet. Si les orties (qu’il faut encore en avoir sous la main) sont les reines des fessées silencieuses, je peux comprendre que ce ne soit pas le folklore de tout le monde. La cravache n’est pas si bruyante que cela, et elle produit son petit effet. Toutefois, évidemment, on ne peut pas se passer de la fessée manuelle bien bruyante nécessaire avant, pendant (? si, c’est possible, entre deux !) et/ou après l’instrument. Et pour ça, ben, à part mettre sur le cul de la fille une rembourrage quelconque, mais ce n’est pas le but recherché, je ne vois pas comment on peut éviter le bruit…

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

    #15859

    francois-fabien
    Participant

    Il faut peut-être envisager aussi les choses du point de vue du voisin pour qui ce n’est pas forcément si désagréable que ça.;) Il entend; il ne voit pas: ce qui a toutes les chances de lancer son imagination au triple galop. Avec un peu de chance, il la croise le lendemain, en allant faire ses courses, la voisine. Ou il se débrouille pour être juste derrière elle, à la caisse de la grande surface. Ils échangent quelques mots. Il ne peut pas s’empêcher de penser que, sous sa petite robe bien sage, elle a les fesses écarlates d’une fessée toute neuve. De se demander si elle sait qu’il sait, si elle se pose la question ou si, au contraire, elle est persuadée qu’il n’a rien entendu. Et si ça avait été fait sciemment? Si être entendue démultipliait son plaisir à cette jolie voisine? Ah, il n’a pas fini de tourner et retourner tout ça dans tous les sens. D’envisager toutes sortes d’hypothèses et de se trouver sur sa route chaque lendemain de fessée.
    Au lieu d’un voisin seul, ce peut aussi être un couple. Un couple dont la Madame s’était, jusque là, montrée très réticente à l’idée d’offrir son gentil petit derrière à la fessée, mais une Madame qui, à force d’entendre ce qui se passe à côté et d’en nourrir ses relations avec son partenaire, va finir par ne pas vouloir être en reste. Pour la plus grande satisfaction de celui-ci et peut-être également de ces mêmes voisins qui auront donné l’impulsion. D’ici à ce que tout ça se termine autour d’un barbecue…

    #15860

    Monsieur Méchant
    Admin bbPress

    J’aime beaucoup le point de vue de @francois-fabien ! Son « ouverture » m’inspire…
    Et si votre voisin attendait avec effervescence que vous soyez troussée et corrigée bruyamment, le soir venu.
    Le matin, vous échangeriez des politesses dans l’ascenseur et parce qu’il semble « tout » savoir et que son regard cherche le vôtre, vous fuiriez le sien en sentant une gêne croissante bruler vos joues.
    Un jour, dans cet ascenseur, il oserait un : “c’était pas trop douloureux hier ?“, qui vous laisserait aphone pour toute la journée ».
    Et parce que vous en parleriez à celui qui vous corrige, ce dernier prendrait un malin plaisir à vous sermonner bruyamment le soir, pour le plus grand plaisir de celui qui écoute derrière le mur.
    Et d’ascenseur en ascenseur, les commentaires complaisants sur vos punitions de la veille deviendraient le petit rituel matinal d’une conversation badine et polie mais très gênante.
    Puis un jour, alors que vous rentrez un peu tard du travail, votre voisin serait là, chez vous, confortablement installé dans le canapé, un verre à la main. En refermant la porte d’entrée, vous entendriez dans la cuisine une voix chère vous lancer : « Chérie, j’ai invité notre voisin pour faire connaissance. Je lui demandais son avis sur ta façon répétée de remettre sans cesse à demain, ton RDV chez l’opticien. Il est d’accord avec moi, ça mérite une sacrée punition. Viens ici ! »

    #15881

    Le Redempteur
    Participant

    Hummm la punie pourrait étouffer ses bruits dans son oreiller aussi, c’est bien les oreillers, ça permets de soulever les fesses afin d’être parfaitement exposées à son fesseur et ça peut servir d’instrument d’insonorisation 🙂

    #15893

    Paulparis
    Participant

    En général, j’assume ! Difficile de fesser sans passer par l’incontournable fessée administrée à la main… et donc de faire du bruit. D’autant que le bruit de la claque bien sonore fait vraiment partie du plaisir. Alors en général, j’assume parfaitement le bruit et je prend même un certain plaisir sous le regard de la femme de ménage qui nous regarde quitter la chambre d’hôtel avec un regard appuyé, dont je ne sais dire s’il reflète l’envie, le regret ou la réprobation… Et bien tant pis !

    #15978

    mi-ange
    Participant

    Mes voisins,sont forcément au courant….les cloisons sont très fines…et on habite un village….donc…hum….les conversations vont vite, très vite
    Au courses….j ai vu un charmant homme, d un certain âge…plein de se charme grisonnant. Il m a croisé dans les rayons,plusieurs fois me souriant …les yeux plein de malice….Et je lui ai souris avec tout le charme que je peux y mettre…Je me suis posé la question…savait il ? Jusqu où mes cris peuvent ils porter ?
    Mais…après tout qu importe non ?
    Si ça peut alimenter la libido des vieux couples environnants….un peu comme dans «Monsieur Leon»…finir avec un village de couples heureux….heureux grace à la fessée. (Désolée pour la référence cinématographique un peu ancienne….mais c est tout de même une référence en la matière pour moi, avec mon grand âge)

8 sujets de 31 à 38 (sur un total de 38)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.