Ma première fessée

Accueil Forums Discussions générales Récits Ma première fessée

Mots-clés : , ,

Ce sujet a 6 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  daddyspankher, il y a 1 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #28955

    chloefofolle
    Participant

    C’était l’anniversaire d’un ami à moi, il fêtait ses 18 ans et la fête a battu son plein toute la nuit. Ça se passait dans une villa assez spacieuse et à la campagne, il y avait beaucoup de monde, beaucoup de gens du lycée, beaucoup de gens que j’apprécie. Ici ça dansait, là ça discutait, là ça draguait, là ça picolait… Je suis passée de groupe en groupe en faisant un peu tout ça. Vers 4 heures du matin, j’ai senti d’un coup la fatigue qui s’abattait sur moi. En fait, c’était surtout l’alcool qui avait bien gagné tout mon corps qui me faisait vaciller. J’étais en train chercher un coin d’herbe au calme où me reposer quand j’ai croisé Tom, le frère de mon ami qui fêtait son anniversaire.

    Il m’a prise sous son aile, et il m’a dit que je ne pouvais pas rester dehors alors il m’a aidé à marcher jusqu’à la maison, nous sommes allés dans sa chambre et il m’a mise dans son lit, bordée et tout en me disant que là j’allais être tranquille et qu’il reviendrait veiller sur moi. Je me suis endormie mais un moment je me suis réveillée avec l’envie de vomir. J’ai couru aux toilettes et ouf je suis arrivée à temps. J’ai repris la direction de la chambre et je suis retombée sur Tom, il m’a raccompagnée. Je ne sais pas s’il était amusée ou énervée, je n’arrivais pas à comprendre les traits de son visage. Il m’a amené un sceau et un verre d’eau et je me suis rendormie. J’ai passé une bonne partie de la nuit à vomir dans le sceau mais quand je me suis réveillée, il faisait jour et j’allais mieux. Je suis allée vider le sceau et je suis tombée sur Tom qui ne dormait pas. Il m’a dit qu’il n’avait pas pu dormir car j’avais squatté sa chambre et en plus ça puait. On est allé à la boulangerie ensemble en discutant, je l’ai remercié mille fois d’avoir été cool la veille. Il m’a un peu fait la morale sur l’alcool, en me disant que c’était bête de boire autant pour être malade après, que j’avais sans doute raté une bonne partie de la soirée et qu’en plus, je l’avais empêché de dormir…

    Quand on est revenu à la maison, c’était le silence absolu car tout le monde dormait alors il m’a dit de venir dans sa chambre. Il m’a dit que ça sentait encore le vomi, j’étais vraiment désolée et il m’a dit que ça suffisait pas d’être désolée, que je méritais une bonne fessée pour m’être comportée comme une gamine qui ne sait pas boire. J’ai cru qu’il rigolait mais il s’est assis sur son lit et il m’a dit de venir prêt de lui, c’était assez le sec le ton qu’il avait, alors je me suis approchée.
    Je ne sais pas comment ça s’est passé mais en quelques secondes je me suis retrouvée allongée sur ses cuisses et lui il mettait des claques sur mon jean. Je croyais encore que c’était un jeu alors je lui disais qu’il était fou, d’arrêter mais lui il me maintenait les bras dans le dos. Il ma fait glisser le corps, j’avais les mains par terre et presque la tête à l’envers par terre et il me fessait et faisant des commentaires, en disant que je l’avais mérité, que ça me servirait de leçon… Je sentais les fesses me chauffer, c’était une sensation complètement nouvelle pour moi, je ne savais pas dire si c’était agréable ou désagréable. Il s’est apaisé quelques instants et m’a dit de me lever, il a déboutonné mon jean et la baissé sur mes cuisses et d’un geste précis il a agrippé ma culotte sur les coté pour faire la même chose. Je me suis sentir comme électrocutée, incapable de bouger et la chaleur qui me gagne, je crois que j’ai du rougir sur les joues, ça me brulait, j’ai mis les mains devant mon sexe et ça l’a fait sourire. Je l’ai trouvé beau et désirable à ce moment, c’est comme si je le regardais vraiment pour la première fois avec ses petites lunettes, ses cheveux en pagaille et sa peau blanche parfaite. Il m’a pris les mains et il m’a dit que c’était trop tard, que ça resterait entre nous et que ça allait me faire du bien. Il m’a demandé de m’allonger sur le ventre dans son lit. Il m’a massé les cuisses et les fesses et les reins en me disant que j’avais de jolies fesses, qu’elles le seraient encore plus roses ou rouges puis il a recommencé à me fesser, moi allongée et lui à genoux au bord du lit. C’était plus douloureux qu’avec le jean et en même temps je sentais le contact de sa main. Parfois il se penchait sur moi et me murmurait à l’oreille des choses, que je devais tenir le coup, que je méritais ce qui m’arrivait… Il a finit par tirer sur mon jean et ma culotte et tout enlever et il s’est allongé près de moi et il a continué. Il alternait fessée et caresses, ce quia doucissait un peu les choses mais les séries de claques étaient aussi plus fortes et plus longues. Il m’a dit que je pouvais mordre son oreiller, qu’il m’autorisait et je ne me suis pas privée. Parfois, je sentais ses doigts m’effleurer entre les fesses et arriver jusqu’à mon sexe, je me sentais honteuse car j’avais l’impression de mouiller énormément. Il m’a fait tourner sur le dos et il a glissé ses mains sous mon pull pour enserrer mes seins et il m’a dit de tout enlever, je me suis retrouvée complètement nue. Après il s’est rassis au bord du lit, et il m’a de nouveau fessée allongée sur lui, je remuais des jambes car ça me picotait de plus en plus, il me tenait par les hanches fermement . J’étais au bord des larmes avec cette impression que mes fesses me brulaient et un moment je me suis laissée glisser par terre, je me suis retrouvée à genoux contre ses jambes. Il a serré ma tête contre sa cuisses quelques minutes en me caressant les cheveux, ma respiration était rapide mais je sentais qu’il m’apaisait. Puis il a pris mes mains et les a posé su sa braguette, je sentais qu’il bandait fort, j’ai déboutonné son jean et il a sorti sa queue de son pantalon et je lui ai fait une fellation. C’était dur car son sexe était gros, plus que ce que j’aurais imaginé. Il me tenait un peu la tête mais était bienveillant en même temps et au bout d’un moment il a fini par se masturber devant mon nez et il a joui par terre et sur moi. Après nous nous sommes endormis ensemble et quand je me suis réveillée, il n’était plus là, alors je suis retournée voir les copains comme si de rien était et après je suis rentrée chez moi. En prenant ma douche, j’ai senti que mes fesses étaient encore chaudes.

    #28956

    chloefofolle
    Participant

    c’était il y a moins d’un an

    #28958

    Coolflyer59
    Participant

    Joli recit

    Il est certain qu’un tel manque de tempérance méritait cet acte éducatif somme toute très mesuré! :-))

    #28959

    Spankheure
    Participant

    Joli récit en effet,

    On peut difficilement faire mieux en terme de situation.

    #28964

    Julien
    Participant

    Très chouette 😁

    #28967

    gier
    Participant

    Jolie récit, et une fessée qui me semble être bien méritée. Après ça on doit bien réfléchir avant de consommer de l’alcool de façon non raisonnable. Enfin je pense

    Isa

    #29107

    daddyspankher
    Participant

    Ne profitez pas de trop boire d’alcool pour avoir une nouvelle fessée Chloé…)))

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.