Les rêves et la fessée

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Les rêves et la fessée

Ce sujet a 17 réponses, 15 participants et a été mis à jour par  Monsieur No, il y a 3 semaines et 4 jours.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #15604

    lucette
    Participant

    je fais souvent un rêve récurent où je suis en train de me sauver en courant et il y a derrière moi quelqu’un qui me poursuit ( mais cette personne n’est pas définie vraiment,c’est flou). Au moment où je suis rattrapée je me réveille. Du coup , je ne sais si il s’agit vraiment de mon fantasme fessée, et je me pose des questions.

    Et vous , vous arrive t’il de rêver fessée des fois?

    🙂

    #15605

    Gigi
    Participant

    Non

    #15606

    Reveuse
    Participant

    Oui assez souvent

    #15607

    lunapower
    Participant

    Il est assez rare que je me souvienne de mes rêves, mais il m’est arrivé de revivre une fessée donnée en rêve. C’était d’ailleurs assez troublant on aurait dit un film.
    Par contre il m’arrive assez souvent de laisser mon esprit vagabonder à la fessée, je ne sais pas si on peut parler de rêve car je ne dors pas^^

    #15609

    Oliver Strict
    Participant

    Rarement. Hélas

    #15612

    Fraise Des Bois
    Participant

    Je suis quelqu’un qui rêve toutes les nuits et qui se souvient dans le détail du contenu de ses rêves. Donc nécessairement, la fessée étant pour moi une source de désir, de plaisir et de frustration, il m’arrive régulièrement d’en rêver. En revanche, ce ne sont pas des rêves récurrents, pas de scénario redondant. Il m’arrive de substituer les partenaires, de transformer mon supérieur hiérarchique pourtant anti-érotique au possible, en super dominant, de rêver d’une fessée à venir ou encore d’inventer complètement personnages, motifs et modalités.

    #15615

    Monsieur No
    Admin bbPress

    C’est amusant : cela m’est arrivé il y a peu. Un rêve d’une clarté et d’une précision très inhabituelles pour moi. 🙂 Je l’ai raconté par mail à la demoiselle qui y tenait le rôle central (une jeune femme sur la conduite de laquelle j’ai veillé pendant bien longtemps). Cela donnait ceci :

    « Vous êtes vêtue d’un tailleur noir, assez strict, et vos cheveux sont noués en queue de cheval. Il doit être 7h du matin. Je bois mon café, assis à la table de notre salon. Vous êtes sur le point de partir pour votre travail mais je vous demande d’approcher. Vous vous présentez devant moi, toute droite, pieds joints, mains dans le dos, visiblement habituée à ces inspections matinales. Mon regard parcourt votre corps de bas en haut ; je m’assure que tout dans votre tenue et votre personne me satisfait.

    Lorsque je vous ordonne de relever votre jupe, vous vous exécutez mais mordillez votre lèvre, révélant votre nervosité. La jupe troussée révèle une petite culotte de dentelle rouge, très échancrée et sexy. Je vous demande si vous êtes autorisée à porter ce genre de sous-vêtements et vous me répondez que ce n’est pas le cas, terriblement gênée. Je vous demande pourquoi et vous me répondez, en baissant les yeux et en rougissant, “Parce qu’une jeune fille qui reçoit encore la fessée ne doit pas faire semblant d’être une femme”.

    Je vous annonce que je vais être obligé de vous punir pour m’avoir désobéi. Vous protestez mollement, me disant que vous devez partir au travail, mais je vous réponds qu’il fallait y penser avant. Je vous ôte cette culotte indécente, vous couche en travers de mes genoux et administre une magistrale fessée à votre postérieur dénudé. Vous ne tardez pas à être en pleurs et à arborer un fessier écarlate.

    Je vous demande alors de vous relever et d’aller chercher une culotte décente, votre plug et le martinet. Trainant les pieds, vous allez chercher les trois objets demandés et me les présentez. Je vous ordonne de vous placer à quatre pattes, dos à moi, et de bien vous pencher pour me présenter votre fessier. Vous pleurnichez, mais vous exécutez. Vous êtes en place ; le contraste entre votre tenue de working girl et l’humiliante posture que je vous oblige à adopter est extrêmement excitant. Je commence à fouetter votre fessier déjà bien rouge, pendant plusieurs minutes. Lorsque je m’arrête, c’est pour insérer le plug, vous arrachant de petits cris. Je reprends ensuite la correction au martinet.

    Une fois satisfait du résultat, je vous ordonne de vous retourner et d’embrasser la main qui vous a corrigée, ce que vous faites. Vous vous relevez et je vous habille, vous aidant à enfiler la culotte de coton blanc que vous avez apportée. Je redescends votre jupe et, après une dernière claque sur le fessier, vous envoie au travail… »

    Des rêves comme celui-ci, j’en ferais bien trois par nuit. 😉

    #15617

    Sia
    Participant

    Rêver de fessée… Souvent ! Mais endormie ? Comme ça de mémoire je ne crois pas…

    Par contre, j’aime bien laisser mon esprit vagabonder lors d’un demi-sommeil, et là ça arrive :p

    #15622

    Héléa
    Participant

    Il ne me semble pas que cela me soit arrivé. Mais comme @siah, bien réveillée, j’en rêve facilement.

    #15624

    Taliss
    Participant

    Je n’ai pas cette chance de me réveiller avec le souvenir est mes rêves. J’aimerais pourtant tellement pouvoir me réveiller à la fin d’un rêve comme celui que vous venez de compter @monsieurno.
    Cependant moi je rêve éveillée, j’aime m’endormir en m’inventant de petites scènettes, avec mon Monsieur habituel ou en inventant de nouveau protagoniste… voir meme en me souvenant de certains autres fesseurs.

    #15625

    Reveuse
    Participant

    Tout comme toi j’aime m’endormir en rêvant à ma future fessee.

    #15626

    GREG
    Participant

    Sujet très intéressant, je pense que les rêves sont un sujet largement sous-estimé alors que je trouve que les rêves ont une grandes importances. Il existe même des gens qui “s’entraine” à diriger leurs rêves pour y accomplir toute sorte de chose.

    Pour ma part je fais un rêves qui revient (c’est arrivé 4-5 fois) mais pas forcément avec la même fille. Il s’agit toujours d’une demoiselle de mon âge qui m’attire et qui se retrouve toujours sur mes genoux fesses nues pour une bonne fessée. Sauf que… mes claques ne font aucun effet, j’essaie dans mon rêve de frapper de toute mes force mais il y a zéro trace… Alore je frappe je frappe mais ca ne fait strictement rien et puis je me réveille. 😂

    #15627

    insolite06
    Participant

    Il m’arrive assez souvent de faire des rêves érotiques… et souvent les personnages se mélangent ou se transforment en cours de rêve … le tout formant parfois des cocktails explosifs qui me font rire quand j’y repense au réveil…
    Quelquefois les rêves sont même instructifs puisqu’ils me révèlent que je suis attirée par telle personne ( l’inconscient ne triche pas) alors que je n’y aurais jamais songé en éveil…
    Malheureusement la fessée ne m’a pas encore causé endormi … mais je ne désespère pas …bien_sûr… 😉

    #15687

    Christal
    Participant

    Je me souviens souvent de mes rêves et toujours de mes cauchemars. Mes rêves érotiques ne sont pas réguliers et dépendent de mes lectures et de la distance physique entre mon homme et moi. Je n’ai pas de rêves récurrents, il y a toujours des personnes, lieux où sensations différentes mais l’idée est là. Par contre, la fessée à proprement parler est rarement présente. Peut-être parce qu’elle est très présente dans mon réel !

    J’ai retrouvé un texte des rares fois où j’étais perdue entre rêve et réalité :
    J’ai rêvé ou non ? Je pose ma main sur mes fesses comme si cela pouvait me donner une indication sur ce qui c’était passé la nuit dernière. Je me lève, ouvre la fenêtre de la chambre et me regarde dans le miroir, le sourire aux lèvres. J’ai toujours une main sur ma fesse droite. Je me retourne doucement, comme pour ne pas découvrir trop tôt si mon rêve était une réalité ou pas ?
    Déception…
    Aucunes traces de son amour sur mes fesses, point de couleur rouge. Une moue désapprobatrice face à la glace. Ma main quitte ma fesse et prend le peignoir posé au pied du lit. Je rejoins mon homme pour le petit déjeuner, songeuse.
    Réalité
    Ce sourire si malicieux du réveil revient instantanément, au moment où mes petites fesses se posent sur la chaise. Agréables sensations de picotements qui ne me quitteront pas de la journée.
    Ce n’était pas un rêve…

    #15688

    mi-ange
    Participant

    Cher @monsieurno j adore votre rêve….Il ressemble assez a ceux que je fais….enfin plutôt à mes «rêveries» (je n ai que rarement souvenir de mes vrais rêves)..sauf que je suis la femme, bien entendu.
    Par contre, j espère que pour elle son travail ne nécessite pas la position assise.
    Merci pour ce partage.
    Très fantasmant.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.