le plaisir des yeux

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée le plaisir des yeux

Mots-clés : 

Ce sujet a 34 réponses, 16 participants et a été mis à jour par  mainfroide, il y a 5 heures et 57 minutes.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 35)
  • Auteur
    Messages
  • #8057

    mainfroide
    Participant

    Bonjour à toutes et à tous! Je n’aime pas trop le therme de voyeur pour désigner la personne spectatrice d’une fessée qui se veux administrée en présence d’autres personnes! En effet je trouve ce mot assés péjoratif!!!
    Pensez vous que le ou les spectateur ont dans la fessée une importance à part entière à l’instar du fesseur et de la fessée???

    #8104

    Sia
    Participant

    Non.
    Pas de spectateurs. Pour moi aucun intérêt.
    Mais je sais que certains pensent différemment 🙂

    #8145

    mainfroide
    Participant

    Cela dépend évidemment du consentement de chacun après!!!

    #8148

    Anonyme

    La presence de spectateur(s)/ spectatrice(s) peut participer de l’humiliation de la personne fessee. Cela dépend des circonstances, mais cela peut ajouter un peu de sel… si j’ose dire, car le sel sur les fesses, après… ouille !

    #8195

    Pro Fesseur Xavier
    Participant

    @thetys : Du sel sur les fesses, lol, tu y vas fort là quand même 🙂
    Je dirais même qu’une fessée en présence de témoins est bien plus humiliante qu’en privé. D’autant que c’est le genre de souvenir qui ne s’effacera pas de sitôt de la tête des spectateurs. Ça peut être délicat si celle qui a reçue la fessée est amenée à les revoir.
    Cette gêne supplémentaire est très bien décrit dans les récits suivants :
    http://deculottees.fr/2017/07/fessee-dont-reve/ de Sandrine de Paris : @sandrinedeparis
    et
    http://deculottees.fr/2017/06/prix-de-linsolence/ de Fraise Des Bois : @fraise

    Il y en a sûrement d’autres à citer dans la rubrique récits, mais j’ai de la lecture à rattraper. Désolé pour les auteurs qui auraient aussi mérités d’être cités 🙂

    @monsieurno : À propos merci pour la nouvelle présentation des récits. Je viens de voir ça en recherchant les textes ci-dessus. C’est magnifiquement présenté !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 1 semaine par  Pro Fesseur Xavier.
    #8198

    Sandrine de Paris
    Participant

    Je peux vous garantir qu’une fessée en présence de “témoins /spectateurs /spectatrices ” est bien plus humiliante qu’en privé, surtout si elle a un caractère ou un but punitif ou disciplinaire

    #8207

    Anonyme

    @pangolin12 Une remarque faite par un Pro Fesseur ne peut être que vraie. 🙂 Et j’en suis d’ailleurs bien d’accord. Rassure-toi, le sel sur les fesses je ne l’ai jamais inflige – quoiqu’il me soit arrive d’en avoir envie, pour certaines insolentes particulièrement rétives.
    J’avais déjà lu avec plaisir les textes de Sandrine de Paris et de Fraise des Bois.

    #8209

    Paulparis
    Participant

    Autrefois, quand on punissait un enfant, la menace suprême était de lui donner une fessée cul nu devant tout le monde, tant l’humiliation est alors décuplée. Entre personne consentante (et heureusement), c’est sans doute aussi vrai !

    #8210

    Anonyme

    Je me souviens de cette époque… Et de ces moments…

    #8241

    Misty
    Modérateur

    C’est la honte, la honte, la honte… qu’ils soient de simples spectateurs ou qu’ils deviennent également acteurs…

    #8244

    Sia
    Participant

    Il y a quand même 2 choses assez différentes évoquées ici.
    Dans le texte de Fraise par exemple, la fessée est consentie et peut-être même recherchée… Quand on se balade avec un homme qui fesse et qu’on provoque, il faut bien s’attendre à ce genre de désagrément ? même si ça fiche certainement la honte. Quand on “pratique” la fessée, on recherche quand même un peu cette sensation, non ?
    Les autres cas évoqués me gênent plus, je vieillis sûrement mais j’ai de plus en plus de mal avec les fessées non consensuelles ?

    #8245

    Paulparis
    Participant

    @siah
    Vous avez tout à fait raison. Une fessee non consentie est une agression et une violence idanmissible. Évidemment point n’est besoin de demander l’autorisation de fesser à chaque fois. Si on s’engage dans une telle relation régulière on est réputé accepter la fessée y compris au “mauvais moment”.

    #8271

    Fraise Des Bois
    Participant

    J’aime assez la présence de tiers pendant mes fessées, et tout autant regarder les fessées des autres, le cas échéant en enfonçant la demoiselle, sans jamais la toucher évidemment, d’une façon qui n’est d’ailleurs pas très charitable. Dans ces conditions, il n’est pas rare que de simple spectatrice, je devienne soudainement pleinement concernée par la discipline infligée…

    En revanche, je ne conçois la présence de tiers que sous la condition que le tiers soit de notre monde. Un tiers vanille pour moi, cela n’a guère d’intérêt, voire me déplairait carrément. Je ne parle bien-sûr pas ici de la claque unique dans le supermarché, qui n’est pas à mon sens une fessée digne de ce nom, et qu’il me plait de provoquer à certains moments. Mais il m’est arrivé une fois de me faire surprendre dans une chambre d’hôtel, à cause d’un vis à vis de biais que je n’avais pas perçu avant de commencer… J’ai détesté.

    #8283

    Sia
    Participant

    le cas échéant en enfonçant la demoiselle

    Comme ça ne m’étonne pas de toi ça ! ??

    #8294

    SweetNickel
    Participant

    Je pense que les spectateurs pendant une “punition” peuvent rajouter l’humiliation. Mais dans un environnement ou tout le monde est là parce qu’ils aiment la fessée pour le “plaisir” (soit d’en donner/recevoir, soit d’en voir) je trouve que ce n’est pas humiliant du tout…ça peut même être excitant. Et je suis aussi loin d’une exhibitionniste qu’on peut l’être!

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 35)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.