La femme-enfant

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée La femme-enfant

Ce sujet a 29 réponses, 13 participants et a été mis à jour par  coupledd75, il y a 1 semaine et 2 jours.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 30)
  • Auteur
    Messages
  • #19256

    Monsieur No
    Admin bbPress

    Au risque de ne pas être dans la “ligne” , je préfère dire aussi honnêtement que je préfère très largement les nuisettes sexy aux pyjamas roses .

    Il n’y a pas de “ligne” : nous sommes ici pour échanger des points de vue, et le vôtre est tout ce qu’il y a de plus valide. 🙂

    #19258

    Christal
    Participant

    Alors moi, ça ne me correspond pas du tout ni dans la vie de tous les jours ni dans ma vie sexuelle. Je suis femme point. Il n’y a pas deux moi, il y seulement une femme avec une personnalité complexe qu’il faut apprivoiser. Ça ne m’attire pas la femme enfant ni dans ce que cela dégage ni dans les tenues. J’ai besoin d’être pleinement femme quand je me retrouve face lui, je ne veux pas jouer dans ces moments là, je veux être vraie, mise à nue.

    L’idée d’avoir des codes de l’enfance (pyjama, caprices, colère) me mets mal à l’aise même si je conçois que ça peut convenir à certaines personnes.

    #19259

    Misty
    Modérateur

    J’ai besoin d’être pleinement femme quand je me retrouve face lui, je ne veux pas jouer dans ces moments là, je veux être vraie, mise à nue.
    L’idée d’avoir des codes de l’enfance (pyjama, caprices, colère) me mets mal à l’aise même si je conçois que ça peut convenir à certaines personnes.

    Ce n’est pas un jeu non plus en ce qui me concerne, et je n’ai pas quinze mille personnalités différentes. J’ai ma petite palette d’émotions, et donc une palette de comportements différents en conséquence.
    Petite parenthèse : je me sens autant femme avec des bas et un string qu’en pyjama, ou même nue, et toute aussi vraie !

    #19260

    Héléa
    Participant

    Aucune de nous n’est pareille, et c’est ça qui est beau 🙂

    #19261

    mi-ange
    Participant

    Pour moi, avec mes 1m50 et mes 43kg…mes jeans, mes sweat, mon allure de pre adolescence…on pourrait croire que je suis une femme enfant.
    Sauf que j eleve mes enfants seule, je travaille, j assume tout a la maison.
    Dans les jeux je peux laisser Monsieur mon fesseur m infantiliser, un peu…je deteste ca et à la fois j’en ai besoin.
    Une sorte de dualité… mon corps n a pas grandit il est reste celui d une pre ado…mais la vie m a vieillis. Au milieu de tout ça, ca dépend, je cloisonne beaucoup. Je suis l employee modele, la maman attentive et responsable ou la chipie qu on emmene au coin par l oreille. Je m adapte très vite.
    Je peux faire une courses de trotinettes avec les enfants sous le regard étonné des passants aussi…Danser dans ma voiture, chanter a tu tete….
    Mais non, je ne me vois pas vraiment comme une femme enfant pour autant.
    Enfin…parfois il parait….
    (Bin quoi….pas facile d etre responsable tout le temps).
    Je suis une femme avant tout mais une femme qui trouve que la vie est trop courte pour ne pas s’amuser.

    #19262

    Misty
    Modérateur

    Aucune de nous n’est pareille, et c’est ça qui est beau

    Oui heureusement 😉

    Cela dit, je pense surtout que c’est ce que l’on met derrière ce mot de “femme-enfant” qui diffère dans cet échange d’idées, plus que les personnalités en tant que telles ^^

    #19263

    Héléa
    Participant

    Chacun à sa vision des choses. Personnellement, me mettre sur des genoux, je considère cela accepter et apprécier ce rôle de femme-enfant.

    #19272

    Monsieur Méchant
    Modérateur

    Et bien moi aussi, je pense que les deux sont infiniment compatibles.

    J’ai souvent fait des rencontres heureuses avec des femmes très assumées, parfois avec des responsabilités et qui, dans l’alcôve intime se laissaient aller à exprimer une facette enfantine colorée et secrète.
    Cela n’enlève rien à leur pouvoir de séduction sur les hommes. Certaines même, par leur caractère affirmé, intimident les hommes. Rompues à mener leur petit monde, elles cherchent celui qui mettra fin à cette fatalité et leur permettra d’exprimer la part mal connue de leur personnalité.

    En ce qui me concerne, j’ai besoin de l’aimer petite fille sage (ou pas d’ailleurs) pour mieux l’aimer Femme…
    J’aime la petite fille qu’elle est parfois, poupée de porcelaine, vulnérable par ce qu’elle me dévoile dans ces moments avec gêne.
    Je perçois l’excitation qui accompagne la liberté qu’elle explore avec intensité dans ces moments de lâcher prise. Est-ce que ce moment partagé d’authenticité est érogène parce qu’il est transgressif…régressif ? Je ne sais pas et je m’en fiche..

    Je suis conscient du caractère exceptionnel de ce qu’elle me dévoile quand elle se débarrasse de ses « habits » de femme. J’en prends soins, je le convoite et le protège car voilà qu’à mon tour, je me dévoile sous un autre aspect : sévère, intransigeant, tendre, bienveillant, protecteur.

    Et voilà qu’elle me craint, qu’elle me cherche, qu’elle m’observe en coin, qu’elle veut mes bras… Elle adopte un comportement enfantin et régressif qui n’est ni feint, ni surjoué.
    Elle veut que je prenne soins d’elle et ça passe par l’autorité et la bienveillance, tout comme l’attention que je lui porte.

    Et par une étrange alchimie, voilà que sans « jouer » je lui dicte mes exigences, je décide ce qui est bon pour elle, je corrige ses excès et punis ses bêtises, je la console quand elle est triste, je la câline et la berce, je la lave et l’habille, je la couche et l’endors.

    Doit-on dire qu’elle est une femme enfant ? qu’importe, mais c’est ainsi que je l’aime.

    #19275

    Liberty
    Participant

    @monsieurmechant, je vous accorde une dispense d’inscription aux molassons d’or 2017.

    #19305

    Monsieur No
    Admin bbPress

    C’est merveilleusement dit, @monsieurmechant. C’est très exactement ce que je ressens et ce que je cherche dans une relation de ce genre.

    #19317

    Fraise Des Bois
    Participant

    @monsieurmechant magnifique description. 💗

    Je répondrai plus précisément à ce sujet plus tard mais ce que je peux déjà dire, c’est que personnellement si j’emploie bien le terme jouer quand je fais la femme enfant, c’est dans le sens amusement plus que dans celui «jeu de rôle». Je n’ai pas l’impression de jouer la comédie dans ces moments mais de laisser exprimer une part de ma personnalité, heureusement contenue le reste du temps, dans la «vraie vie», contrebalancée par les responsabilités et les obligations. Ce sont des moments où je m’autorise à m’abandonner à quelqu’un qui sait pour moi, qui décide pour moi, qui veille sur moi, et qui attend de moi. Me conduire comme une gamine (parfois) me permet de m’autoriser cela plus facilement, peut-être aussi parce que je ne conçois qu’une domination stricte mais bienveillante et empreinte de tendresse et que j’associe nécessairement ces trois «qualités» à l’éducation, à l’idée de faire «pour mon bien» et pas pour son plaisir. Une des choses qui me fait décoller par exemple, c’est quand il me dit «je ne souhaitais pas le faire, mais vous me mettez dans l’obligation de vous punir».

    #19319

    Ajenky
    Participant

    Je ne suis pas totalement à l’aise avec cette notion de femme-enfant. Car dit femme-enfant dit homme-père non ? 😀

    De la même manière que je ne suis pas à l’aise avec cette notion de régression infantile dans la fessée.

    En effet, si on se base sur des pratiques “Daddy/LittleGirl”, qui consiste dans le jeu mais également dans la vie quotidienne substituer la relation “père/fille” je ne me sens pas du tout attiré par ce côté là.

    Après si on parle juste quelques jeux, comme des moqueries ou des caprices, pour provoquer une réaction chez le fesseur cela passe encore. Mais pour moi il ne faut pas pas que cela devienne une constante dans la relation.

    Avoir une partenaire qui se comporterait comme une gamine tout le temps (dans la vie et dans le jeu), me fatiguerai vite à la longue. Puis derrière tout cela, il y a pour moi une notion d’éducation, comme s’il fallait s’atteler à corriger les petits défauts de la vie de la partenaire, qui ne me convient pas.

    J’aime et je veux jouer avec une femme tout court, avec son caractère, son histoire et sa complexité. Cela me suffit pas besoin de rajouter une quelconque relation d’infantilisation dans l’histoire.

    Après désolé, mais je préfère très nettement jouer avec quelqu’un qui se définit comme étant maso, et qui demande à ce qu’on la punisse sévèrement et qu’on l’humilie, qu’avec quelqu’un qui joue les petites filles pour recevoir une fessée sans plus.

    #19329

    Fraise Des Bois
    Participant

    On n’est pas forcé de pousser la relation vers un rapport daddy/little girl, pour faire la femme enfant, même si sans doute, pour nombre d’entre nous, sur le plan psychanalytique, c’est la figure paternelle qui est recherchée. Malgré cela, et pour ce qui me concerne, ma relation de femme enfant à «l’homme qui s’occupe de moi» n’est pas un succédané de ma relation avec mon père (qu’est excellente d’ailleurs), ni l’expression (consciente en tous cas) d’une frustration par rapport à cela. C’est quelque chose d’autre, complètement à part. Une parenthèse, qui ne dure pas plus de quelques heures à la fois. Une sorte d’état second. Je le prends et le vis comme tel.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 3 jours par  Fraise Des Bois.
    #20092

    coupledd75
    Participant

    Tout comme @christal, je ne suis pas fan de ce concept de “femme-enfant”. Quand Monsieur me punit, j’aime me sentir pleinement femme. Et, même quand j’avais la vingtaine (il y a un temps certain donc…), je n’ai jamais aimé être traitée par mon fesseur comme une petite fille. Chacun.e ses goûts…
    L.

    #20096

    coupledd75
    Participant

    Tout comme @christal, je ne suis pas fan de ce concept de “femme-enfant”. Quand Monsieur me punit, j’aime me sentir pleinement femme. Et, même quand j’avais la vingtaine (il y a un temps certain donc…), je n’ai jamais aimé être traitée par mon fesseur comme une petite fille. Chacun.e ses goûts…
    L.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 30)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.