Julien, Fesseur Lyonnais

Accueil Forums Discussions générales Présentations Julien, Fesseur Lyonnais

Mots-clés : 

Ce sujet a 28 réponses, 13 participants et a été mis à jour par  Tarte-au-citron, il y a 2 semaines et 6 jours.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 29)
  • Auteur
    Messages
  • #11442

    Julien_Lyon
    Participant

    Bonjour,

    Ravi de découvrir ce site et son forum, merci aux créateurs !
    Je m’appelle Julien, j’ai 33 ans, je suis de Lyon.
    Je fantasme sur la fessée depuis toujours, bien que jamais reçue étant petit. J’ai eu la chance de la découvrir il y a 8 ans déjà, grâce à l’ancien site CLEF, devenu club-spk depuis. Et donc, avec des hommes, avec qui je me suis initié à la fois au rôle de fessé et de fesseur.
    Et depuis… je n’en démords plus, j’adore !!
    Depuis 2 ans, j’ai eu la chance de croiser la route de plusieurs filles, et surtout de les fesser. C’est un bonheur incommensurable pour l’hétéro que je suis.
    Voilà, au plaisir d’avoir de sympas échanges ici sur notre sujet favori, et qui sait, peut-être de croiser de jolis fessiers !

    Julien

    #11443

    Anonyme

    bienvenue 🙂

    #11444

    pestouille
    Participant

    bienvenue Julien en espérant que tu trouves l ‘émeraude fessière 😉

    #11445

    Héléa
    Participant

    Bienvenue à toi Julien 🙂

    #11447

    Professeur Max
    Participant

    je n’en démords plus, j’adore !!

    Voilà un mordu qui ne mâche pas ses mots !
    Bienvenue!

    #11453

    Monsieur Méchant
    Modérateur

    Bienvenue, Julien !
    Hétéro avec des expériences “fesseur/fessé” avec des hommes. ça me questionne.
    Je crois que j’érotise tellement l’acte (aussi sévère soit-il) que cela me serait impossible, en ce qui me concerne… 😉

    #11456

    Marine
    Participant

    Bienvenue Julien 🙂

    #11457

    Ma Main
    Participant

    Bienvenue à vous

    #11459

    Julien_Lyon
    Participant

    Merci à tous et toutes pour vos messages de bienvenue.

    @ Monsieur Méchant : si si, j’ai bien eu de telles expériences. Et pourtant je ne me considère pas bi. Ce serait hypocrite de dire quil n’y avait pas d’émotions sexuelles, mais disons que je recherchais tellement la fessée, et c’était presque facile à trouver avec des hommes, que ça a servi à nourrir mes premières émotions. Mais il est clair que depuis que j’ai goûté aux filles, je n’ai plus l’envie de fesser d’hommes 🙂

    #11617

    Anonyme

    Bienvenue Julien !

    Je me demande si tu as croisé des hétéros sur club spk qui ne souhaitaient pas du tout pratiquer avec une femme ?

    #11623

    Julien_Lyon
    Participant

    @ Mary : il y a un peu de tout sur club-spk, mais oui, je me souviens d’un gars hétéro qui ne voulait pas pratiquer avec une femme. Il avait peur de ne pas savoir dire non si ça devait aller plus loin qu’une fessée, et comme il ne souhaitait pas tromper la sienne… il n’acceptait d’être fessé que par des hommes !

    #14089

    Elea
    Participant

    Bonjour Julien,

    Je trouve ton histoire très atypique et ta démarche a été intéressante.
    Mais le but était-il d’apprendre avec tes pairs ou c’est simplement parce que tu ne trouvais pas de partenaires féminines ?
    Car la question que je me pose, c’est du côté de la résistance…
    Je ne sais pourquoi mais je me doute que chez les hommes, les larmes doivent moins facilement coulées…
    Me trompe-je ?
    En tout cas, bienvenu sur ce site !

    #14096

    Julien_Lyon
    Participant

    Bonjour Elea,
    Je ne sais pas si ma démarche est atypique, à l’époque je site n’existait pas, mais il y avait assoclef, qui est devenu plus tard club-spk, dédié à la fessée entre hommes… J’ai longuement hésité, la curiosité l’a emporté ! Bien que je ne sois pas homo 🙂
    Et du côté de la résistance, c’est très variable. Mais je pense qu’hommes et femmes sont à égalité, avec peut-être un léger avantage pour les femmes hi hi
    Je n’ai jamais fait pleurer d’hommes, ni de femmes d’ailleurs, c’est pourtant pas faute d’avoir été sévère… je ne cherche pas les larmes, ce n’est pas une fin en soi !
    Enfin bref, je ne touche plus aux hommes, mais je n’en garde pas non plus un mauvais souvenir !

    Merci pour vos messages de bienvenue !

    #14177

    Tarte-au-citron
    Participant

    => elea

    J’ai moi aussi, à l’occasion, fréquenté ce club… Pour moi, je fais moins la différence entre les sexes que entre les personnes, les relations de complicité que l’on peut avoir. Bien qu’étant hétéro, j’apprécie plus quand il y a une complicité avec un derrière masculin que quand il n’y en a pas avec un derrière féminin. Mais à niveau égal, ma préférence va aux derrières féminins, certes.
    De fait, je crois qu’il y a surtout des hétéros dans ce club, car l’avantage principal me semble être que les rencontres se font beaucoup plus facilement et rapidement que entre homme et femme.

    A mon expérience, les femmes sont bien plus résistantes que les hommes. Probablement pour des raisons physio-anatomique. D’une part parce que les femmes sont en général plus résistantes à la douleur et à l’endurance (les biologistes nous disent que c’est un avantage évolutionniste, là où les hommes sont plus adaptés à l’effort bref et intense et à la force pure), d’autre part parce que ces dames sont bien plus pourvues en masses graisseuses à cet endroit, qui leur donnent leurs jolies courbes, et qui donc font amortisseur.
    Certains on même pu dire (Dr Agnès Giard, de mémoire), que la position de la femme dans un société encore hélas dominée par les hommes, leur a en addition donné une plus grande résistance “culturellement”, et l’on sait que la douleur est aussi une perception “cerebrale”.
    Mais c’est un principe général : on trouvera bien sûr des hommes plus résistant que des femmes, ponctuellement.

    Pour moi, une bonne fessée se termine en larmes. Non pas par sévérité, mais parce qu’il y a eu vraiment un lâcher prise accompli. Certaines ont pleuré avec une punition très “soft”. Mais tout est dans le contexte, dans la complicité, le rapport établi entre partenaires. Et avant tout les enjeux de la fessée : pourquoi est elle fessée, quel sens cela à t il pour elle ?
    Mais il est vrai que je suis plutôt dans la fessée “thérapeutique” que ludique.

    #14231

    Elea
    Participant

    @julien : Il n’y avait aucun jugement de ma part. Je cherchais juste à comprendre la motivation qui t’a poussé à ouvrir les portes d’un club fessée réservé aux hommes.
    Cela étant, je me demande pourquoi ce genre de clubs H/F n’existent pas en France… 🙁
    Pas assez rentable sans doute.

    @tarte-au-citron : je trouve très intéressant ce débat sur la résistance à la douleur H/F.
    Excuse moi d’avance Julien de polluer ta présentation mais j’aime les débats.
    Je pense que les larmes sont sans doute culturellement moins facile à atteindre du côté des hommes (dixit l’éducation : un homme çà ne pleure pas, çà doit être fort…)
    Mais j’avoue que j’ai très peu pleuré à la suite d’une fessée (et pourtant, je vous jure que mes fesses étaient cramoisies) mais le peu de fois où cela m’est arrivé, j’ai trouvé cela délicieux ! ❤️❤️

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 29)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.