Été chaud !

Ce sujet a 7 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Christian, il y a 2 mois et 2 semaines.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #27596

    Sylvie
    Participant

    Bonjour
    Il fait vraiment chaud en ce moment !
    Peut on se permettre un été sans culotte ?
    Certains interdisent le port de la culotte, mais cela retire le plaisir du deculotattage !

    #27597

    Amisa
    Participant

    Samedi 30 juin 14h. Elle a envie. Sortir, sans culotte, il fait chaud.
    Il est absent. Est-elle autorisée ? Il n’avait qu’à répondre à son message … lui si souvent occupé et silencieux ! Elle invente déjà sa voix lui accordant ce jeu : « Fais-le, je l’exige ! ».
    Alors ses questions s’envolent et sa culotte aussi. Sa jupe légère fleurie cache son sexe et ses fesses nues, elle sent la brise d’été prête à soulever le tissu, ses mains sont prêtes à la retenir, à l’angle de la rue, là où le courant d’air la surprend. Une jupe, un tee shirt moulant à même la peau, (elle déteste et n’a jamais porté un soutien-gorge de sa vie !) elle marche, salue un ami en terrasse, cambre un peu les reins et sourit. Regard posé … sans doute sur ses pointes de seins devinées.
    Et tout à coup, elle plonge dans le jeu imaginé, non, exigé par Monsieur à distance. Elle pense qu’il la voit, lui qui semble si facilement la deviner et percevoir ses troubles. Elle rentre dans la halle du marché couvert. Il y a foule. Elle pense alors qu’il est tout près, derrière, qu’il la regarde faire et obéir, qu’il devine ses fesses blanches émues d’être à peine protégées. Elle attend, on la bouscule un peu, elle pense que s’il était là, si c’était lui juste derrière elle, il aurait posé une main furtivement en bas de ses reins, soulevant de quelques centimètres sa jupe pour la faire frémir. Elle ne se retourne pas, elle ignore l’homme dans son dos qui l’a frôlée, une ébauche de caresse. Elle frissonne de sentir derrière elle un grand corps si proche, ne respectant pas les limites de son intimité corporelle, les 50 cm obligatoires dans la foule, en public, dans cette file chez le marchand.
    Elle poursuit sa promenade, accrochant innocemment des yeux d’hommes qui peut être devinent, à ses seins, petits mais insolents, que sous sa jupe, il y aurait tant à découvrir, une main suffirait à lever le tissu et le secret.
    Elle rentre émue, rougissante, elle pense qu’elle a oublié les tomates pour ce soir et qu’il fait très chaud en ce dernier jour de juin.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Amisa.
    #27599

    Héléa
    Participant

    Ha oui, quand même, quelle imagination. Joli, @amisa54, bravo ! Et merci.

    -------------------------------------------------------------------
    https://chroniquespetitecigale13.blogspot.com

    #27600

    Amisa
    Participant

    Mais non …. aucune imagination …La météo en ce moment permet des folies douces qui allègent la corvée des courses …

    #27665

    daddyspankher
    Participant

    La punition pour l’oubli des tomates se fera donc sans le baisser de culotte et les fesses seront vraiment couleur tomate…)))

    #27668

    arpege
    Participant

    C’est très chaud, et en même temps tellement rafraîchissant de lire ce genre de récit. Merci pour cela. Ça aurait pu être vous ce matin à l’angle de la boulangerie si court vêtue.

    “Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore.”

    Rémy de Gourmont

    #27677

    Amisa
    Participant

    La punition pour l’oubli des tomates se fera donc sans le baisser de culotte et les fesses seront vraiment couleur tomate…)))

    Il est vrai que cette soirée d’été a manqué de tomates mais pas de couleurs !

    #27687

    Christian
    Participant

    Merci pour ce joli texte Amisa.

    Cela étant, je suis d’accord avec Sylvie, ne pas baisser le dernier rempart prive le fesseur d’un plaisir raffiné.

    Chris

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.