Curiosité sur la toison intime

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Curiosité sur la toison intime

Ce sujet a 27 réponses, 17 participants et a été mis à jour par  Victor, il y a 1 semaine et 3 jours.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 28)
  • Auteur
    Messages
  • #19897

    Vicieuse
    Participant

    Messieurs les Fesseurs, quand vous fessez une demoiselle, quelle est votre préférence quant à l’épilation de l’intimité de nous les Fessées? Que préférez vous découvrir lors du déculotage? Un abricot lisse ou une forêt luxuriante?

    #19905

    Ame.masculine
    Participant

    En fait, et pour ma part, compte-tenu que bien sur les attentes peuvent être variables, je pense que la préférence est.. variable…

    En effet, si un certain effet de mode implique que l épilation est assez généralisée, en tous les cas plus que par le passé, je trouve qu’une épilation complète est intéressante par ce qu elle offre à voir, une attention particulière, une intention qui touche, mais pour autant, une épilation qui ne serait que partielle est tout aussi émouvante.

    Même si l émotion n’est pas du même ordre, une absence d’épilation, et même une luxuriante forêt est tout à fait émouvante, et… stimulante.

    En fait, dans la mesure ou la question est ce que l on préfère découvrir… je crois que le vrai plaisir, et ce qui fait l émotion de cette situation, c est la découverte en elle-même…

    Après, pour une femme que l on connait, une émotion singulière peut être présent quand par exemple on découvre une surprise, je veux dire une toison naissante là où d ordinaire c’était lisse, ou lisse là où avant c était, peu ou prou ‘toisonné’..

    #19949

    lunapower
    Participant

    Pour ma part je n’ai jamais été “confronté” à la jungle de Bornéo mais pas sûr que j’aime ça hahahaha
    En général ces demoiselles ont le minou tout lisse, ou un léger “duvet” qui n’est pas vilain non plus et qui peut aussi pimenter un peu le jeu…

    Une demoiselle avec qui je jouait, était d’habitude parfaitement épilée (enfin rasée). Lors d’une de nos rencontres après l’avoir fessée sur le pantalon puis la culotte je lui demande de se lever de se mettre face à moi et entreprend de lui baisser sa culotte et je vois apparaitre des poils… Je lui demande sa culotte en vérifie la propreté, puis je l’ai sermonnée à propos de son épilation, de l’état de sa culotte, de son humidité naissante… Je l’ai ensuite faite déshabillée entièrement, je l’ai conduite dans la baignoire pour la laver en insistant bien sur son intimité… J’ai recommencé à la sermonner sur son épilation tandis qu’elle était nue dans la baignoire et j’ai sorti la mousse et un rasoir… J’en ai mis sur sa toison, la position n’étant pas idéale et ne voulant pas la couper je l’ai laissée officier sous mon regard, je l’ai ensuite invitée à se retourner, j’ai écarté doucement ses fesses et terminer le travail. Je l’ai ensuite rincée au jet “turbo jet”, séchée puis mis un peu de lotion pour bébé pour éviter les iritations avant de poursuivre la fessée 🙂 Un délicieux souvenir qui n’avait pas laissé indifférente la demoiselle!!!

    #19951

    Misty
    Modérateur

    @lunapower : autant j’aime beaucoup le concept en lui-même autant le mot “rasoir” me pique les yeux… Ou comment irriter la peau si fragile et se récolter de la “barbe” à cet endroit délicat !

    #19961

    Monsieur Méchant
    Modérateur

    Moi, j’avoue que l’idée de m’en occuper m’inspire. Alors je lance une bouteille à la mer… d

    Mademoiselle,

    Mon visage vous est inconnu mais j’espère que ma réputation me précède.
    Je suis un petit artisan asservi au bonheur des dames et qui met toute son ambition à la seule gloire de la féminité et l’exploration de ses secrets chemins.

    Aussi, je ne sais comment vous remercier de vous en remettre à mes services en ce qui concerne l’épilation de votre entrecuisse et de la raie de vos fesses.

    Je vous demande d’arriver à 14 heure, pile poil !
    Mon activité nécessite rigueur et préparation, vous comprendrez donc que je ne tolérerai aucun retard. Si c’est le cas, une correction (de principe) sanctionnera votre manque de ponctualité. Cette fessée n’aura d’autre but que ceux d’éviter toute récidive et de me détendre afin d’être au plus proche de vos attentes par la suite.

    Après vous avoir préparé un thé, je vous ferai monter sur une table haute que j’aurai recouverte d’une grande serviette et de quelques coussins. Vous vous y allongerez confortablement sur le ventre, disponible et accessible.

    Ne compliquons pas inutilement les choses, vous garderez vos talons et vos bas, tout comme votre chemisier et votre culotte.
    Quand vous serez en place, je sectionnerai l’élastique de cette culotte que je ferai glisser, afin d’avoir accès à l’intégralité de votre pilosité intime.

    Mademoiselle, je sais que la mode fût à « l’Américaine » et que les tickets de métro ont longtemps poinçonné les pubis entretenus. Cependant, j’aime aussi la troublante douceur d’une épilation intégrale, aussi secrète sous une tenue de femme conquérante que la fragilité qui se cache sous ses allures fières et son caractère fort.

    Alors, comme nous l’avons convenu, je ferai ‘table rase’ de votre toison, révélant ainsi, dans le secret de vos cuisses, la petite fille qui n’a jamais cessé d’être en vous.

    Je ne travaille qu’à la cire, mon geste est précis et appliqué, il sera peu douloureux.
    Je commencerai pas la raie de votre cul que je vous demanderai de me rendre accessible en maintenant vos fesses écartées avec les mains.
    Il vous faudra rester immobile dans cette position ensuite, c’est une évidence.

    Quand j’en aurai fini, je vous demanderai de vous placer sur le dos et je passerai à votre entrecuisse pendant que vous êtes les cuisses ouvertes et le sexe présenté, immobile.

    Ensuite, parce que je suis un barbier particulièrement méticuleux et consciencieux, je passerai le bout de ma langue sur chaque millimètre de votre peau afin de détecter tout résidu pileux qui aurait échappé à mes soins rapprochés.
    Quand j’aurais ôté ces quelques poils résiduels à la pince à épiler, je passerai un lait hypoallergénique sur la totalité de la zone que j’ai lissée.

    Il se peut qu’en écho à mes gestes (oh combien nécessaire vous vous en doutez bien) votre bas-ventre papillonne et votre sexe salive alors d’honteuses humeurs démonstratives.

    Si le rouge empourpre votre visage, dites-vous que je suis rompu à ce genre d’exercice et que j’aurai la bienveillance de celui qui en connait les effets incontrôlables tout comme leurs gênantes manifestations.

    Pour vous permettre de retrouver très vite un esprit serein en évacuant les tensions accumulées, je vous demanderai de vous masturber avec application, sans aucune réserve et sans aucune retenue.
    Faites le sans gêne s’il vous plait, je saurai faire acte de bienveillance et de discrétion…

    #19964

    lunapower
    Participant

    @misty je suis d’accord avec toi 🙂 Mais la dite demoiselle procédait de la sorte, je l’ai d’ailleurs laissé faire ne voulant pas abimer un endroit si délicat.
    Il est vrai que j’aurais pu lui coller une bonne fessée et la conduire dans un institut les fesses encore légèrement rouges hahahahaha (hou que je suis vilain!)

    #19966

    Misty
    Modérateur

    @lunapower : rigole mais ça m’est déjà arrivé ça ! :-p

    #19967

    mi-ange
    Participant

    @monsieurmechant vous savez si bien dire les choses. Ça donne envie.

    #19968

    Paulparis
    Participant

    Ce sujet aura au moins eu le mérite de nous offrir une bien jolie description made by M Méchant dont je me suis … délectée !
    En réalité, si j’ai bien un avis sur le sujet en tant qu’homme et en tant qu’amant, la pilosité placée là importera peu au fesseur. Poil ou pas poil, je mettrai en tant d’entrain à rougir le verso… peu importe l’allure du recto

    #19969

    lunapower
    Participant

    @misty J’espère que tu as eu le droit à un petit commentaire de l’esthéticienne null 😛

    #19971

    Christal
    Participant

    J’aime aussi beaucoup la description de @monsieurmechant, dommage que je ne sois plus une demoiselle.

    #19976

    Anonyme

    @monsieurmechant : On voit que vous êtes de retour, et toujours aussi inspiré 🙂

    #19979

    Misty
    Modérateur

    @lunapower : en fait elle n’a rien dit… au contraire elle s’est tue d’un seul coup alors qu’elle était en train de me raconter toute sa life ^^

    @christal : toutes les femmes ici sont des demoiselles 😉

    #19980

    Misty
    Modérateur

    @monsieurmechant : je l’ai déjà lue plein de fois mais j’aime toujours autant ce texte 😉

    #19999

    Fraise Des Bois
    Participant

    La question n’est a priori pas destinée aux femmes, mais je réponds quand même 😉

    Autant il m’arrive régulièrement de procéder à une épilation intégrale pour mon plaisir (parce que oui, j’aime bien ne pas avoir de poil à cet endroit) et pour le sien, autant j’aurais du mal à concevoir que ce soit une condition sine qua non de son excitation. Et autant je peux être extrêmement réfractaire à ce qu’on exige quoique ce soit de moi de ce côté là. D’abord parce qu’une femme a des poils pubiens, et que c’est la vie normale d’une femme normale que de ne pas être glabre à cet endroit là. Ensuite parce que quelle que soit la méthode employée, ça fait foutrement mal ! Je vous invite messieurs les exigeants à vous faire poser une plaque de cire dans l’entrecuisses ou sur les testicules, et tout à coup à l’arracher violemment (et recommencer deux ou trois fois, parce que tout ne part pas dès le premier coup, ce serait trop facile !!). Je gage que vous auriez les yeux qui piquent en moins d’une seconde. C’est donc un “sacrifice” que je prends l’initiative de faire (ou non), mais que j’ai du mal à imaginer qu’on m’impose (mon côté féministe sûrement). Idem pour le rasoir : comme le dit @misty, quelle horreur cette irritation qui naît immédiatement après le rasage, et qui croît peu à peu pendant la repousse ! quelle horreur que de se sentir “hérisson” quand le poil n’est pas encore suffisamment long pour recommencer…! Bref, si je m’épile, c’est avant tout pour moi, et aussi parce que comme le dit très justement @ame-masculine, voir sa réaction au moment où il glisse pour la première fois sa main sous ma jupe, me fait toujours plaisir. Ou encore parce que j’ai envie de lui faire particulièrement plaisir. Si c’est à chaque fois, il y a une sorte de “normalité” qui se crée et qui peut faire naître un complexe ou à tout le moins une gêne, si par hasard une fois, il y a un peu de poils à cet endroit.

    Quant à l’idée que ce soit mon homme qui procède à mon épilation, bof, ça ne me branche pas trop non plus… d’abord parce que c’est un métier de faire ça bien, et que quand une fois, un monsieur a essayé, j’ai eu un bleu pendant huit jours ! Ensuite parce que c’est un acte qui ne revêt pour moi strictement aucune connotation érotique. C’est même plutôt le contraire (quoique le récit de @monsieurmechant ne me laisse pas non plus indifférente, mais bon, c’est parce que c’est très bien écrit, dans la vraie vie je ne suis pas sûre que cela me fasse beaucoup d’effet).

    "Fi des femelles décharnées, vive les belles un tantinet rondelettes !"

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 28)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.