Chose promis ….

Accueil Forums Discussions générales Récits Chose promis ….

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  bella, il y a 1 semaine et 4 jours.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #29622

    bella
    Participant

    En relisant les textes que j’ai déjà posté je me suis rendue compte que l’on a à chaque fois l’impression que ces punitions sont réelles. Si certaines le sont, ce n’est pas le cas de toutes, et surtout je les écrits tel que je les voudraient.

    voici un nouveau récit qui s’il s’appuie sur des éléments du réel n’est qu’une fiction.

    Après une semaine d’attente, les vacances arrivent enfin, chéri de retour pour un départ tous les deux. La route longue, les embouteillages et l’agacement de monsieur face aux autres automobilistes. J’ose parfois des petites remarques histoire d’essayer de calmer monsieur (je pense à mes fesses, plus il sera énervé et plus elles risquent de rougir). Mais j’arrête assez vite car cela l’agace davantage.
    Nous finissons par arriver à l’hôtel, l’air de la côte, le soleil, la plage, je sens que ces vacances vont nous faire le plus grand bien.
    L’hôtel est superbe, nous avons une vue sur mer avec un petit balcon. Le cadre est charmant. Nous nous installons et décidons d’aller nous détendre au bar avant le diner. Nous sirotons notre cocktail et l’alcool me monte assez vite à la tête, je n’ai plus trop l’habitude de boire et je suis vite gaie. Un peu désinhibée, monsieur trouve que je ne me tiens pas bien, que je parle fort et commence à montrer des signes d’agacement.
    Nous finissons par rejoindre notre table pour déguster un succulent repas, monsieur est toujours un peu fâché et j’essai de l’amadouer en lui faisant les yeux doux. Ça ne marche pas du tout, je crois que le trajet l’a franchement mis de mauvaise humeur et il finit par me dire :
    « Bella, on a déjà des comptes à régler et tu continues à en rajouter. Je te préviens, soit tu te calme tout de suite et on règlera nos comptes dans la chambre ou alors je te baisse ton pantalon devant tous le monde et te donne une fessée d’anthologie ici même »
    La menace de recevoir une fessée déculottée devant tous les clients du restaurant me calme immédiatement. Je crois que le couple de la table la plus proche de nous a entendu la menace de Monsieur car ils n’ont pas cessé de nous regarder avec un grand sourire, ce qui m’a mise très mal à l’aise. Monsieur s’est adoucit en me voyant m’assagir et nous avons passé une agréable soirée.
    De retour dans la chambre monsieur s’est assis sur le lit et m’a demandé de lui apporter le journal des punitions. Notre fenêtre étant ouverte j’ai voulu aller la fermer, j’avais déjà eu bien honte au restaurant, je n’avais pas envie que nos voisins de chambre entendent que j’allais être punis. Monsieur me demande alors ce que je fais, je lui réponds que je veux juste fermer la fenêtre et là il me dit que cela est hors de question, que si j’ai honte d’être punit il ne fallait pas faire de bêtises.
    Il m’attrape alors fermement par le bras et me demande d’un ton très sec « Tu me fais attendre Bella ? Qu’est ce que je t’ai demandé ? »
    Je baisse alors la tête et lui répond « le carnet de punition monsieur. »
    Monsieur : « Alors qu’est-ce que tu attends ? »
    J’attrape alors le carnet dans mon sac de voyage et le tends à monsieur. Il l’ouvre, je sais déjà que j’ai de nombreuses bêtises à me faire pardonner et que la note va être lourde.
    Monsieur : « tu te moques de moi Bella ? »
    Moi : «Quoi ? non pas du tout, pourquoi ? »
    Monsieur : « il en manque, tu n’as pas tout consigné »
    Je baisse la tête mais ne réponds pas
    Monsieur : « Bella, j’attends, qu’est-ce que cela signifie ? Tu pensais peux être que je ne le verrais pas ? »
    Je commence à pleurer, je me dis que peut être cela va l’attendrir, mais monsieur me connais bien et sais que ce ne sont pas de vrais larmes. Il me regarde de son regard noir et sévère, et m’annonce que puisque je le prends pour un idiot la punition sera claquante et que mes fesses vont s’en souvenir longtemps.
    Il prend le carnet et le pose sur la table de chevet et m’annonce que ce soir la punition sera pour les bêtises qui ne sont pas notées dans le carnet et pour mon attitude inadmissible de ces derniers temps et surtout de ce soir. Pour ce qui est du carnet nous verrons plus tard, nous avons le temps, nous avons 3 semaines de vacances, largement de quoi remettre les compteurs à zéro.
    Il attrape mon poignet et me tire vers lui, il est déjà assis sur une chaise qu’il a placé entre le lit et le balcon, il me fait basculer sur ses genoux. Le fessée commence, les claques ne sont pas trop forte, je n’ai pas mal, cela me rassure, je me dis qu’il a surtout voulu me faire peur et m’impressionner et qu’il y est très bien arrivé. Les claques se rapproches et deviennent plus insistantes, malgré mon pantalon mes fesses commencent à chauffer cependant la fenêtre étant ouverte, les claques suffisamment sonores, je retiens mes cris pour ne pas donner un spectacle plus sonore encore aux voisins.
    Au bout d’une bonne vingtaines de claques monsieur me demande de me lever et m’enlève mon pantalon. Il me fait à nouveau m’allonger en travers de ses genoux et reprends la claquée tout en me sermonnant,
    « J’espère que tu as honte Bella d’être ainsi corrigée à ton âge. Malheureusement il n’y a que ça que tu comprennes, une bonne fessée. »
    Il fini par attraper l’élastique de ma petite culotte et me la baisse à mi-jambe pour reprendre la fessée de plus belle. Mes fesses me chauffent drôlement, je me tortille dans tous les sens, et pleurniche tout en demandant pardon, je jure d’avoir retenue la leçon, ça suffit j’ai compris, je ne recommencerais plus, je serais sage, promis mais arrête la fessée, j’ai été suffisamment punie.
    Il s’arrête brusquement et me dit :
    « De tout évidence tu n’as pas retenu la leçon, depuis quand c’est aux vilaines demoiselles de décider quand s’arrête une fessée ? »
    Je sanglote, mes fesses sont brulantes, je suis sûre qu’elles doivent être écarlates.
    Lui : « Peux-tu me dire Bella qui commande ici ? qui décide des punitions et de leur durée ? c’est toi ? »
    Moi : «Non monsieur, je suis désolée, c’est vous qui décidez »
    Lui : « C’est bien mieux comme cela Bella. Tu vas aller au coin un moment pour réfléchir et puis nous continuerons la punition dans un moment. »
    Au bout d’un temps qui m’a paru une éternité (qu’est ce que je déteste aller au coin, ce n’est pas faute d’avoir essayé de négocier avec monsieur pour que cette habitude disparaisse mais non je crois qu’il adore m’y envoyer) il finit par s’approcher de moi, il me caresse les fesses et me murmure à l’oreille
    « Bella, as-tu compris pourquoi tu es punit ? »
    Moi (je déteste devoir le dire, que je me sens toute petite dans ces moments-là) : « Je vous demande pardon monsieur, vous avez dû me punir parce que j’ai encore été vilaine, je me suis mal comportée ce soir et je suis souvent insolente»
    Monsieur : « c’est bien Bella », Monsieur s’assied sur le lit et me demande de m’approcher, il me couche à nouveau sur ses genoux et reprend la fessée. Sa main se lève et s’abat sur mes fesses à la façon d’un métronome, implacable, dans un rythme cadencé.
    Puis monsieur me demande de m’allonger sur le lit ou il a prévu un petit cousin pour que mes fesses lui soit bien offerte.
    Il attrape le paddle et me demande de compter les coups. Mes fesses sont déjà brulantes, je pleure de peur de la morsure du paddle,
    « un, ouch, deux, aïe, trois…… »
    Une quinzaine de coup tombent implacable sur mes fesses déjà bien meurtris.
    A la fin de la punition, monsieur me caresse doucement les fesses en me disant qu’il espère que j’ai cette fois compris la leçon et qu’il n’aura plus à me punir pour mes impertinences. Je me blottis dans ses bras et promet d’être sage.
    Ce n’est que la première soirée des vacances et le cahier de punition est encore bien rempli, ces vacances promettent d’être claquante. Je vais essayer d’être suffisamment sage pour ne pas mériter davantage de fessées et qui sait peut-être monsieur oubliera le carnet.

    #29627

    Caline
    Participant

    Quel joli récit @isabella, et des vacances qui commencent super bien !

    #29628

    bella
    Participant

    Merci caline

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.