Breakfast samedi

Accueil Forums Discussions générales Récits Breakfast samedi

Ce sujet a 9 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Ame.masculine, il y a 2 semaines.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #30220

    Amisa
    Participant

    Elle était de mauvaise humeur depuis le matin au réveil … un jour « grognon » comme elle l’avouait !
    Il l’avait entendue râler à la salle de bains parce qu’il venait de vider le gel douche sans prendre le soin de remplacer le flacon, parce qu’il avait laissé son boxer et son tee-shirt traîner par terre, parce que le tube de dentifrice n’avait plus de bouchon, parce qu’il n’avait pas ouvert le sèche-linge et plié le linge, parce qu’il lui avait piqué son drap de bain et qu’il était mouillé ….
    Il s’amusait devant son bol de café à l’écouter vitupérer, rouspéter ….
    Hummm, allait-il supporter cela longtemps ? Lui, toujours joyeux et de bonne humeur au petit matin, commençait à la connaître par cœur …. Il la vit enfin, à moitié réveillée et bougonne, entrer dans la cuisine pour partager le petit déjeuner.
    -Allez hop ! Souris un peu ! C’est le week-end ! N’oublie pas que tu m’as promis de terminer le jardinage et d’aller faire les courses pour ce soir ! Moi je n’ai pas le temps, j’ai un texte urgent à terminer pour le journal …
    -Mais j’ai mal dormi ! Laisse-moi boire mon café, répondit-elle d’une voix légèrement irritée.
    -Oh toi ma Douce, arrête tout de suite ! Sinon, je sens que tu pourrais le regretter !
    -C’est bon ! Ouais ! Ok ! …..C’est quoi ce café immonde ? Beurk ! Il n’y a pas de pain frais ?
    -Tu n’avais qu’à te lever plus tôt et aller à la boulangerie … mais si tu veux un petit déjeuner cuisant …continue … tu parlais de baguette ?
    Il la vit lever les yeux, leurs regards complices se croisèrent, elle ébaucha un sourire, le premier du matin, les mots entendus l’avaient fait frémir.
    -Allez ! Je vais jardiner et ensuite faire les courses puisque Monsieur est occupé toute la matinée !
    -Tu ne me parles pas ainsi, insolente ! J’ai largement le temps de t’en coller une si tu insistes !
    Il était d’humeur joueuse et elle en avait besoin.
    -Non, non promis Monsieur, je me lève et je m’y mets !
    -Tu te lèves et tu viens ici tout de suite !
    Il avait tourné la chaise, relevé ses manches et lui indiquait ses cuisses d’un doigt autoritaire et pointé. Elle s’approcha de lui, debout, toute proche, frissonnante de crainte et de plaisir inavoué. Il bandait déjà comme un fou. Il adorait ce jeu de début de journée qui les faisait plonger tous les deux dans un samedi long et chaud.
    -Je ne supporte pas ta mauvaise humeur et le ton sur lequel tu me parles.
    Sans attendre sa réponse ni même la regarder, il ouvrit le bouton de son jean et le descendit très vite. Il l’attira avec fermeté, la coucha sur ses genoux, la déculotta sans pitié, et lui colla une série de claques bien sèches et retentissantes sur le cul ! Elle gémit et protesta de surprise et de douleur.
    -Sale gosse qui râle dés le réveil ! Je vais t’apprendre la bonne humeur !
    Il la fessait avec joie et sévérité, ce mélange magique qui les transportait là où ils partageaient un émoi régressif et délicieusement pervers ….Elle redevenait à cet instant la gamine pleine de honte, punie et toute rouge de ses comportements insupportables, il la corrigeait comme son « monsieur » désireux qu’elle s’améliore … Il saisit sur la table la spatule en bois et lui claqua les fesses 25 fois en l’avertissant qu’elle avait tout intérêt à changer d’humeur car ce soir, ils avaient des invités et qu’il comptait sur elle pour être aimable et affable …
    -Tu ne voudrais pas être menacée d’une fessée devant nos amis ? Je te préviens : à la moindre bouderie de ta part ou humeur râleuse, je ne me priverai pas de nous excuser un moment auprès d’eux et de t’entraîner dans la cuisine pour te déculotter ! Porte ouverte … ils risquent de s’amuser ..
    Il articulait chaque mot bien fort et les agrémentait de coups bien appuyés. Ses fesses étaient écarlates et marquées. Elle était sans voix, le cul brûlant de cette correction surprise si cuisante et sans pitié. Il posa l’instrument, la releva, la tourna pour admirer son joli cul de gamine, lui asséna deux dernières claques à la main et lui dit :
    -File au coin, je reprends un café ! Et réfléchis à ce soir !
    Jean et slip aux genoux, elle termina sa pénitence contre le mur en pensant que Monsieur serait tout à fait capable de mettre ses menaces à exécution devant leurs amis. Et que ce ne serait sans doute que le début d’une longue soirée. Sa mauvaise humeur était passée. Elle prit de belles résolutions. Elle seule savait lesquelles.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 semaines et 2 jours par  Amisa.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 semaines et 2 jours par  Amisa.
    #30241

    Professeur Max
    Participant

    Elle seule savait lesquelles.

    Nous aussi, on aimerait bien savoir quelles sont ces belles résolutions ! 😉
    Merci @amisa54 pour ce petit déjeuner si délicieux!

    http://professeurmax.canalblog.com/

    #30250

    Celisia
    Participant

    Merci de ce récit “cuisant”.
    Pour ma part, même si je partage bien sûr la curiosité de professeur Max sur vos résolutions, je me demande surtout si votre comportement du soir a permis d’éviter que Monsieur ne mette à exécution sa menace de correction pendant le repas. 😉
    Celisia.

    #30251

    Câline
    Participant

    Et bien moi aussi je suis très curieuse de connaître ces “bonnes résolutions”

    Et j’adore ce récit !!

    #30258

    Cléa
    Participant

    Ohh les bonnes résolutions… on sait tous ce qu’elles deviennent 😉
    Merci pour ce récit matinal

    #30261

    lunapower
    Participant

    Merci @amisa54 🙂

    #30286

    gier
    Participant

    Beau récit. La correction dès le début de la journée pour être sur que le comportement n’empire pas dans la journée. Cela doit être une bonne résolution. Merci

    Isa

    #30287

    Amisa
    Participant

    Merci beaucoup pour vos commentaires …. Vous semblez bien impatients …Mais vous savez comme moi qu’un samedi speed entre courses au supermarché, ménage et préparation d’un dîner pour 6 peut provoquer un état d’énervement progressif et incontrôlable ….absolument involontaire surtout quand Moooonsieur débordé ne daigne pas mettre la main à la pâte ! Sans doute, la mettra-t-il ailleurs …

    #30291

    Câline
    Participant

    @amisa54 : ” je plaide coupable Votre Honneur”: je suis impatiente et très curieuse de connaitre la suite

    #30294

    Ame.masculine
    Participant

    ” Elle prit de belles résolutions. Elle seule savait lesquelles.”

    De l’art d entretenir la curiosité… de l’art de l’aiguiser même !….

    Nous ne sommes pas impatients.. nous sommes (simplement..) dans l attente de la suite … 😉

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.