une soirée qui se fini sur les genoux de monsieur

Accueil Forums Discussions générales Récits une soirée qui se fini sur les genoux de monsieur

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  bella, il y a 4 mois et 2 semaines.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #27479

    bella
    Participant

    Suite à ma 1ère vraie fessée il y a quelques semaines plus rien, j’ai donc pensé que ce n’était finalement pas le truc de mon homme. Au boulot j’étais submergée par la quantité de taf et un peu à cran du coup, pas le temps de pensée aux petits jeux qui me plaisaient. Un soir nous étions invités chez des amis et je m’amusais à titiller monsieur, je le chambrais un peu. A un moment il s’est approché de moi et m’a murmuré “Bella, arrête immédiatement ou sinon tu vas vraiment le regretter”. Je ne l’ai pas vraiment prise au sérieux et continuait gaiment à le titiller. Nous avons passé une agréable soirée et fini par prendre congé de nos amis. Ces derniers habitent une jolie petite maison en pleine campagne. Une fois dans la voiture je vois chéri le visage fermé, la mâchoire crispée, je lui fait mon plus beau sourire et je lui dis “ba ça ne va pas mon coeur?” pas de réponse, le silence est pesant. Je déteste quand il est comme ça, alors j’essai de briser la glace mais rien n’y fait, un moment je commence à m’énerver et lui dit que franchement il n’est vraiment pas drôle, et qu’il ne sait pas rigoler. D’un coup il stoppe la voiture, je ne suis pas très rassurée, nous sommes en pleine forêt, un endroit qui m’a toujours fait un peu peur la nuit. Il sort de la voiture, ouvre ma portière, m’attrape fermement par le bras et me fait à mon tour sortir. Je le regarde un peu interloquée et lui dit “ça va pas bien dans ta tête?”. Il me regarde droit dans les yeux, il a l’air furieux, je n’en mène pas large d’un coup et regrette un peu toutes mes petites provocations. C’est vrai qu’il n’était déjà pas de super humeur en début de soirée et que j’avais bien vue que mes petites taquineries l’agaçait mais j’avais besoin de décompresser et j’aime bien l’embêter un peu. D’un coup il me penche sous son bras et fini par briser le silence:
    lui “Vous vous êtes bien amusé ce soir j’espère parce que la ça va être votre fête, ou plutot celle de vos fesses”
    moi: “quoi? mais pourquoi? J’ai rien fait”
    Lui: “quand on est insolente on en subit les conséquences jeune fille. D’autant que je t’ai prévenu pendant la soirée, mais évidemment tu n’en as fait qu’à ta tête, comme d’habitude. Maintenant c’est moi qui vais rire. D’autant que ce soir tu aurais vraiment mieux fait de faire profile bas”
    moi: “quoi? mais pourquoi? j’ai rien fait”
    lui: “ah bon tu n’as rien fait? tu en es sur? c’est marrant c’est pas ce que dit le relevé de compte”
    D’un coup je me rappel avoir un peu fait chauffer la carte de crédit, j’avais vue un superbe sac sur une vente privée, je ne pouvais quand même pas laissé passer cette occasion, certes il était un peu cher 500€ mais à l’origine il en valait 1500€, c’était une aubaine et puis moi j’adore les sacs.
    Lui: “j’en ai assez de ton comportement, puisque tu te conduit comme une sale gamine et bien pas de souci je vais te traiter comme tel”
    monsieur impitoyable était de retour et ne comptait pas prendre des pincettes avec moi. Il a commencé la fessée, une pluie de claque s’est abattu sur mon postérieur. Monsieur était vraiment fâché. Au bout de 5 minutes ou je me dandinais pour essayer d’éviter les claques il s’arrêta et me dit
    “Dès que l’on rentre tu m’attends au coin les mains sur la tête”
    Je baissais les yeux mais ne répondis pas. Il me prend par le menton et soulève mon visage, et me dit d’un ton sec “c’est bien compris”, alors je lui répond oui dans un murmure.
    On remonte en voiture et faisons le reste du voyage en silence. Une fois à la maison je ne demande pas mon reste, je file dans la chambre l’attendre, je me met au coin comme il me l’a demandé et pose mes mains sur ma tête. Je trouve le temps long, je suis dans le noir et je m’ennuie, je suis fatiguée et j’ai envie d’aller me coucher.
    Au bout de quelques minutes qui m’ont semblée interminable j’entends ses pas dans l’escalier. Il entre dans la chambre, se met derrière moi et me fait me tourner face à lui, je le regarde dans les yeux et je vois bien que ça colère n’est pas retombée. Il me dit alors:
    ” j’attends jeune fille, qu’avez vous à dire?”
    Lorsque nous avions écrit notre “contrat” nous avions indiqué qu’avant chaque punition je devais demander ma punition et expliquer pourquoi je devais être punie, alors ça j’avais complétement oublié ce petit détail, et mon amour propre en prenait vraiment un coup mais pour ne pas aggraver mon cas je me soumettais:
    moi “Je te demande pardon mon coeur, je suis désolée je ne voulais pas te vexé”
    Il me coupe brusquement et me dit “tu te fou de moi? ce n’est pas ça que je te demande. Et puis ce n’est pas mon coeur, c’est monsieur”. Je baise la tête, j’ai beaucoup de mal à faire ce qu’il souhaite mais je fini par me lancer:
    ” J’ai été très vilaine monsieur. J’ai été insolente avec vous toute la soirée. Je mérite une fessée”
    lui: “et ba voila, c’est mieux comme ça, c’était pas si difficile. Mais je vois que tu n’avoue qu’une partie de tes bêtises. Très bien, ce soir nous allons régler ton comportement insolent mais ne crois pas être sauvé pour tes dépenses inconsidérées.”
    Il m’attrape par le poigné et s’approche du lit, il s’assied et me fait me basculer et là la danse commence, une sévère fessée manuelle directement sur mes fesses nues, il a soulevé ma jupe et baissé ma culotte à mes pieds. Je me tortille, j’ai encore les fesses bien rouge des prémices de cette fessée dans les bois et ça commence sérieusement à me chauffer. Je bas des jambes mais ça agace encore plus monsieur, il attrape mes jambes et les coinces sous une des siennes. d’un coup il s’arrête, je pleure déjà à chaude larmes et espère que c’est fini, malheureusement pour moi, monsieur a attrapé quelque chose que je n’identifie pas sur le moment mais qui s’abat fermement sur mes fesses déjà bien chaude. Sans m’en parler il avait fait un tour sur le site et avait vue les différents objets utilisable pour la fessée, et avait décidé d’acheter un paddle. C’était la première fois pour moi que mes fesses étaient frappées par autre chose que par la main et je dégustais vraiment, j’ai supplié, négocié, promis mont et merveille mais monsieur est resté intransigeant.
    A la fin de la fessée il a fait roulé ma jupe et l’a coincé au niveau de la taille et m’a demandé ce que l’on devait dire lorsque comme moi on était une vilaine fille qui venait d’être punie.
    Je fini par dire hoquetant et reniflant ” je suis désolée monsieur, je ne recommencerais plus, je ne serais plus impertinente avec vous. J’ai mérité cette fessée”
    Il m’a ensuite prise par les épaules et m’a conduite au coin, il a mit un petit cousin par terre, m’a fait m’agenouillé les mains sur la tête et m’a dit de ne plus bougé jusqu’à nouvel ordre en me disant que je devait réfléchir à mes actes. J’y suis bien resté une bonne demi heure.
    Il est finalement venu me chercher, m’a fait m’allonger sur le lit et m’a prise dans ses bras pour un tendre câlin. il n’était plus fâché.

    #27481

    Héléa
    Participant

    Bravo @isabella, jolie histoire. Au moins dans la forêt l’air devait te rafraichir.

    -------------------------------------------------------------------
    https://chroniquespetitecigale13.blogspot.com

    #27482

    Cléa
    Participant

    Très jolie fin de soirée! On aime tous ces balades en forêt 😉

    #27483

    Louise
    Participant

    Bravo super récit ! J’adore !

    #27512

    bella
    Participant

    Merci les filles.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.