Sophie punie

Accueil Forums Discussions générales Récits Sophie punie

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #43306
    LotharioGrimm
    Participant

    Voici un récit imaginaire sorti de mon imagination, raconté du point de vue de la fautive :

    Je suis comptable dans une entreprise.

    Pendant ma pause déjeuner ou le soir avant de partir, j’ai pris la (mauvaise) habitude de consulter des blogs un peu cochons. Pour tout avouer, des trucs BDSM où des nanas (ou des mecs) sont puni(e)s, humilié(e)s. Je sais que c’est mal, mais ca m’excite. Je m’imagine à la place de ces filles soumises et ca me trouble beaucoup.

    Je pensais avoir pris mes précautions pour ne pas laisser de traces sur l’ordi du bureau ou sur le réseau (effacer l’historique, …). Comme je fais ca depuis un moment, j’ai fini par penser que ca passait inaperçu.

    Mais hier, le directeur informatique (plutôt un beau mec) m’a demandé de rester dans son bureau après une réunion sur les factures restant à régler. Il m’a demander, sur un ton de reproche, assez sévère, si ca me plaisait de consulter tel et tel blog en donnant le nom précis. Je lui est répondu (pas très à l’aise, mais en cherchant à garder mon calme) que c’était une erreur, qu’il devait se tromper.

    “Petite Menteuse !” m’a-t-il répondu en me sortant un dossier complet avec des pages écrans, des heures de connexions … Il m’a laissé méditer quelques minutes devant les dossier qu’il avait réuni. Je baissais les yeux, je n’osais plus le regarder.

    “Tu sais que tu va être punie ?” En entendant cette phrase j’ai eu un frisson. Je ne savais plus où me mettre. J’avais envie de pleurer.

    Il m’a mis le marché entre les mains : soit il transmettait le dossier à la Direction et je serais licenciée, sachant qu’en plus, assez vite, tout le monde saurait pourquoi et qu’il ne se priverait pas pour donner de la publicité à la chose auprès de mes collègues.
    Soit j’acceptais de faire pénitence et de subir la punition qu’il voulait m’infliger. Et comme pour l’instant il n’en avait parlé à personne, ca resterait strictement entre nous.

    Terrorisée, mais aussi un peu curieuse de savoir ce qu’il entendait par “punition” (ce mot raisonne toujours de manière particulière pour moi), j’ai bien sûr accepté la 2e proposition. Il m’a fait signer un papier. Je pensais un peu naïvement que je m’en sortirais avec une fessée ou, au pire, un petite pipe à lui faire.

    Il m’a donné rendez-vous le soir même chez lui, en me donnant l’adresse et l’heure à laquelle je devais venir. Je suis arrivée un peu en avance, sans avoir eu le temps de repasser chez moi pour me changer (c’était bien calculé de sa part).

    Il a commencé par m’offrir un apéritif tout en me détaillant des pied à la tête. Je n’y ai pas trop fait attention, mais ca aurait dû me mettre en alerte.
    Puis il a exigé que je me déshabille entièrement devant lui.
    J’ai protesté “Quand même pas toute nue ?” Mais il a été inflexible. J’ai enlevé mon chemisier, mon pantalon et mes chaussettes et je l’ai regardé. Mais, comme j’ai senti qu’il ne plaisantait pas, j’ai aussi dégrafé mon soutien-gorge et baissé ma culotte. J’ai cherché à couvrir mes seins et mon sexe avec mes mains, mais il ma ordonné de mettre mes mais derrière la tête. Il m’a longuement détaillé, en faisant au passage un commentaire sur la pilosité de mon sexe. J’avais terriblement honte !

    Puis, il m’a demandé si parfois je me masturbais en pensant aux sites que je regardais. Sa question m’a déstabilisée. J’ai cherché à nier d’une voix mal assurée. Mais il avait vu juste et j’ai dû lui avouer que oui parfois, le soir dans mon lit ca m’était arrivé. en voyant son regard, je me suis sentie terriblement coupable.

    Il m’a fait tendre la paume de ma main bien à plat et m’a tapé dessus avec une sorte de paddle en cuir plusieurs fois. J’ai ressenti un douleur terrible dans les doigts en même temps qu’une honte à m’exposer ainsi sans résistance.

    Bien sûr j’aurais pu m’enfuir. J’ai toujours bien fait mon travail. Consulter des sites sur son lieu de travail c’est mal. Mais pas forcément un motif de licenciement. Et au pire j’aurais pu retrouver un autre travail. Mais j’étais comme paralysée. Et au fond de moi j’avais le sentiment que je méritais ce qui m’arrivait.

    Puis il m’a fait prendre position. Nue, les avant bras appuyé sur la commode, sur la pointe des pieds.
    Et il a commencé à me fesser avec le même objet en cuir. Ca fait horriblement mal. “Ca t’apprendra à consulter des sites de fessées !”. J’ai hurlé, je l’ai supplié d’arrêter. “Tu préférerais que toute la boite soit au courant de tes perversions ?”. “Aie, pitié je vous en prie !” “Ca fait trop mal, pitié !”

    Mais il a continué à me fouetter “Alors, comme ca, on se masturbe dans son lit ?”. “Aie pas ca !” J’avais de plus en plus de mal à garder la position. Dans le même temps je ne pouvais pas m’empêcher de penser que je l’avais bien cherché et que la situation était proche de certain de mes fantasmes (même si je ne m’imaginais pas avoir aussi mal !).
    Après une bonne vingtaine de coup, il s’est enfin arrêté pour glisser sa main sur mon sexe et dans la raie des fesses. “Si tu es docile, on va pouvoir en rester là” m’a dit-il en me caressant le clitoris et en introduisant son doigt dans mon sexe. Vaincue, je n’ai pas eu la force de protester.

    J’ai commencé à ressentir une certain excitation sous ses caresses “C’est que tu es toute mouillée petite salope !” a-t-il constaté en faisant aller venir son doigt en moi. Soumise et excitée à la fois, je l’ai laissé faire.
    J’avais honte de me laisser traiter ainsi, mais aussi un peu fier d’intéresser ce mec qui fait rêver certaines filles de la boite.

    J’aurais voulu qu’il continue, mais il s’est arrêté brusquement en m’ordonnant d’aller nue face au mur en pénitence. J’ai dû y rester un long moment, les mains sur la tête et les seins touchant le mur froid.

    Il a finit pas me dire que je pouvais me retourner et que c’était fini, qu’on était quitte et que je pouvais partir. Il m’a regardé remettre mes vêtements.
    “Et ne t’avise plus te consulter ces sites, sinon tu sais ce qui t’attend !”
    “Mais c’est peut-être ca que tu cherches?” a-t-il ajouté avec un sourire. Rouge de honte et de confusion, je n’ai pas répondu et je suis partie.

    En rentrant chez moi, j’ai pris une longue douche. Mais avant de m’endormir, je n’ai pas pu m’empêcher de me caresser en repensant à ce qu’il m’avait fait.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 mois et 1 semaine par LotharioGrimm.

    Je suis un homme de 44 ans habitant en région centre. Attiré par la fessée depuis mon adolescence.

    #43310
    Provocation
    Participant

    Hum…très agréable lecture…
    Quelle petite écervelée, il faut le faire de son téléphone portable voyons ;P rire

    #43312
    lunapower
    Participant

    très sympa ce récit, merci 🙂

    Quelle petite écervelée, il faut le faire de son téléphone portable voyons ;P rire

    ça sent l’expérience ça @provocation 😛

    #43505
    Myroir
    Participant

    Hum…très agréable lecture…
    Quelle petite écervelée, il faut le faire de son téléphone portable voyons ;P rire

    Mais elle n’aurait aucun risque de se faire prendre 🙂

    Tu es décidément une vilaine fille. Monte dans la chambre et attends-moi.

    #43653

    Ouh la vilaine! Ce genre de recit peut laisser perplexe cependant.

    Coucou à tous je suis un Alsaco-fessophile de 27 ans attiré depuis bien longtemps par les plaisirs de la fessee , je suis ici pour discuter , échanger , rencontrer des dames ou demoiselles qui dans le cadre d'une confession d'une punition ou tous simplement par jeu desireraient connaitre le vertueux claque fesses que je suis.

    #44729
    Bleu
    Participant

    Trop beau récit mais c’est vrai qu elle est pas maline de regarder des sites de fessée sur l ordi du boulot.
    Maintenant on a les téléphones pour ne pas être prise.
    Tanpis pour elle

    Bonjour, j aime discuter de la fessée et la recevoir quand je le mérite.
    Pour me remettre dans le droit chemin.
    Au plaisir de discuter avec vous.

    #44740
    ontheknee
    Participant

    Tres bon recit, on a aussi la preuve que certaines se croient plus futées….mais …

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com