Punition a distance?

Accueil Forums Discussions générales Causons fessée Punition a distance?

Ce sujet a 11 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  marc83, il y a 8 mois.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #24489

    MlleGrey
    Participant

    Coucou,
    J’aimerais savoir si parmis vous quelque un(e)
    Aurais deja essayer d’avoir un suivis mais en virtuel?
    Se qui veux dire par Pc en webcam, obligations de repas, couvre feu et réveil a une heure précise, prise de douche a une heure precise avec bien sur une preuve pour chaque choses accomplie comme des snap photo (car sur snap on peu pas tricher ou mentir “et si désobéissance c’est rendez-vous en vidéo-conférence ou bien sur debut main dans le dos on ecoute le blame et attends la sanctions a exécuté! Ligne a copier, allez dans le coin de la pièce les fesse a l’air , se mettre la fessée sois même, se mettre a genoux au sol ou dans des position dure a tenir comme livre sur la main Bras tendu ou bien en position pompe mais sans bougé les fesse a l’air et j’en passe il peu y avoir de nombreuses punition.
    Si quelqu’un a deja passé par le virtuelle donner moi vos expériences vos ressentis etc..
    Si “non” raconté pourquoi? Et si vous aimeriez!!!

    😊
    A vos écris !!!!!

    #24498

    Monsieur
    Participant

    J’ai une relation à distance avec une adorable demoiselle depuis maintenant un an et demi. Quand la confiance s’installe on peut prendre beaucoup de plaisir et faire beaucoup de choses.
    Attention cependant, il est difficile de juger de la sévérité des punitions, et à distance l’after care peut être difficile.
    En tout cas il y a plein de possibilités de punitions, de récompenses, de tâches et de règles !

    #24501

    MlleGrey
    Participant

    Qu’est-ce que l’after care?
    Que faite vous et comment procédé vous? 😊
    Ca m’intrigue tellement

    #24512

    Monsieur
    Participant

    L’after care est prendre soin de l’autre après la punition, c’est très important que la personne sache quelle est aimée, d’apporter de la douceur. Une des pires choses qu’on peut faire à distance est punir puis disparaître, arrêter de parler, l’autre se sent abandonné et c’est quelque chose de très violent…
    Sinon dans les punitions, on peut envoyer au coin, donner des lignes, donner des instructions de fessée (quand quelqu’un l’impose il est possible de se donner des fessées cuisantes à soi-même), ou utiliser des pinces à linge qui font des merveilles !
    Et ce ne sont que quelques exemples 😉

    #24515

    MlleGrey
    Participant

    Et je trouve ca deja super ^^
    Ca me permet de découvrir de nouvelle choses et nouveau nom

    #24581

    James-Tanneur
    Participant

    Bonjour,
    J’ai pu aussi pratiquer la punition à distance. Une grosse partie de la gageure dans ce type de discipline me semble être l’implication et la rigueur à jouer le jeu des deux participants.
    Comme le disait Monsieur, si le punisseur se contente de punir la tutorée et de la laisser à la fin de la punition sans discuter du pourquoi de la sanction et sans la consoler, ce sera assez frustrant voire même cruelle pour la pénitente.
    De même que pour les relations de fessées plus direct, le développement de véritables interactions et d’une certaine complicité par de nombreux échanges non-punitifs est important. L’autorité du fesseur et son régime disciplinaire auront plus de poids exercés sur une pupille dont il connait la sensibilité, les attentes et les besoins en terme de prise en main.
    Cela vaut aussi pour la punie, les punitions à distance ne permettent pas au fesseur de prendre une contrevenante trop récalcitrante ou tricheuse par le bras pour mettre fin à un caprice ou une crise de mauvaise volonté. La réussite de ce type de relation nécessite aussi que cette dernière joue le jeu et se plie aux punitions données car il n’existe pas par son punisseur un moyen de la forcer à subir la sentence (ce qui n’exclue en rien des phases de négociations et bouderies).
    Pour la pratique, j’ai l’impression que le jeu consiste à s’inventer des punitions qui compensent l’impossibilité de l’application effective d’une fessée.
    Ainsi, le recours aux lignes et à la mise au coin sont particulièrement pratiques, elles sont très efficaces pour châtier par l’ennui et la honte et on peut leurs appliquer de nombreuses modalités : différentes positions, ou accessoires (bonnet d’ânes, pancartes infamantes…), déculottées ou pas…
    L’imposition d’effectuer un certain nombre d’activité ou corvées les fesses à l’air donne aussi de très bons résultats.
    Dans certains cas la webcam peut aussi être mise à contribution pour des sermons, des récitations ou des interrogations “en direct”.
    Enfin la honte et l’ennui sont des outils efficaces pour le fesseur mais il serait dommageable de se passer à la cuisance d’une fessée. Pour contourner cela, la punition du paillasson peut s’avérer un bon compromis:faire assoir la punie, cul-nu sur un tabouret ou une chaise sur lequel on lui aura fait placer un paillasson en crin. Le poids de la pénitence va faire peser son fessier sur les crin drus du tapis et rendre la position rapidement pénible. Cela allie la honte du coin qui oblige à devoir assumer une position embarrassante, et le fessier douloureux d’une bonne tannée. Je n’ai par contre jamais expérimenté l’auto-fessée supervisée.
    J’espère que cela aura pu contribuer à satisfaire votre curiosité.

    #24583

    MlleGrey
    Participant

    @james09 Wouaw super j’ai adoré vous lire!
    Je trouve qu’il y a un jolie rappot sympa dans tous ça.
    Vous devriez en faire un récits?

    #24612

    James-Tanneur
    Participant

    Bonjour MlleGrey,
    Heureux que ça vous ai plus, j’avais craint d’avoir fait trop long.
    Peut être que ça vaudrait le coup d’e faire un récit si je trouve d’autres choses à raconter sur le sujet.

    #24613

    MlleGrey
    Participant

    Bonjour James
    Pour moi je trouve que se serais un thème super pour un récits car personne ne la évoqué jusque la

    #24791

    arpege
    Participant

    A contrario, pour moi une relation exclusivement virtuelle serait un non sens et pour le coup ça ne m’attire pas du tout. Autant j’accorde un soin particulier à la découverte de l’autre, à une mise en confiance réciproque et bienveillante autant rester sur ce format sur du long terme serait pour moi se priver d’un rapport humain riche et abouti. En outre le risque serait de se construire une idée de la personne sur des bases faussées ou complètement inexactes ou réductrices.

    Evidemment c’est très intéressant de partager des avis contraires…ça donne matière à réflexion sur ses propres pratiques.

    “Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore.”

    Rémy de Gourmont

    #24797

    MlleGrey
    Participant

    Oui c’est pour cela que j’ai posée la question je voulez un peu savoir les avis de tous le mondes comme cette question n’avez pas étais posée. Puis je suis très curieuse du coup ca me permet de voir comment procéde les tuteur virtuel

    #25147

    marc83
    Participant

    Bonjour
    je pratique a distance une soumission virtuel. Mais ces tres compliquer car la personne est aussi marier
    Soumise a son mari, elle ne veux pas que l on se voit, meme pas une photo d elle . Est pourtant nous communiquons tout les jours , voir des heures . Ces tres excitent, mais on se pose toujours la meme question esque cela peux durer
    Si quelqu’un a une reponse a me donner merci

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.