Petite parodie !

Ce sujet a 22 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  Vil1tidiab, il y a 2 semaines et 2 jours.

8 sujets de 16 à 23 (sur un total de 23)
  • Auteur
    Messages
  • #30960

    Câline
    Participant

    Je n’avais pas encore vu ce sujet : Félicitations à nos Poètes 😉

    #30961

    Amisa
    Participant

    Et moi Vilaine, je Verlaine ….

    Je fais souvent ce rêve étrange et bien claquant
    D’un spankeur inconnu que j’invite et qui vient
    Et qui n’est chaque fois ni tout à fait le même
    Ni tout à fait un autre et me fesse et me comprend
    Car il me comprend et mon cul frémissant
    Pour lui seul, oh joie, cesse d’être un problème
    Pour lui seul, les pâleurs de mes fesses si blêmes
    Lui seul sait les échauffer en riant
    Est-il Professeur, Monsieur ou bien joueur ? Je l’ignore
    Sa main ? Je me souviens qu’elle est sèche et cinglante
    Comme celle des fesseurs que la vie m’apporta
    Son regard est posé joyeusement sur mon cul
    Et pour sa voix, sévère et grave, elle prononce
    à chaque claque, les fautes qui me sont dues.

    #32294

    Vil1tidiab
    Participant

    Vous souvenez vous de cette chanson hautement intellectuelle ? La Danse d’Hélène.

    Danse d'hélène

    Oui, quand on dit “Tu veux une danse”, c’est aussi ça ! En plus, à l’approche de Noël, je n’ai pas pu résister.
    Mais c’est la chanson dont je parlais au départ.C’est parti pour une parodie.

    On va commencer…

    Salut tout le monde! Je suis Hélène, Approchez! Approchez!
    Attention! Ecoutez-moi attentivement

    Et vous vous amuserez
    Avec la dance d’Hélène
    1,2,3,4…

    Je mets le doigt devant
    J’me le mets dans l’derrière
    Et l’autre placé devant
    Je fais de tous petits ronds
    Je fais le Boogie-Woogie
    Je fais le tour dans moi-même
    Et je vais en avant

    Je mets la main devant
    Sa main claque mon derrière
    Son autre main devant
    Il fait de tous petits ronds
    Je danse le Boogie-Woogie
    Il fait l’tour dans moi-même
    Et je vais transpirant

    La la la la la la….

    Je mets le genou devant
    Je mets le genou par terre
    Je mets le genou devant
    Je fais de tous petits bonds
    Je fais a bougie, bougie
    Je fais le tour de moi-même
    Et je m’en vais au coin

    La la la la la la….

    Attention! Attention!
    On va commencer…
    Encore une fois!
    C’est r’parti pour une fessée.

    Je mets le sexe devant
    Je mets le sexe derrière
    Je mets le sexe devant
    Je fais de tous petits ronds
    Il me fait Boogie-Woogie
    Je fais le tour de la terre
    Et je vais en avant

    Je mets la langue devant
    Je mets la langue derrière
    Je mets la langue devant
    ….

    La la la la la la …

    Bon, OK, Je sors

    #32935

    Vil1tidiab
    Participant

    Découvrez donc ces fesses que je voudrais tant voir
    Par de pareils objets les âmes sont blessées
    Et cela fait venir de coupables pensées
    Ah ! pour être dévot, je n’en suis pas moins homme !
    Et même si souvent, je fesserais bien la bonne
    Le Ciel défend, de vrai, certains contentements
    Mais on trouve avec lui des accommodements
    De mettre au coin maîtresse par son bel amant
    Moi, de mon point de vue, je trouve ça marrant.

    ô rage ! ô désespoir belle Hélène.
    ô rage ! ô désespoir ! ô petites fesses arrondit !
    N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
    Et ne suis-je blanchi dans les travaux fessiers
    Que pour voir en un jour vos deux globes colorés ?
    Mon bras qu’avec respect toutes les femmes chipie,
    Mon bras, qui tant de fois a flanqué une volée,
    Tant de fois affermi les séant s’en sont pris,
    Trahit donc ma ma belle, qui l’a bien mérité ?
    ô cruel souvenir de ces garces fustigées !
    Oeuvre de tant de jours en un jour effacée !
    Faut-il de votre éclat voit triompher le compte,
    des soufflets sans vengeance, et vivre dans la honte ?
    Et ton jaloux orgueil par cet affront insigne
    Malgré le choix du coin, m’en a su rendre indigne.
    Et toi, de mes exploits glorieux instrument,
    Mais d’un corps tout de glace inutile ornement,
    Va, quitte désormais le dernier dans tes mains,
    Passe, pour me venger en de meilleures mains.

    #34136

    Vil1tidiab
    Participant

    Courte mais bonne
    Courte comme culotte courte qu’on vous baisserait volontiers
    Bonne comme une bonne fessée qu’on vous administrerait volontiers !

    Frère Jacques !
    Frère Jacques !
    Fessez-vous ?
    Fessez-vous ?
    Fessez la Martine
    Fessez la martine!
    Ping, dang, pong !
    Ping, dang, pong !

    Frère Jacques !
    Frère Jacques !
    Fessez-vous ?
    Fessez-vous ?
    Martinetez mes fesses
    Martinetez mes fesses
    Ping, chlang, schlong !
    Ping, chlang, schpong !

    Fastoche, je sais, sans mérite (comme t’en mérite bien une !)

    #34138

    Zatopek33
    Participant

    Excellents pastiches !
    C’est beau comme du Racine !

    #34343

    Vil1tidiab
    Participant

    Céline

    Dis-moi, Céline, les fessées sont passé
    Pourquoi n’as-tu pensé à te faire corriger ?
    De tout’s mes sœurs qui vivaient ici
    T’es la seule qui n’en a pas pris

    Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas
    Tu as, tu as toujours de beaux jeux
    Ne rougis pas, non, ne rougis pas
    Tes fesse aurais pu prendre pour deux

    Dis-moi, Céline, toi qui es notre aînée
    Toi qui fus notre mèr’, toi qui nous corrigeait
    N’as-tu vécu pour nous autrefois
    Que sans jamais t’en prendre, toi ?

    Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas
    Tu as, tu as toujours de beaux yeux
    Ne rougis pas, non, ne rougis pas
    Tu aurais pu rendre un homme heureux

    Dis-moi, Céline, qu’est-il donc devenu
    Ce gentil gars fesseur qu’on n’a jamais revu ?
    Est-c’ pour ne pas nous abandonner
    Que tu l’as laissé s’en aller ?

    Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas
    Tu as, tu as toujours de beaux jeux
    Ne rougis pas, non, ne rougis pas
    Tu aurais pu rendre un homme fiévreux

    Mais non, Céline, ta vie n’est pas perdue
    Nous sommes les enfants que tu n’as jamais eus
    Il y a longtemps que je le savais
    que tu aimais tant nous fesser

    Ne pleure pas, non, ne pleure pas
    Tu m’as toujours fessé autrefois
    Ne pleure pas, non, ne pleure pas
    Je veux bien te fesser pour une fois
    Je vais bien te fesser pour une fois

    Celine
    J’adore cette image donc, je l’ai placé là. Pas la peine, je sais, c’est du faut-rhum.

    #36893

    Vil1tidiab
    Participant

    T’as dix ans
    Je sais que c’est pas vrai mais t’as dix ans
    Tu n’fais que rêver donc t’as dix ans
    Ça fait bientôt quinze ans que t’as dix ans
    Ça parait bizarre mais
    Si t’es pas sage hé
    T’ar une fessée déculottée

    T’as dix ans
    Tu vas à l’école et t’entends
    De belles paroles doucement
    Moi je rigole, c’est marrant
    Tu rêves que tu vole
    C’est pas beau ça, hé
    T’auras les fesses fustigées

    Le mercredi tu t’balade
    Une paille dans ta limonade
    Tu n’fait qu’embêter les quilles à la vanille
    Et les gars en chocolat

    T’as dix ans
    Tu vis dans des sphères ou les grands
    N’ont rien à faire, tu vois souvent
    Dans des montgolfières des géants
    Et des petits hommes verts
    Si tu rêve ça, hé
    T’auras tes fesses martelées

    T’a dix ans
    Des billes plein les poches, t’as dix ans
    Ma filles t’es une cloches, t’as dix ans
    Tu n’fais que rêver que t’as dix ans
    Si t’es pas sage, hé
    Tu vas te faire flagellées

    Bien cache dans ma cabane
    T’es la reine de la sarbacane
    T’envoie des chewing-gums mâches à tous bout d’champs
    Tu les piques chez le marchand

    T’as dix ans
    On sait que c’est pas vrai mais t’as dix ans
    Tu n’fais que rêver donc t’as dix ans
    Ça fait bientôt quinze ans que t’as dix ans
    Ça parait bizarre mais
    Si tu m’crois pas hé
    Tu vas te prendre ….
    Si tu m’crois pas hé
    Tu vas te prendre …..
    Une bonne raclée
    Bien méritée.

8 sujets de 16 à 23 (sur un total de 23)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.