Lundi après-midi : un quatuor retentissant

Accueil Forums Discussions générales Récits Lundi après-midi : un quatuor retentissant

Ce sujet a 9 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  Amisa, il y a 1 semaine et 6 jours.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #31181

    Amisa
    Participant

    Midi. Une petite brasserie parisienne, un couple presque comme un autre … Quoique … si les voisins savaient ou entendaient … voyaient … Culotte confisquée depuis la volée de ce matin, Isa gigote un peu sur sa chaise, Monsieur le Prof M, tout heureux se régale de ce moment très drôle où son élève assume sa fessée terrible si méritée !
    -Tout va bien ma jolie punie ? Arrête de bouger ! Repose un peu ton derrière … Les voisins vont imaginer que tu as reçue une …. !
    -Chut ! Noooon !!! Pas en public !!!
    Il sourit tendrement de la voir si rose et intimidée, elle qui se montre si effrontée et audacieuse en tête à tête !
    -Allons ! Fêtons tes excellents résultats scolaires de première période ! Je te félicite pour tes compétences littéraires à l’écrit notamment … C’est un plaisir de te lire !
    Elle le fixe avec des yeux brillants de reconnaissance et de fierté ! Elle adore lui démontrer qu’elle peut exceller … Il lève son verre, et ajoute :
    -Nous verrons un peu plus tard quelques détails de vocabulaire à améliorer …
    Elle s’amuse en répondant qu’elle peut justifier de tout son lexique de langue française et qu’il est rare qu’elle fasse des erreurs de mots !!!
    -Nous en parlerons bientôt … Ce Bourgogne rouge est délicieux !
    Elle déguste la première gorgée et rêve d’une cigarette. Elle se lève prétextant un appel téléphonique urgent à passer.
    -Je sors un instant, je reviens.
    Elle se dirige vers la terrasse et allume sa cigarette toute soulagée d’avoir réussi sa sortie, il n’apprécie pas vraiment son addiction ! Il lui a même interdit de fumer juste avant le repas ! Qu’importe, il ne peut la voir. Elle pense à la surprise promise pour l’après-midi, elle prend son temps en rallume une deuxième, il fait doux au soleil et la brise légère caresse ses fesses nues et sensibles sous sa jupe un peu courte.
    Une claque sur les fesses, discrète, la fait sursauter. Sa voix là, qui articule :
    -Un tu me mens, deux tu me désobéis ! Tu veux une fessée en terrasse devant tout le monde ?
    Hummmm elle frissonne de cette menace à laquelle elle ne croit nullement !
    -Ça va, c’est bon Monsieur le vieux Prof pervers !!! J’ai passé l’âge !
    Il la saisit par les épaules en fronçant les sourcils.
    -Tu as encore l’âge d’être traitée comme une gamine ! Viens, rentrons et tu as intérêt à terminer ton assiette !
    -Ok Monsieur SM … Sale MEC !
    Elle adore le surnommer de jolis sigles inventés …. surtout à l’extérieur quand elle ne craint rien. Elle a même lancé en classe un concours de sobriquets ridicules !
    Elle se rassied souriante et moqueuse, lui précisant bien qu’elle souffre toujours horriblement de la leçon matinale. Elle grignote, picore, pose sa fourchette, se ressert un verre de vin, bavarde, rit, le traite de goinfre en le voyant dévorer ses frites, observe ses yeux brillants d’envie de … Elle ne sait …
    Elle pose ses doigts doucement sur son poignet pour le charmer, l’amadouer … Mais il lève la main bien plate, doigts serrés, en signe de « Gare à toi ma belle ! ».
    Un homme à une table voisine semble avoir remarqué et fixe Isa l’air de dire : Toi Vilaine, je partagerais bien ton dessert !
    -Isa, il est l’heure, on y va, je t’ai promis une surprise, tu les adores n’est-ce-pas ?
    Elle se lève un peu enivrée et amusée, curieuse de ce qu’elle va découvrir.
    Il la dirige vers la sortie, une main posée sur son épaule à la fois ferme et protectrice.
    Elle marche ainsi dirigée, en toute confiance, joyeuse d’avoir gagné une après-midi avec son prof préféré qui lui consacre du temps et qu’elle admire malgré son intransigeance cuisante !
    -Isa, j’ai convoqué ta meilleure copine Lio, tu vas être contente, j’ai deux trois comptes à régler avec vous ! Mon collègue Sam nous rejoint aussi !
    Au pied de l’immeuble, elle aperçoit les deux invités qui bavardent. Les profs se serrent la main, Isa salue timidement celui qu’elle n’a jamais vu, elle embrasse sa copine avec qui elle a échangé de bonnes blagues depuis quelques semaines. Isa cherche inquiète une explication dans les yeux de son enseignant, il se contente d’un : Allons-y ! en les engageant à entrer dans l’ascenseur.
    La porte ouverte, refermée, le salon, un silence.
    Les deux hommes ont enlevé leurs vestes et les regardent d’un air sérieux. Isa jette un œil à sa copine qui ne semble pas perturbée. Elle a baissé les yeux mais semble retenir un fou rire.
    -Mesdemoiselles, je pense que vous savez ce qui nous réunit ? Le Professeur Sam et moi même sommes exaspérés par vos impolitesses et vos insolences répétées envers le corps enseignant ! Vous avez une influence déplorable sur les élèves de la classe, c’est inacceptable ! Votre renvoi n’est pas à l’ordre du jour en milieu de trimestre mais nous allons intervenir d’un commun accord pour qu’il n’y ait plus aucune récidive, n’est ce pas Sam ?
    Celui-ci ne répond pas et a déjà sorti de son cartable en cuir quelques instruments redoutables made in England qu’Isa a déjà vus en images sur le site de l’institut … Ses jambes tremblent, elle aimerait trouver refuge dans les bras de son professeur particulier, le sien, celui en qui elle a confiance ! Elle s’éloigne à reculons, terrorisée.
    -Isa, ici, tout de suite ! Le professeur Sam va s’occuper de toi !
    -Mais non ! J’ai déjà … et puis ce n’est pas moi ! C’est Lio qui m’entraîne, moi je suis nouvelle, c’est elle qui invente tout ça et qui me dit d’écrire des trucs marrants sur les profs !
    -Vous réglerez vos histoires de gamines plus tard ! Lio ici ! Isa, obéis ! Une fessée de concert !
    En moins de trois secondes, les deux élèves se retrouvent sur les genoux des professeurs, jupes relevées et immédiatement fessées, une punition claquante et sonore dans un tempo identique, sans pause, allégro, presto … Isa qui a déjà été punie ce matin, se rebelle par réflexe, parce qu’il lui paraît insupportable d’être ainsi fesses nues en travers des cuisses d’un prof qu’elle ne connaît même pas ! Elle se débat, protège ses fesses, l’injurie, tente de s’échapper, de glisser de ses genoux … Elle est rouge de colère ! Elle se retrouve recroquevillée sur le sol au pied du fauteuil, quand elle entend son Professeur préféré dire :
    -Sam, je crois que cette effrontée mérite ton Loopy Johny … Nous sommes d’accord non ?
    Elle se sent soulevée, courbée sur le dossier du fauteuil par ce monsieur bien décidé à prêter main forte à son collègue. Il la maintient ainsi, cul nu et offert, basculée, sans défense, et avec un plaisir d’expert, il fouette ses fesses si impertinentes avec cet objet qu’il affectionne particulièrement pour mater les élèves novices mais irrespectueuses. La boucle de cuir terrible marque sa peau sans pitié, dix fois avec détermination. Isa n’est plus que brûlure et honte, consciente d’offrir ce spectacle à deux hommes et à son amie Lio dont la fessée a déjà cessé. Quand l’horrible instrument arrête sa danse, elle reste sans force, dans cette position humiliante de gamine enfin châtiée.
    -Allez, Mesdemoiselles, filez contre le mur et réfléchissez à vos comportements !
    Elle se relève et rejoint Lio lui lançant un regard méchant en voyant que ses fesses à elle, n’ont pas subi le même traitement ! Elles sont à peine rouges !
    Pendant que les deux professeurs s’accordent une pause café en discutant des bienfaits de la discipline appliquée, Isa discrètement lance à sa copine :
    -Tout cela c’est de ta faute ! Tu savais très bien ce qui allait arriver !
    Lio qui semble être une dure à cuire répond à voix basse :
    -C’est bon Isa, il fallait bien que tu goûtes au règlement !
    -Ouais, ben toi … tu vas voir !
    Le Professeur M intervient :
    -Isa, un problème ? Je t’entends râler ! Retourne- toi, exprime- toi, nous t’ écoutons !
    Surprise par cette intervention, Isa reprend de la voix et annonce avec assurance :
    -Je trouve INJUSTE cette correction ! C’est Lio la responsable ! Moi, toute seule, je n’aurais jamais osé !
    -Bien, bien, … Hum, nous pensons que ton châtiment est un bon avertissement pour les mois à venir ! Isa, il faut savoir dire non aux tentations et aux bêtises. Mais il est vrai que Lio aurait pu mieux te guider et te donner des conseils intelligents pour réussir ta première rentrée dans cet institut, n’est ce pas Lio ?
    -Oui, Monsieur, mais … je ne l’ai jamais obligée à ..
    -Stop, silence Lio, nous autorisons Isa à te punir de ne pas avoir été une bonne camarade !
    Isa, ébahie par ce qu’elle vient d’entendre, ouvre grand les yeux et ânonne hésitante :
    -Mais.. moi ..je …je ..n’ai …jamais …
    Le professeur Sam la coupe et, amusé quoique autoritaire, intervient :
    -Immédiatement ! C’est mon élève, elle le mérite, tu la fesses sans discuter devant nous ! Je ne plaisante pas ! A moins que tu ne veuilles regoûter à mes douceurs anglaises …
    Isa s’approche de son amie toujours fesses à l’air, debout contre le mur …
    -Désolée, Lio, je dois le faire sinon …
    Et sa main légère commence à tapoter de quelques soufflets le derrière rosé de sa complice de bêtises depuis septembre. Dix claques que Lio compte à voix haute en riant franchement.
    -Arrête de te moquer ! Je vais encore m’en prendre une si nous ne sommes pas sérieuses !
    Sam s’agace un peu :
    -Bon Mesdemoiselles, nous ne sommes pas en cours de récréation ! Isa, tu t’appliques ou bien je t’en recolle une tout de suite et tu ne l’oublieras pas, crois-moi !
    Lio rétorque dans un fou rire :
    -Et elle l’aura bien mérité cette petite nouvelle qui frime en classe avec ses résultats !
    Piquée au vif par cette remarque, Isa qui ne supporte pas son espèce d’humour de collégienne jalouse, attrape sur un meuble les baguettes de jonc que son professeur personnel a délaissées ce matin, et plaque sa main dans le dos de Lio en prenant bien soin de tenir sa jupe relevée.
    -Moi ??? Je frime ? Oui, et là je vais exceller !…
    Et sans plus d’interdit, sans plus de retenue, comme si les circonstances l’avaient fait changer de personnage, Isa distribue une volée de verges cinglantes de toutes ses forces sur ce cul exposé à sa furie, elle y va de tout son cœur, avec une sorte de jouissance nouvelle, à voir les dizaines de zébrures rouges apparaitre sur la peau, à entendre les cris de douleur de cette camarade ironique et vexante ! Elle n’hésite pas à frapper l’arrière des cuisses avec le même entrain, envahie d’un sentiment de vengeance qu’elle n’a jamais ressenti auparavant. Lio semble danser, souffrir et ….
    -STOP ! hurle le Professeur M. Il se lève d’un bond et saisit le bras d’Isa pour arrêter son geste de violence.
    -Tu es … folle !
    Il la secoue, lui assène une claque énorme sur le cul pour la calmer et elle s’arrête d’un coup, lâchant les baguettes, paralysée de surprise et rouge de confusion.
    Lio recroquevillée sur le sol, sanglote à grand bruit. Sam la rejoint et l’aide à se relever, l’étreint un instant en disant :
    -C’est fini, ma Lio,… c’est cela aussi les histoires entre copines !
    Il lui caresse les fesses et d’un effleurement de doigts très attentionné, compte les boursouflures apparues.
    Le professeur M est blanc de colère contre celle qu’il considère comme son élève personnelle depuis plusieurs semaines. Jusqu’à présent, il l’a ménagée. Jamais il ne l’a corrigée outre mesure. Les verges posées ce matin sur le meuble étaient là juste pour l’effrayer. Elle vient de dépasser les limites avec sa camarade. Elle lève les yeux vers lui, mord sa lèvre, marmonne un :
    -Je ne pouvais pas savoir … que c’était si ..douloureux .. et c’est vous qui …
    -Non, en effet ! Jusqu’à cette après-midi, tu ne pouvais pas savoir ! Tu vas te rendre compte tout de suite ! Enlève ta jupe ! Tu vas apprendre la danse des verges !
    Il la jette à plat ventre sur le canapé, un coussin sous le ventre lui cambre les reins et l’oblige à tendre les fesses un peu plus. Il la tient par la nuque et lui flagelle le cul à dix reprises sans pitié, sans indulgence, avec la vigueur nécessaire à cette pédagogie par l’exemple ! Isa lance des cris comme des suppliques, ses fesses semblent déchirées par cette fouettée implacable, elle n’a jamais connu un tel traitement, elle sanglote de douleur et de rage contre elle-même, contre son emportement insensé avec son amie. Elle regrette oui ! Elle articule :
    -Pardon, pardon !!
    – Lio, qu’en penses-tu ? Acceptes-tu cette repentance ou désires-tu prendre ma place pour qu’elle renouvelle sa demande d’excuses ? Je t’en prie, vous serez quitte et repartirez en bonnes camarades.
    Lio ne se le fait pas dire deux fois, elle saisit le bouquet de baguettes que lui tend le professeur qui ajoute aimablement :
    -Attends, je la coince entre mes genoux, cela lui évitera tout faux mouvement !
    Il relève Isa, s’assied, la courbe sur ses cuisses, passe sa jambe droite par dessus les siennes, coince ses deux bras en l’enserrant, et annonce :
    -Nous sommes prêts Lio ! Applique-toi ! Je veux que ce cul soit zébré, strié et que demain, elle s’en souvienne encore !
    Lio arbore un sourire rayonnant de contentement, elle regarde Sam les yeux allumés, qui se délecte de ces activités inattendues, et elle abat les verges sans ménagement sur le cul si habituellement arrogant de sa copine de classe ! Elle compte à voix haute jusqu’à dix, s’arrête, pose l’instrument terrible et assène 10 claques bien sonores en guise de pardon à son amie préférée ….
    -Le compte est bon Mesdemoiselles, filez à genoux au mur vous réconcilier et nous ne voulons plus vous entendre !
    Isa se remet debout, dans un état de honte sans précédent, les fesses marquées et brûlantes, pensant que oui oui d’accord, elle a compris la leçon, elle tente de tirer sur son pull trop court, les trois regards réjouis sur son cul marqué et cramoisi sont l’humiliation ultime ! Elle se baisse pour ramasser sa jupe. Son professeur l’arrête :
    -Tssss tsss… Qui t’autorise à nous priver de ce spectacle charmant ? … et d’ailleurs tu ne supporterais pas le tissu sur tes fesses … Mais si tu es calme et assagie, je t’appliquerai le baume miracle quand nous serons seuls.
    Elles s’éloignent comme détendues et apaisées.
    Dés qu’elles sont à leur place respectives de punies, Lio chuchote :
    -Quelle paire de vieux pervers ces deux là ! Alors ? Tu préfères ton gentil Professeur MagicMinusMaster et ses baguettes magiques ou mon célèbre Loopy Samy?
    Je te jure … dés la rentrée de novembre …on va leur en faire voir !
    Isa ne sait plus tout à fait s’il faut écouter sa complice de bêtises mais leur projet commun d’un groupe secret révolutionnaire de sans-culottes au sein de l’institut commence à prendre forme !

    #31198

    Idounette
    Participant

    super

    #31199

    Coralie
    Participant

    pas mal mais j’ai mal pour elles

    Je m'appelle Coralie, je suis du 64

    Je suis passionnée par la féssée.

    j'aime particulièrement être fésser comme une petite fille et par un homme

    #31202

    toscano
    Participant

    c’est mmignon !!!!!!

    #31208

    Professeur Max
    Participant

    Quatuor pour percussions et voix … La musique originelle !

    http://professeurmax.canalblog.com/

    #31216

    Amisa
    Participant

    “….mmmignon ?” Monsieur Toscana ? …..Ce fut bien plus ! Mes fesses s’en souviennent …mais bien sûr cela dépend de quel point de vue ..on considère les choses … Le point de vue de ces messieurs sur nos ensoleillements d’automne fut sans doute réjouissant après ce quatuor que je ne qualifierais pas de gentillet !

    #31221

    Coralie
    Participant

    Je veux bien de croire quand tu dis que tes fesses s’en souviennent encore mais si j’ai bien lu tu n’as pas été très tendre avec notre petite Lio. La pauvre elle a pris cher aussi.

    Je m'appelle Coralie, je suis du 64

    Je suis passionnée par la féssée.

    j'aime particulièrement être fésser comme une petite fille et par un homme

    #31222

    Saul
    Participant

    Joli récit, Amisa, je le préfère aux autres car moins violent, et le coté écolière fessée, me plais au plus haut point.

    Suite sans doute à mon post récent, je reçois des sollicitations de fesseurs. donc pour éviter ses importuns avec lesquels je ne me connecterais je précise immédiatement que je suis HETERO, donc messieurs passez votre chemin MERCI

    #31256

    ALAIN ELOGE
    Participant

    Une belle après-midi pour compléter une matinée bien entamée !
    Ainsi les deux chipies ont elles découvert à la fois les instruments nouveaux, et les changements de rôle. Elles progressent !
    Preuve de l’efficacité des méthodes pédagogiques de Max !

    #31293

    Amisa
    Participant

    Cher Monsieur, @alaineloge, nous avons regretté votre absence et votre expertise, je suis sûre que le Professeur vous conviera au quintet prochain pour une conférence pédagogique autour de vos thèmes communs de prédilection !

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.