L'heure de la punition a sonné !

Accueil Forums Discussions générales Récits L'heure de la punition a sonné !

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages
  • #36774
    Saku 😋
    Participant

    Ce récit a la particularité d’avoir été écrit à 2 mains. Monsieur et moi avons trouvé cet essai intéressant, nos émotions y transparaissent de façon alternative, nos façons d’écrire aussi, passant de spontanéité de Saku à la pose et prose de Monsieur.

    Monsieur
    Le limousin a de particulier le fait qu’aux prémices du printemps, le ciel prend une teinte bleue irisée aux consonances grises métalliques. Une atmosphère mélangeant à la beauté de l’infini une angoisse perpétuelle accentuée par le silence et la majesté de la nature à l’état brut. Samedi …12h05 heure locale… Ste F…. Creuse occidentale… Latitude : 46.1333… Longitude : 1.9167. Un artefact sur la carte…un non sens pour tout homme passablement civilisé. Et pourtant, c’est dans ce trou du cul paumé, dans ce cadre préservé que j’ai choisi de m’installer il y a 10 ans….La meilleure idée de toute ma vie. Elle est en retard et elle va me le payer. Oui je sais… j’abuse… elle avait 5h de route…la circulation….tout ça tout ça. Mais j’ai envie, envie de faire preuve de mauvaise foi et de manquer d’indulgence…sans doute l’apanage de mon statut de fesseur qui me confère une légitimité à décider et elle à obéir Elle arrive enfin.

    Saku
    Monsieur attendait dehors. Genre ” je suis en retard !”Pourtant les radars ont bien assimilés que je n’avais pas traîné. ?
    1m90 MOnsieur est grand, campé sur mon côté de portière .Je descends et le salue J attrape mes sacs Rapido ainsi que les bières de La Lie pour les lui offrir. Nous faisons un rapide tour de la maison. Le resto est réservé pour 13:00Je suis aux anges Sur mon nuage Heureuse d être arrivée et de le rencontrer enfin !
    Le restaurant est a quelques minutes de chez Monsieur, l’accueil y est chaleureux Nous échangeons pour la première fois de vive voix Pas de tel avant cette première !
    Le repas est vraiment un régal. Nos échanges complices de emplis de découverte
    15:00 nous quittons le restaurant
    Monsieur souhaite que je fasse une sieste car la route a été longue mais j en ai décide autrement
    Je palabre …je tente…je négocie..le temps passe …
    Monsieur m agrippe le bras pour me diriger dans la chambre Ferme les stores Mais je ne suis toujours pas résignée a dormir
    Je tente la ruse .Je finis par me mettre au lit Je prends mon tél pour chater un peu. Monsieur revient et me sermonne sur les bienfaits du sommeil et de la sieste et de ma pseudo ruse. Deuxième tentative. J’observe une TV … une télécommande.
    Je l allume. Direct je baisse le son .je zappe. En plus les programmes sont nuls ! Je n’entends pas Monsieur arriver sur la pointe de pieds comme pour me surprendre. Pourtant je l entrevois dans l ouverture de la porte C est trop tard ….La couette est a mes pieds et moi deux secondes plus tard sur ses genoux

    Monsieur :
    La colère monte crescendo en même temps que l’envie. Ce petit moment merveilleux ou la symbiose se crée et irradie la pièce jusqu’à la saturer en émotions intenses en désirs coupables et secrets. Je prends mon temps je retrousse mes manches d’un geste professionnel, précis quasi chirurgical. Je ne dis pas un mot mais je la repositionne fermement sur mes genoux. Un mouvement qui ne souffre aucune contestation possible. Elle ne bronche pas. Son cul jaillit désormais sous mes yeux, rebondi cambré, insolent provocateur tout juste recouvert d’un jean parfaitement ajusté. Un sanctuaire protégé par une ceinture en cuir large. Je commence à la déguster des yeux, de ses jambes à son cul, de son cul à son dos. Ses courbes m’affolent et m’enivrent, elle en joue elle en profite. Elle ne le sait pas encore mais son attitude va vite changer. J’empoigne ses cheveux sans douceur pour ramener sa tête en arrière et faire cambrer son cul insolent à son paroxysme…et là…la première claque s’abat lourde sans douceur. Elle ne réagit pas, pas un cri, pas un mot je devine sans peine sa jubilation à se croire invulnérable protégé par cette forteresse de tissu. Mais je ne suis pas né de la dernière pluie son cerveau va vite intégrer que le mâle dominant ici c’est moi et qu’elle ne s’en sortira que vaincue câline obéissante et docile. Une deuxième claque s’abat puis une troisième une quatrième, puis une foultitude de claques plus sonores les unes que les autres viennent rejoindre les précédentes en martelant sans indulgence ses rotondités avec une précision d’orfèvre. Son petit sourire commence à s’estomper, son corps commence à réagir. Elle cherche son rythme sa respiration se fait plus saccadée car elle vient de comprendre enfin que c’était juste de début des festivités. C’est le moment pour moi de glisser ma main entre ses cuisses pour déboucler sa ceinture et faire glisser le long de ses cuisses galbées le premier rempart à sa pudeur.

    Saku
    Ainsi ma ceinture défaite, mon pantalon déboutonné glisse le long de mes cuisses pour se stopper a mes chevilles. Je sens que les claques vont se faire plus pressante ! Une bonne série s’abat ainsi sur le seul bout de tissu protégeant encore mes fesses, la chaleur commence a se faire intense, je gesticule un peu plus obligeant monsieur à bloquer mes jambes de sa jambe droite.
    Subitement la fessée semble s’arrêter, je reprends ma respiration …j’ai le cœur à 12000 comme je dis souvent ! je sens déjà que cette punition m’a fait un bien fou. Je ne dis rien. Après tout, peut être que Monsieur a mal à la main. On ne sait jamais sur un malentendu !! Et surtout mon « cul en Kevlar »ca chauffe les mimines ! (rire)
    Sa main qui me semblait silencieuse, vint attraper le seul rempart à ma nudité, ma culotte glisse avec délicatesse et sans précipitation sur le galbe de mes fesses, cette douceur est aussi excitante que humiliante, de me retrouver ainsi cul nu sur ses genoux. La culotte aux chevilles, la fessée reprend.
    Waouh…j’avais déjà chaud aux fesses en fait, la 5ème claque allait s’abattre, je brandis ma main droite en arrière comme pour l’éviter mais c’est par accident que je percute le visage de Monsieur. Il rentre dans une colère noire, il est inconcevable que j’ose poser la main sur lui. Je ne cesse de répéter qu’il s’agit d’un accident !! D’une maladresse comme tant d’autres !
    Les claques suivantes s’abattent en rafale, rapide et ferme, tout en me sermonnant. Mais honnêtement, à part gesticuler et serrer les fesses, je n’entends aucune de ces paroles. J’ai honte ! il est bien rare que je ressente ce sentiment mais la oui !

    Monsieur

    Elle commence à se trémousser, se tortiller dans tous les sens inconsciemment pour essayer de se soustraire tant bien que mal à cette main vengeresse et sans pitié. Mais ce qu’elle semble ignorer c’est que peu à peu elle en dévoile beaucoup plus qu’elle ne le voudrait sur les trésors cachés de son corps. Les premières perles de rosées apparaissent, témoins par excellence d’un émoi indiscutable presque coupable…elle a le rouge aux joues en plus de l’avoir aux fesses. Ma main s’aventure subrepticement dans ces replis sacrés et nacrés dépliant les nymphettes agaçant au passage cet œillet brun et délicat qui me sourit en signe d’invitation. Mais non !…pas comme ça !…pas maintenant…résister… il me faut absolument reprendre mes esprits… et résister. Il en va de ma réputation. Je reprends donc une profonde respiration et je poursuis la fessée aux sonorités affriolantes. Mais elle n’est plus la même désormais cette fessée…elle a changé de ton de couleur et de finalité. Elle se veut plus ciblée, sur l’intérieur des cuisses, la où la peau est si tendre, si fragile, elle se veut plus cajolante aussi, presque protectrice …une sorte d’hommage à la touche finale de cette œuvre d’art qu’est son CUL. L’aboutissement et la concrétisation d’une tension à la fois fébrile et bouillonnante de ces dernières semaines. Je la contemple du haut de cette éternité… le résultat est sublime… je suis conquis… empreint d’une émotion particulière que les mots ne peuvent décrire. Plus que quelques claques avant …

    `

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #36779
    Anonyme
    Inactif

    Superbe recit, le mélange de style sert à merveille la narration. On s’y croirait. Et joli résultat. Merci pour de partage à Saku et au monsieur

    #36781
    Christal
    Modérateur

    J’ai le droit de dire que j’ai préféré le style d’écriture du Monsieur en question ? On s’y croirait, on a même envie d’aller s’enfoncer en pleine campagne paumée ?


    @sakura61
    , toi tu m’as faite sourire et j’aime bien sourire ?

    Braqueuse de rêves : https://entre-force-et-fragilite.blogspot.com

    #36782
    Saku 😋
    Participant

    Merci @bella ?
    Merci @christal, et oui tu as le droit de préférer l écriture de Monsieur ?
    Je me suis appliquée a enlever les ***. ? Ravie de t avoir fait sourire. Vilaine ! ?

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #36783
    Arpege
    Participant

    @sakura: Merci pour ce beau récit aux sensibilités multiples et complémentaires. Il est à la fois très vivant et très expressif dans ses descriptions et ses non-dits qui laissent la place à tous les sous entendus possibles. Ton fesseur a décidément beaucoup de chance.

    "Tout est beau, mais tout le monde ne peut pas le voir"
    Confucius

    #36786
    maindejustice
    Spéctateur

    Bonjour Saku! Apres 3 semaines d’absence sur le site je tiens à te féliciter pour ton dernier recit( en alternance avec Monsieur) ainsi que de la superbe photo jointe( @ Sakura)

    #36787
    Saku 😋
    Participant

    Merci @maindejustice et @arpege ?pour ces charmants commentaires

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

    #36788
    MlleGrey
    Participant

    J’ai adoré !! j’espère que tu en fera d’autre ? Au plaisirs de te lire a nouveau ?

    #36794
    LeClaqueFesses
    Participant

    Cesv5 heures de routes semblent être une part du le chemin vers la sagesse ^^
    Merci pour ce joli mélange de style d écriture et pour ce très agréable partage ?

    #36795
    Anonyme
    Inactif

    Tu es motivée quand tu veux ta fessée, 5h de route… et puis Monsieur qui n’est pas content parce que tu es en retard… il y a des fessées qui se perdent ??
    Merci Saku et à Monsieur pour ce récit, j’aime beaucoup les récits à 4 mains et le mélange de style alors j’espère qu’il y en aura d’autres… ?

    #36796
    Paulparis
    Participant

    Joli récit… J’aurai pu venir en voisin … la Creuse c’est si beau… et ce cul rouge aussi

    #36797
    Baccardi
    Participant

    J’adore votre récit à tous les deux. Une belle façon de rendre le récit encore plus captivant pour le lecteur en donnant les deux points de vue. On reconnait bien là le coté rebelle de Sakura afin que la cuisante correction donne de jolies couleurs à ses adorables fesses.

    #36801
    lunapower
    Participant

    Très sympa votre petit récit 🙂

    #36806
    Saku 😋
    Participant

    Merci @mllegrey, @baccardi, @leclaquefesses, @lunapower, @herlilira,@paulparis, nous avons pris un réel plaisir a écrire ce récit de la sorte . Si nous en faisions un autre pour vous évoquer le reste du WE je pense qu il en serait de même . Moi en tous les cas au delà du plaisir de partager cela m a beaucoup amusé ce partage de style de Saku a Monsieur…

    - Ne rate jamais une occasion de faire une bêtise

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com