L'étude de l'art est un jeu subtil

Accueil Forums Discussions générales Récits L'étude de l'art est un jeu subtil

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Coolflyer59, il y a 2 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #29599

    Coolflyer59
    Participant

    Au musée où nous avions fixé notre premier rendez-vous, je savais que ce serait devant un voluptueux nu du XIXeme, peintre pompier mais corps superbe. Lorsque que je m’approchais de la salle, mes pas faisant grincer le parquet ciré, il y avait bien quelques visiteurs en contemplation de ce grand tableau. Mais la jeune fille toute sage et timide qui me tournait ostensiblement le dos ne pouvait être elle : trop sage, trop innocente.
    Je m’assis donc sur le banc de cuir au centre de la pièce, me promettant bien de rappeller fermement à ma correspondante que ce premier retard lui vaudrait de cuisantes explications.
    Quelques minutes plus tard et sans oser me regarder, la jeune étudiante – disait elle dàns ses messages- vint s’asseoir à l’autre bout du banc. Je l’observais de profil, elle avait les yeux fixés sur ses chaussures. Le reste du groupe de visiteurs ayant quitté la salle, j’hésitais à lui adresser la parole, incrédule sur sa possible réaction tant elle se montrait réservée.

    C’est alors qu’elle ouvrit son porte document, se tourna vers moi et d’un Ton tout timide me dit “bonjour monsieur… Pouvez vous me tendre la main, j’ai quelque chose pour vous…”
    Un peu interloqué, j’avançais la main et, en rougissant, elle déposa une petite boule un peu humide dont je compris pas les petits dessins de dentelle quel objet c’était là.
    ” j’ai beaucoup pensé à vous toute l’après-midi” me dit elle; ” bonjour Monsieur, je suis Sophie”
    C’était elle !

    Elle repris une attitude de jeune fille timide alors que de nouveaux visiteurs pénétraient dans la pièce.
    Trés troublé par la sensation de ce petit objet moite de ses émotions, je le fourrais dans ma poche de gabardine, lui pris lâ main fermement et lui dis “venez, suivez moi ailleurs” . Elle obtempéra et, pour la première fois, un joli sourire éclaira son visage…

    À suivre

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.