La banquière

Accueil Forums Discussions générales Récits La banquière

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  jack, il y a 1 mois et 3 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #39384

    jack
    Participant

    je me souviens il y a deux ans de cela , nous faisions appel à notre banque pour un crédit immobilier. Le rendez-vous était à 17h30 , mais pour une raison de dernière minute , ma femme n’a pas pu m’accompagner. Je me retrouvai seul à ce rendez-vous. La banquière était une jeune femme souriante et charmante , avec de la timidité dans son discours. Nous commençâmes à discuter de notre projet , et de tout ce qui il y avait autour. Soudain , la caissière frappa et nous lança avec un sourire “je dois y aller , je ferme l’agence , vous n’aurez qu’a sortir par derrière”. la banquière acquiesça et repris son discours. Je n’écoutais pratiquement rien , perdu dans mes pensées d’être seule avec elle. Jusqu’au moment ou elle me lança
    -Pour votre taux , je n’ai pas pu obtenir le 1.7 espéré
    – pardon , nous avions dit que les autres banques l’appliquai donc que vous vous alignriez.
    -oui mais là ce n’est plus possible. Nous sommes parti sur une discussion ou le ton monta légèrement.
    -Ce qui a été dit doit être respecté
    -non me dit elle ce n(est pas possible
    -je me fous de cela , 1.7% c’est faisable
    -non je vous dit.
    Je ne sais pas ce qu’il m’a pris , je lui ai dit
    -Vous mériteriez une fessée pour m’avoir menti. Elle a rougit et j’ai vu dans son regard des yeux émerveillés par la situation, mais elle se tourna vers son ordinateur.
    – je vous le redemande , faites moi un taux de 1.7%
    -non avec un sourire , et vos menaces n’y changeront rien.
    Mon sang ne fit qu’un tour , je me leva et l’a pris pas les cheveux , la fit se lever et je lui couchais le buste sur le bureau , commençant une légère tape sur sa jolie croupe
    -Vos menaces ne changeront rien…A ces mots , je me mis à la frapper de plus en plus fort, et elle continuait à me narguer
    -Je ne peux rien faire pour vous et vous pouvez continuer. Cela ne fit qu’agrandir ma rage , et d’un geste rapide , je lui ai soulevé sa jupe et baissé sa culotte.
    – puisque vous faites la forte tête, je pense que vous aurez du mal à vous assoir ce soir.. Et j’y allais de plus belle. J’avais mal aux mains et ses fesses étaient vermeilles , mais elle continuais de me narguer en criant
    -Plus fort , plus fort
    J’étais excité au plus haut point. N’y tenant plus , je me suis penché pour lui écarté ses fesses , et découvrant un bel anus non épilé , je plongeai ma langue dedans pour le lubrifié
    -Vous n’y êtes pas arrivé avec une fessée , vous n’y arriverez pas non plus en m’enculant.
    C’était la parole de trop , je baissais mon pantalon et je la pénétrai aussi sec. Elle continuai à me narguer sous mes coups de reins
    -Vas-y mets me la plus profondément , j’aime ça , je suis une vrai salope….Lâche ta purée
    A ces mots je ne pouvais plus me contenir et j’éjaculai, sans me retirer….
    Nous restâmes l’un contre l’autre 30s , et puis je me suis retiré et j’ai remonté mon pantalon , elle, restant les jambes écartées. je vis mon nectar qui s’échappait de son anus , et c’est là qu’elle décida de remonter sa culotte , fière de m’avoir offert ce spectacle.
    -Je pense qu’il faut que nous rediscutions de notre taux
    -Avec plaisir me lança t-elle , mais je en le baisserai pas.
    Son sourire ne fit que m’agacer encore plus. Je me sentais comme dominé , au lieu d’être le dominant.
    Nous fixâmes un rendez-vous pour le début du mois suivant et nous sortîmes par la porte de derrière.
    La fois suivante , j’ai appris qu’elle avait été muté…. Je pense que nous avions oubliés les caméras de surveillance.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com